Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les marchés de la biodiversité

 | 
Catherine Aubertin
, 
Florence Pinton
, 
Valérie Boisvert

Partie 1. Ressources génétiques et droits de propriété intellectuelle

Chapitre 1. Stratégies des firmes pharmaceutiques : la bioprospection en question

Christian Moretti et Catherine Aubertin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La Convention sur la diversité biologique met l’accent sur la valorisation économique des ressources génétiques comme mode de financement et de promotion de la conservation de la biodiversité. Elle adhère au postulat largement mis en avant au début des années 1990 selon lequel les ressources génétiques renfermées par les écosystèmes tropicaux, réputés les plus diversifiés, constituent un gisement de matières premières et une source majeure d’innovation et donc un objet de convoitise pour les industries. Cette hypothèse centrale s’accompagne de propositions annexes. Tout d’abord, les communautés locales seraient détentrices de savoirs traditionnels relatifs aux ressources génétiques susceptibles d’orienter les processus d’innovation. Ensuite, l’industrie pharmaceutique serait un acteur essentiel du marché potentiel des ressources génétiques. Du fait qu’elle permet d’espérer les plus gros bénéfices, que ses innovations sont systématiquement protégées par des brevets, qu’elle a recours...

Auteurs

(biochimiste, IRD, US Biodival)
christian.moretti@orleans.ird.fr
Il est à la tête d’une unité de recherche qui travaille sur la flore tropicale, les savoirs traditionnels et les systèmes de bases de données. Il participe à des programmes sur l’utilisation durable de la biodiversité en Bolivie et en Guyane française : Substances naturelles d’intérêt biologique et valorisation des produits non industriels issus de la forêt guyanaise.

(économiste, IRD, UR 168)
catherine.aubertin@ird.fr
Elle dirige le pôle « Politiques de l’environnement » de l’UR 168 et coordonne plusieurs groupes de recherche sur les questions du développement durable et de la biodiversité. Elle a publié avec Franck-Dominique Vivien Les enjeux de la biodiversité (Economica, Paris, 1998) et Le développement durable ; enjeux politiques, économiques et sociaux (La Documentation française, 2006), et coordonné l’ouvrage Représenter la nature ? ONG et biodiversité (IRD Éditions, Paris, 2005). Elle est membre du comité de rédaction de la revue Natures, sciences, sociétés et correspondante « Développement durable » à l’IRD.

© IRD Éditions, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540