Version classiqueVersion mobile

Un défi pour la planète

 | 
Patrick Caron
, 
Jean-Marc Châtaigner

Préface

Jean-Yves Le Drian et Michaëlle Jean

Texte intégral

1L’année 2015 aura été une année de grands chamboulements, mais également d’engagements cruciaux face aux enjeux majeurs de développement.

2Elle a été l’année de l’adoption de l’accord d’Addis Abeba sur le financement du développement, au cours de la troisième Conférence internationale dédiée à cette question.

3Elle a également vu l’adoption à New York de l’Agenda 2030 du développement durable, qui fixe 17 Objectifs de développement durable (ODD) afin d’éradiquer l’extrême pauvreté, combattre les inégalités, garantir l’accès à l’eau et à l’éducation, faire reculer les grandes pandémies et préserver la planète. Cette démarche à caractère universel vient apporter, pour la première fois, un cadre aux politiques de développement d’ici à 2030.

4Enfin, évidemment, ce fut l’année de l’adoption de l’accord de Paris sur le climat au cours de la 21e Conférence des Parties (COP 21), premier accord universel sur le climat qui a atteint récemment sa 150e ratification et qui reste aujourd’hui plus que jamais le cadre d’action politique et juridique dans la lutte contre le changement climatique.

5Notre engagement sur l’ensemble de ces sujets reste sans faille.

6En effet, même si depuis deux ans l’on observe quelques avancées dans la mise en place d’outils, il reste que la feuille de route de la communauté internationale ne vaudra que par les initiatives qui seront prises pour sa mise en œuvre, notamment : les inflexions qui seront données aux contributions des Parties à l’accord de Paris pour changer la trajectoire des émissions de gaz à effet de serre et passer sous la barre de deux degrés Celsius ; les dispositions qui permettront de donner un caractère contraignant aux accords internationaux, afin de prévenir tout retrait ou retour en arrière ; la nécessaire inclusion de la gouvernance démocratique dans notre dialogue avec nos partenaires.

7Pour la Francophonie, ce dernier point reste particulièrement important, au regard des dizaines de millions de femmes, d’hommes et d’enfants encore aujourd’hui blessés dans leur dignité, dans leur humanité parce que privés de leurs droits les plus fondamentaux.

8La mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable est une démarche collective impliquant toutes les forces vives : États et gouvernements, acteurs publics centraux et locaux, acteurs privés, acteurs de la société civile, organisations internationales.

9Nous le savons, il faut répondre à la mondialisation des défis par des solutions nouvelles. Il faut pouvoir promouvoir au sein de la Francophonie une approche fondée sur le multilatéralisme, partenariale et innovante.

10Nous nous emploierons conjointement à porter, cette année encore, résolument de l’avant la mise en œuvre des Objectifs de développement durable.

Auteurs

Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

© IRD Éditions, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search