Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un défi pour la planète

 | 
Patrick Caron
, 
Jean-Marc Châtaigner

Partie 2. L'idéal d'une humanité épanouie

Chapitre 8. Objectifs de développement durable : quel projet pour l’éducation ?

Nolwen Henaff, Ha Thi Thai Trân et Loan Thi Bich Dinh

Résumé

L’ODD 4, prenant acte des avancées et des limites du développement de l’éducation dans le monde à la suite des conférences internationales de Jomtien en 1990, Dakar en 2000 et Incheon en 2015, témoigne d’une réelle ambition pour 2030. Mais la nécessité de trouver des fonds pour le financer conduit à faire des promesses risquées, tandis que les objectifs concrets ne reflètent pas l’ambition affichée par l’Objectif. Au-delà de la question des indicateurs retenus se pose la question de la vision de l’éducation proposée par l’ODD 4 et des attentes par rapport à l’éducation. Il est inquiétant que la question de la gouvernance de l’éducation ne soit nulle part évoquée, alors qu’elle est intrinsèquement liée à la mesure des progrès réalisés. Le développement de l’éducation n’est pas un phénomène irréversible : la question de sa durabilité se pose avec autant d’intensité que celle de la poursuite de son développement.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans une société bien organisée, quoique personne ne puisse parvenir à tout savoir, il faut néanmoins qu’il soit possible de tout apprendre.
Talleyrand, 1789.

ODD 4 : « Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie »

La première conférence internationale sur l’éducation a lieu en Thaïlande, à Jomtien, en 1990. Les délégués de 155 pays et les représentants de 150 institutions y adoptent la Déclaration mondiale sur l’éducation pour tous, qui affirme l’éducation comme droit fondamental de l’être humain et engage les pays à intensifier leurs efforts en vue de répondre aux besoins éducatifs fondamentaux de tous. Le Cadre d’action définit les objectifs et stratégies destinés à répondre à ces besoins pour l’an 2000 en mettant l’accent sur l’accès universel à l’éducation, l’équité, les résultats d’apprentissage, l’élargissement des moyens et de la portée de l’éducation de base, l’amélioration de ...

Auteurs

Chercheure à l’Institut de recherche pour le développement (IRD), UMR Ceped (Centre population et développement).

Directrice, Centre de prévision des besoins de formation de la main-d’œuvre, Institut vietnamien des sciences de l’éducation, Hanoi.

Chercheure au Centre de prévision des besoins de formation de la main-d’œuvre, Institut vietnamien des sciences de l’éducation, Hanoi.

© IRD Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540