Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

L'énigme et le paradoxe

 | 
Mireille Razafindrakoto
, 
François Roubaud
, 
Jean-Michel Wachsberger

Remerciements

Texto completo

1Nous tenons à remercier ici tous ceux qui ont contribué à un titre ou à un autre à la réalisation de cet ouvrage. Il est bien sûr impossible de les citer tous, puisque cet ouvrage s’appuie sur une expérience de près d’un quart de siècle à Madagascar. En voici un certain nombre auxquels nous pensons aujourd’hui (les autres nous en voudront peut-être, mais nous trouverons bien les moyens de nous faire pardonner) :

  • les différents services et équipes de l’IRD en France et à Madagascar qui nous ont appuyés et soutenus pour la réalisation des différents programmes menés avec les institutions malgaches ; et, dans la dernière ligne droite, les éditions de l’IRD pour leur célérité scrupuleuse qui nous ont permis d’être prêts pour présenter l’ouvrage à la diaspora (Zama, juillet 2017). Enfin, mention spéciale pour Diane, notre traductrice en anglais, et sa relecture au scalpel qui nous a permis de relever tant de scories sur le manuscrit français.
  • les sponsors (l’AFD, le programme Nopoor de l’Union européenne, etc.) qui nous ont permis de financer pour partie nos recherches et, comme on dit chez les sportifs, d’aborder les matchs les uns après les autres presque sereinement ;
  • les multiples relecteurs (plus ou moins) anonymes dont les remarques et commentaires nous ont stimulés ;
  • l’Instat à Madagascar, pour le partenariat étroit et de plusieurs décennies depuis le début du projet Madio en 1994 ; nous saluons en particulier ses différents directeurs généraux (neuf au total sur vingt ans : Armand, Daniel, Christian, Charles, Philippe, Mpianina, Jean, Gérard et enfin Ida), qui se sont succédé à la tête de cette institution, pour la confiance qu’ils nous ont accordée ainsi que Faly Rakotomanana pour le rôle majeur qu’il a joué de façon trop modeste, indéfectible et jusqu’à l’épuisement dans le cadre de nos collaborations ;
  • l’équipe de Coef Ressources, avec pour chef d’orchestre Désiré Razafindrazaka, secondé par Laetitia Razafimamonjy, pour le partenariat effectif, solide et non moins convivial malgré les péripéties et difficultés de gestion du temps et de l’espace ;
  • tous les collègues, amis, malgaches de sang ou de cœur, qui nous ont permis d’une manière ou d’une autre d’avancer dans nos réflexions (Alain, Alban, Brice, David, Denis-Alexandre, Erick, Geneviève, Gil, Jean, Linda, Michel, Nicolas, Nirintsoa, Patrick, Samuel, Thomas, etc. ; la liste serait trop longue si nous devions les citer tous mais nous avons une pensée particulière pour Christian, Lala et Dieudonné qui ont passé le relais).
  • Les amis et membres de la famille qui nous encouragent et acceptent les heures et jours que nous avons passés dans les méandres du « mystère » malgache ;
  • toutes les personnes qui ont accepté de se dérouter de leurs activités pour participer aux dizaines d’enquêtes statistiques et aux centaines d’entretiens qualitatifs. Que le temps qu’ils ont donné pour répondre aux questions plus ou moins fastidieuses et intrusives puisse trouver, à travers les analyses, réflexions et débats suscités, une forme de gratification.

© IRD Éditions, 2017

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540