Version classiqueVersion mobile

Préhistoires au sud du Triangle d’or

 | 
Valéry Zeitoun
, 
Hubert Forestier
, 
Supaporn Nakbunlung

Remerciements

Texte intégral

1Cet ouvrage est basé sur un travail de terrain réalisé grâce au soutien de la commission des fouilles du ministère français des Affaires étrangères, de la Fondation FYSSEN et de l’Institut français de la biodiversité. Nos remerciements vont en premier lieu à Messieurs Amphan Kijngam, Sahawat Naenna, Tasana Doyasa et Mademoiselle Nootnapang Chumdee du Fine Arts Department, à Mesdames Choosi Keedumrongkool et Pannee Panyawttanaporn du National Research Council of Thailand,

2Messieurs Phiphatphong Punkhamnu, Praphas Sakulpichai, Bancha Kaewkam, Khuanchai Panta, Khuanchai Kengarwut, Norweera Amoornfaiwikrom, Suchar Malakulkam, Phichai Thaweeporn, Pheeraphong Boonyawat, Muangmon Chaipranee et Gro Pa du Salaween Wildlife Sanctuary,

3Messieurs Phayao Thongde, Surin Nawarat, Sompong Amponpannaka, Mosae Buchabutachot, Thong Koonkamai, Danai Phankheowrak, Wirat Pankheowrak, Thongshai Chongchit, Norweeramorn Phaiwikrom, Jarai Klangpanich, Insorn Wongsinkum, Kitsada Wareerad, Jatuphon Kiti, Khumpun Lerluang du Chiang Dao Wildlife Sanctuary,

4Au commandant Nopporn Reoumchan, Messieurs Lumpoon Chalearn, Winai Nopana, Compan Intarajse, Sompong Amponpannaka de l’État Major de la région de Mae Sariang,

5Mesdemoiselles Suvitcha Paggrasa, Rattana Pongrangsri, Raweewan Payakkachat, Suluck Teerawatsakun et Monsieur Pariyachart Chankasem du département d’anthropologie de l’université de Chiang Mai, Monsieur Surapong Lerdthusnee du département de géologie de l’université de Chiang Mai, Monsieur Wiset Petchpradub, directeur du musée de Chiang Mai, Messieurs Chakorn Konkaew et Chatri Khoohathapharak, vétérinaires du zoo de Chiang Mai, Monsieur Preecha Puangkham, directeur du National Elephant Institute.

6Monsieur Thomas Baude de lAlliance française de Chiang Mai et Monsieur Gilles Garachon de l’ambassade de France à Bangkok doivent être remerciés au nom de la Girafe et des autres si précieux squelettes qui ont permis de constituer une collection de référence ostéologique fort utile pour nos études.

7Des remerciements tout particuliers pour notre ami, directeur du département d’archéologie de l’université Silpakorn de Bangkok, Prasit Auetrakulvit ainsi qu’à « Mister » Dam du Fine Arts Department de Chiang Mai et à Jean-Pierre Pautreau à qui la Mission paléolithique franco-thaïe doit sa venue en Thaïlande.

8Messieurs Tat et Daeng et leur équipe nombreuse et efficace pour le ramassage, le nettoyage et la numérotation de l’ensemble des restes et des vestiges recueillis à la fouille sont remerciés ici.

9Le travail d’analyse a été rendu plus performant grâce au soutien et à la compréhension de Jacques Weber de l’Institut français de la biodiversité avec l’aide du Ministère de l’environnement et du développement durable, grâce à William Rink et Jeroen Thompson pour la datation ESR, Jean-François Saliege et Tomasz Goslar pour les datations 14C, et également Pierre Mein, Pierre-Olivier Antoine, Herbert Thomas, Léonard Ginsburg, Régis Debruyne pour leur aide dans les déterminations paléontologiques mais aussi Christelle Tougard notamment pour ses lumières sur les fouilles paléontologiques en Thaïlande des années 1990.

10Nous adressons nos remerciements à Monique Tersis, Dominique Guillaud, Olivier Noell, Marielle Santoni et Jacques Jaubert qui ont relu le manuscrit original. Nous remercions vivement Laurence Billault et Thomas Mourier de leurs efficaces contributions dans la concrétisation finale de cet ouvrage.

11Pour conclure, nos remerciements vont également à Vincent Roubinet et Chalee Mauleekoonphairoj, et tout particulièrement à Jacques Pastor de l’entreprise Colas sans qui l’aboutissement de quatre années de travaux n’aurait pu voir le jour sous la forme de cet ouvrage. Nous remercions enfin Michel Pierre de la commission des fouilles du ministère français des Affaires étrangères pour son soutien particulier.

© IRD Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search