Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les marchés de la biodiversité

 | 
Catherine Aubertin
, 
Florence Pinton
, 
Valérie Boisvert

Partie 3. Autochtonie, protection des savoirs locaux et activités marchandes

Chapitre 6. Valorisation économique des ressources et nouveaux marchés

Valérie Boisvert et Armelle Caron

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’intérêt pour le développement de marchés de la biodiversité depuis le début des années 1990 a renouvelé l’attention portée aux filières et aux dispositifs juridiques et institutionnels concernant les produits tirés de substances naturelles. C’est ainsi que des activités et modes de commercialisation destinés à diversifier l’offre de produits agricoles et à contribuer au développement des territoires ont été redéfinis comme outils au service de la conservation de la biodiversité et des savoirs locaux. Ces instruments et filières vont des démarches de certification ou de labellisation de productions réalisées dans des conditions particulières (production biologique, commerce équitable…) au développement d’indications géographiques ou de marques collectives. Mis en œuvre en Europe par des associations de producteurs, en Amérique latine par des organisations communautaires, ils présentent des objectifs très divers : garantir des revenus aux petits producteurs, établir des termes plus ...

Auteurs

(économiste, IRD, UR 168)
valerie.boisvert@orleans.ird.fr
Économiste de l’environnement, elle travaille sur l’évolution et la mise en œuvre du régime instauré par la Convention sur la diversité biologique, auquel elle a consacré sa thèse de doctorat. Elle s’intéresse principalement à l’organisation des échanges de ressources biologiques dans une perspective d’économie politique et institutionnaliste. Elle travaille actuellement sur les filières de valorisation des ressources biologiques et sur les questions de labellisation et de certification de leurs produits.

(économiste, AgroParisTech-Engref Clermont-Ferrand)
armelle.caron@wanadoo.fr
Ses thèmes de recherche portent sur les politiques de conservation de la biodiversité, leur appropriation par les acteurs locaux, la valorisation des actions de conservation et les conflits d’usages dans les espaces ruraux. Elle contribue aux activités de formations initiales – voie d’approfondissement et mastère spécialisé « Développement local et aménagement du territoire » – et continue de l’Engref.

© IRD Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540