Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un défi pour la planète

 | 
Patrick Caron
, 
Jean-Marc Châtaigner

Partie 6. Des intentions à la réalisation de l'Agenda 2030

Chapitre 27. Pour une plus grande politisation, territorialisation et socialisation de l’Agenda 2030 et des ODD

Henri-Luc Thibault

Résumé

Les Objectifs de développement durable sont le fruit d’un compromis politique international qui peine à se traduire en engagements politiques aux différentes échelles territoriales où ils sont censés être déclinés. Car l’Agenda 2030 n’a pas encore véritablement percolé dans le corps social et ce dernier n’en est, aujourd’hui, ni le promoteur ni le véritable artisan. Le chantier de transformation qu’appelle cet Agenda gagnera, pour être mené à bonne fin, à s’appuyer sur une recherche performante, tout particulièrement dans les pays disposant de capacités encore insuffisantes, mais ne pourra s’en remettre aux seuls « experts ». Il devra, également, identifier ses « perdants » potentiels, soit pour les accompagner, soit pour les contrer. C’est à ces conditions que l’Agenda 2030 pourra aussi devenir un catalyseur du changement sociétal.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Plaider pour une mise en œuvre effective des Objectifs de développement durable adoptés par la communauté internationale en septembre 2015, c’est faire acte de foi, mais c’est aussi s’obliger à porter un regard lucide et distancié sur la complexité, la difficulté et les risques de l’entreprise.

L’Agenda 2030 : un acte de foi

C’est d’abord faire acte de foi, puisque c’est considérer que le compromis politique que représentent, de facto, les ODD constitue un véritable engagement de la communauté internationale, que cet engagement est à même de percoler à travers les différentes formes et les niveaux de gouvernance organisant la vie du corps social ainsi que son environnement, et qu’il permettra de construire un monde plus juste, plus équitable et plus solidaire. Et tout cela en ayant à l’esprit que l’Agenda 2030 ne présente aucun caractère juridiquement contraignant.

Transformer un accord politique en engagements politiques

La signature de l’Agenda 2030 par 193 chefs d’État et de gouverne...

Auteur

Directeur du département Relations internationales et européennes à l’Institut de recherche pour le développement (IRD).

© IRD Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540