Version classiqueVersion mobile

Interactions insectes-plantes

 | 
Paul-André Calatayud
, 
Frédéric Marion-Poll
, 
Nicolas Sauvion
, 
et al.

Partie 3. Des stratégies d'exploitation de la plante aux stratégies mutualistes

Chapitre 18. Associations insectes-champignons

Marie-France Corio-Costet et François Lieutier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les plantes, ressource alimentaire majeure pour de nombreux organismes dont les insectes et les champignons, ont conduit à certaines périodes critiques de l’évolution, les insectes et champignons à adopter des stratégies de coopération. Les associations mutualistes1 qui en résultent restent un pilier du fonctionnement des écosystèmes actuels.

Les stratégies d’exploitation de la plante par les insectes et les champignons conduisent à des interactions directes, les insectes peuvent agir en tant que vecteur pour la transmission des spores et, en retour, le champignon facilite leur alimentation, leur digestion, voire la détoxication de produits toxiques végétaux. Mais il existe des interactions indirectes, où l’insecte est affecté par les modifications chimiques de l’hôte suite à l’infection fongique et vice versa. Les modifications de la plante hôte peuvent provenir de l’altération de sa capacité nutritive, de l’induction ou de la stimulation de mécanismes de résistance, ou de l’émissio...

© IRD Éditions, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search