Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Démarche qualité et norme ISO 9001

 | 
Eva Giesen

Avant-propos

Volltext

1Ce livre se propose de partager des expériences vécues du management de la qualité en recherche. Il détaille tous les aspects théoriques (la norme ISO 9001) et pratiques grâce à de nombreux exemples réels tirés de laboratoires de recherche ou de services d’appui de France ou d’ailleurs, et notamment des pays d’Afrique ou d’Asie.

2Le management de la qualité est un outil pour une organisation efficace et utile aux utilisateurs et s’adresse à tout type de structure, y compris les laboratoires et services d’appui à la recherche fondamentale et appliquée ou finalisée. Aujourd’hui courant, même banal, dans l’entreprise, y compris dans les services, le management de la qualité fait seulement son entrée dans le monde de la recherche et ce, essentiellement dans les pays industrialisés. Les jeunes industries des pays du Sud, notamment en Asie, rattrapent leur retard très rapidement et affichent les taux de nouvelles certifications ISO 9001 les plus élevés. Leur demande en matière d’information sur la standardisation et les normes et de formation de leurs jeunes cadres en management de la qualité est importante.

3Nous sommes aujourd’hui quelques-uns à avoir osé franchir le pas de la certification ISO 9001 en recherche en France métropolitaine, en Europe, dans l’outre-mer tropical, en Afrique… et introduit un management de la qualité dans la pratique de notre recherche. Notre souhait est d’aider les lecteurs dans la mise en place d’un management de la qualité selon la norme ISO 9001 et d’apporter, grâce à l’expérience de plusieurs structures (laboratoires de recherche, plates-formes, structures administratives et d’appui, directions générales d’organismes), des témoignages et des exemples réels « du terrain ».

4Que soient ici remerciés tous les collègues qui m’ont permis d’utiliser des éléments de leur réflexion et de leur documentation qualité (parfois provisoire et toujours en évolution vers une amélioration continue). Nous pensons très sérieusement que rien ne s’oppose à la mise en place d’un management de la qualité en recherche, quel que soit le lieu ou le contexte.

5Ce livre ne saurait se substituer à une bonne formation, mais il complète les formations existantes.

6Nous avons fait le choix de le baser sur la norme ISO 9001, choisie par la majorité des organismes de recherche, répandue dans l’Union européenne, norme internationale et généraliste, c’est-à-dire adaptée à tous les métiers. Cette norme n’est pas de nature technique (ce n’est pas une norme « métier »), mais concerne l’organisation du travail. D’autres normes sont adaptées à différents métiers ou secteurs (bâtiment, sécurité, installations électriques, automobile, par exemple). L’utilisation de la norme ISO 9001 se fait toujours sur la base du volontariat, ce n’est pas une obligation légale, contrairement aux Bonnes Pratiques de Fabrication pour la fabrication de médicaments ou aux Bonnes Pratiques Cliniques dans la conduite d’essais cliniques.

7La certification atteste que la structure possède un management de la qualité, c’est-à-dire qu’elle a organisé son travail selon les exigences de la norme ISO 9001. C’est ainsi qu’une entreprise (un laboratoire, un service…) démontre à ses clients (aux autres laboratoires, bailleurs de fonds…) qu’elle possède une organisation selon la norme ISO 9001. Il est également possible d’utiliser la norme ISO 9001 comme fil conducteur dans une démarche de progrès, sans viser la certification, car cette norme est moins contraignante et plus pratique que beaucoup d’autres normes.

8Une remarque sur le mot « qualité ». La qualité est une notion historiquement liée à un produit et rappelle que la démarche qualité a été initiée par les praticiens de l’organisation dans l’industrie et surtout la production. Il s’agissait de contrôler la qualité (du produit fini), puis d’assurer la qualité du produit au cours de sa production (contrôle qualité des années 1960), puis d’anticiper sur les erreurs de fabrication (assurance qualité des années 1980) et, finalement, le concept évoluant et se globalisant sur tous les secteurs d’activité, de proposer un outil de management qui contribue à fournir un produit de grande qualité adapté aux besoins des utilisateurs et des clients et ainsi à la performance de l’entreprise ou de l’organisme : on parle alors de management de la qualité tel qu’il est décrit dans la version 2000, puis 2008, de la norme ISO 9001. En recherche, bien sûr, il ne s’agit pas d’assurer la production d’objets identiques, mais de concevoir des idées innovantes. Le produit de la recherche est la découverte, le résultat original. L’amalgame avec les besoins de la production industrielle a brouillé la notion de qualité en recherche. D’ailleurs, certains experts préfèrent parler de démarche organisationnelle, de démarche de progrès, ou encore de démarche d’amélioration continue, ce qui est parfaitement adapté au monde de la recherche.

9La démarche qualité ne vise pas la conformité de la production scientifique, au contraire, elle se propose de contribuer à la qualité de nos recherches grâce à une organisation claire et logique, une documentation adaptée, de la traçabilité et de la fiabilité et, si le système de management de la qualité fonctionne bien, il libère des énergies créatrices pour des tâches innovantes et non répétitives.

10ISO signifie « International Standardization Organisation » ; la numérotation ISO correspond à la typologie de la famille de normes ISO sur la « qualité ». Le fascicule ISO 9000 décrit les principes généraux et le vocabulaire, ISO 9001 les exigences de la norme (c’est sur cette base que la certification a lieu), ISO 9004 des pistes d’amélioration, ISO 19011 des conseils pour la conduite d’audits qualité, etc.

11L’ouvrage est conçu en quatre parties.

12La première présente le management qualité et le cadre référentiel de la norme ISO 9001, ainsi que les fondements théoriques et les processus qui y conduisent. Des encadrés précisent certains concepts ou servent à la compréhension de notions spécifiques. Les paragraphes « Ce que dit la norme… » correspondent à une citation des normes ISO 9000 : 2005 ou ISO 9001/2008, c'est-à-dire des dernières versions.

13Une deuxième partie est consacrée, en vingt fiches pratiques, à la descrition des acteurs et des outils qui permettent la mise en place du management qualité.

14Le questionnaire en 10 quiz de la troisième partie teste les connaissances du lecteur.

15Enfin, dans un cédérom accompagnant l’ouvrage, se trouvent des exemples de démarche qualité en annexes qui constituent la quatrième et dernière partie.

© IRD Éditions, 2013

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540