Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un défi pour la planète

 | 
Patrick Caron
, 
Jean-Marc Châtaigner

Partie 3. De nouveaux modèles pour une économie équitable et durable

Chapitre 15. Pas de développement durable sans réduction des inégalités

Marie Duru-Bellat

Résumé

Ce chapitre défend la thèse selon laquelle les inégalités mondiales actuelles sont incompatibles avec un développement durable, pour des raisons à la fois sociopolitiques et écologiques. Au niveau des personnes comme des pays, non seulement elles rendent les relations plus tendues, mais elles poussent à une course en avant pour combler l’écart avec les plus riches, ce qui est délétère en termes écologiques. Les inégalités mondiales posent aussi un problème de justice globale, dès lors que les droits humains les plus élémentaires s’en trouvent bafoués dans certaines parties du monde, davantage concernées par les périls environnementaux alors qu’elles en sont moins responsables.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

ODD 10 : « Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre »

Le développement durable ne peut se réduire à une réduction de la pauvreté. Certes, on peut considérer que cette dernière est toujours un progrès, même si, dans le même temps, les plus riches continuent à s’enrichir. Et la réduction de l’extrême pauvreté figurait bien en bonne place parmi les Objectifs de développement du millénaire édictés en 2000 dans la perspective de 2015. Parmi ceux-ci figurait aussi l’accès de tous à un « environnement durable ». Aujourd’hui, dans la perspective de 2030, c’est de « développement durable » qu’il s’agit et les objectifs, toujours d’actualité, de réduction de la pauvreté coexistent avec un nouvel Objectif : « Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre ». Cet ajout, bienvenu, exprime la conviction que le développement ne saurait être durable si, les pauvres devenant moins pauvres, les riches continuent, à l’autre bout de l’échelle des revenus, de s’enrichir to...

Auteur

Professeur émérite à Sciences Po-Paris, chercheure à l’Observatoire sociologique du changement (OSC) et à l’Institut de recherche sur l’éducation.

© IRD Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540