Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un défi pour la planète

 | 
Patrick Caron
, 
Jean-Marc Châtaigner

Partie 3. De nouveaux modèles pour une économie équitable et durable

Chapitre 11. L’accès de tous à l’énergie est-il un Objectif durable ? (ODD 7)

Gaël Giraud

Résumé

L’accès de tous à des services énergétiques fiables et durables est-il compatible avec la poursuite de la croissance du PIB et la lutte contre le réchauffement climatique, ainsi qu’avec les 14 autres Objectifs de développement durable (ODD) ? Cherchant à répondre à cette question, nous sommes conduits à interroger plus globalement la durabilité (au sens, par exemple, de l’empreinte écologique) des Objectifs eux-mêmes et leur compatibilité réciproque. Les droits de l’Homme et le projet démocratique seraient-ils, finalement, la référence – étrangement absente des ODD – susceptible de permettre à la communauté internationale de s’orienter au sein des 17 ODD et de les articuler, une fois consenti le deuil d’une harmonie préétablie qui les concilierait tous d’emblée ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

ODD 7 : « Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable »

Que l’accès universel à l’énergie soit érigé en Objectif de développement durable à l’horizon 20301 est le signe d’une prise de conscience, encore trop lente, de la gravité de cette question. Elle prolonge l’initiative « Énergie durable pour tous » lancée par Ban Ki-moon et dont le Secrétaire général des Nations unies s’est fait particulièrement l’écho à l’occasion du sommet sur les « énergies d’avenir » d’Abu Dhabi, le 18 janvier 2016. Alors qu’il y a peu, l’énergie était encore considérée comme subalterne aux grandes questions, apparemment plus sérieuses, de la macro-économie financière globalisée (Blanchard et Riggi, 2009), désormais le renchérissement programmé des ressources énergétiques non renouvelables devient un sujet de préoccupation partagé par l’ensemble de la « communauté internationale »2. C’est dans ce contexte que, réunie à New York en septembre 2015, la...

Auteur

Économiste en chef de l’Agence française de développement (AFD), directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), directeur de la Chaire Énergie et Prospérité (École normale supérieure, École polytechnique, Ensae).

© IRD Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540