Version classiqueVersion mobile

Chair de la terre, œil de l'eau

 | 
Hervé Rakoto Ramiarantsoa

Glossaire

Texte intégral

1Andohasaha : au vallon, en tête de vallon (drain d’ordre I).

2Andonaka : « où il y a de l’humidité » ; se dit d’une rizière qui ne souffre pas de déficit hydrique et qui nécessiterait plutôt un drainage.

3Andri-tany : «°pilier de la terre » ; désigne un horizon B argileux massif.

4Angady : bêche de jet, composée d’une lame en fer et d’un manche en bois, dont la longueur totale moyenne est de 1,6 à 1,7 mètre ; c’est le principal instrument de travail du paysan des hautes terres malgaches.

5Aro riaka : rigoles de protection qui, en amont des parcelles, concentrent l’écoulement des eaux.

6Asa midina : labour descendant, dans le sens de la pente.

7Asa mihodina : labour tournant, de telle manière que la terre soit rejetée vers les parties les plus amincies.

8Asa mitsivàlana : labour oblique, sur une surface aplanie ; le labour est parallèle à la longueur de la parcelle.

9Asa trandraka : labour profond avec deux passages de la charrue, le second allant chercher « la terre qui ne voit pas le soleil » pour la mélanger avec l’horizon superficiel.

10Asa vela : labour de surface, pour améliorer l’horizon superficiel.

11Ati-tany : partie médiane d’un vallon d’ordre I à II, où la pente est plus forte que dans les parties amont et aval.

12Atsaika : planter ; dans le cas des ananas, plantation directe de rejet sur surface non billonnée.

13Atsanga : éléments minéraux grossiers (sables, graviers) accompagnés d’éléments végétaux (feuilles, boutures) déplacés, transportés et redéposés après une grosse pluie.

14Baiboho : dans l’ouest de l'Imerina, unité morpho-pédologique constituée d’une plaine d’inondation avec ses sols peu évolués d'apport.

15Baorim-pokonolona : les bornes du Fokonolona ; elles délimitent les terres indivises d’une communauté villageoise.

16Boribaona : variété locale du manioc.

17Borizano : population civile masculine.

18Daba : unité de mesure d’une contenance de 13 kilos de paddy.

19Dahalo : malfaiteurs agissant en bandes dans les zones rurales.

20Dina : convention.

21Din’asa : plantation et mise en terre de tubercules associés à des légumineuses en août.

22Fady. interdit.

23Fahavaratra : « époque de la foudre » ; désigne la saison des pluies.

24Fahitra : parc à bœufs, fosse.

25Famadihana : cérémonie de retournement des morts.

26Famolahana : dressage (ou assouplissement) ; le terme est relatif à la mise en place d’une parcelle de culture.

27Fanjakana : la puissance publique.

28Fano : insectes rongeurs des feuilles de plantes, surtout du maïs.

29Fararano : « dernière eau » ; désigne l’époque de la récolte.

30Faritany : regroupement de fivondronampokontany ; échelon au sommet de la pyramide des collectivités décentralisées.

31Feta : terre malaxée.

32Fihaonana : lieu de rencontre.

33Firaisam-pokontany : regroupement de fokontany ; ce niveau correspond souvent à l’ancien canton.

34Fivondronam-pokontany : regroupement de firaisampokontany ; ce niveau correspond souvent à l’ancienne sous-préfecture.

35Foko : au xixe siècle, désigne un groupe de descendance avec communauté de résidence.

36Fokonolona : gens du foko ; le plus souvent traduit par communauté villageoise.

37Fokontany : cellule territoriale administrative de base à l’échelle des villages et hameaux ; il y a plus de 11 000 fokontany sur l’espace national.

38Folonina : terme qui traduit l’abattage d’un eucalyptus dont les graines ont fleuri, pour provoquer une extension des plants du ligneux par essaimage de ces graines.

39Fongo : horizon A0 (litière des sous-bois d’eucalyptus).

40Fon-keniheny : cœur de marais.

41Hanin-kotrana : aliments consistants ; le terme désigne les tubercules : taro, patate douce, manioc qui peuvent pallier l’insuffisance ou l’absence de riz en période de soudure.

42Havoana : hauteur, relief.

43Heniheny : marais ; le terme désigne un bas-fond caractérisé par une relative platitude de part et d’autre de l’axe hydrographique, ce qui entretient des inondations plus fréquentes que dans les lohasaha aux pentes plus déclives. C’est le niveau des plaines de débordement (axe ordre III).

44Hetra : impôt.

45Hova : groupe des roturiers ; le terme peut aussi désigner les merina en général.

46Jao : taureau reproducteur.

47Kapoaka : unité de mesure ; 3,5 kapoaka de riz décortiqué correspondent à 1 kilo.

48Karama : salaire.

49Kijana : pâturage.

50Kobaka : pré-labour de rizière effectué en juin-juillet ; le paysan retourne les pieds d’herbacées avec la partie terreuse de leur rhizosphère.

51Kolokolo : regain de riz par irrigation des pieds récoltés.

52Laikan’omby : traces de ruissellement linéaire qui marquent le passage de bovins ; on peut avoir des rigoles de 10 centimètres de hauteur jusqu’à des sillons de 1 mètre de profondeur.

53Laim-bary : toute matière végétale autre que les tiges de riz, fauchée avec la gerbe de riz.

54Lava-jezika : trou à engrais.

55Lavaka : forme d’érosion due à une action combinée du ruissellement superficiel et du glissement en masse. Ce sont des échancrures développées sur les versants des interfluves ; leur progression, régressive, entretient une paroi verticale du côté amont.

56Lava-pako : trou à détritus.

57Loharano : «°tête d’eau », ou source.

58Lohasaha : « tête de champ » ; bas-fond d’ordre I, dont la pente permet une évacuation normale des eaux.

59Lohataona : « tête de l’année » ; saison qui correspond au début de l’activité agricole, avec la préparation des rizières.

60Madarasy : variété de manioc.

61Madinika : petit.

62Maintso ahitra : herbe verte (ou maintso vary, riz vert) ; époque de la soudure, en saison des pluies.

63Mainty : noir ; dans son sens social, le terme désigne un groupe statutaire ayant des liens directs avec le roi.

64Manarabady : qui suit son conjoint.

65Manta : cru.

66Masondrano : « œil de l’eau » ; dans les rizières, point de résurgence phréatique verticale.

67Menabe : domaine royal.

68Menakely : seigneurie, faux-fief attribué à un noble qui y exerce l'autorité au nom du souverain.

69Miasa : travailler, labourer.

70Mitrandraka : labourer profond.

71Mondra : usé ; se dit pour la terre, comme pour l’angady

72Nofon-tany : chair de la terre, horizon A1.

73Ody andro : « charmes » ; remèdes contre les manifestations météorologiques néfastes à l’agriculture.

74Omby : bœuf.

75Omby atondraka : troupeau bovin tout-venant qu’on laisse pâturer librement.

76Ombirana : race bovine, issue du croisement entre vache locale et taureau bordelais ou gascon ; elle est appréciée comme vache laitière.

77Paraky : tabac à chiquer.

78Ragy milona : hersage dans l’eau ; il s’agit de la succession de trois hersages espacés d’une semaine pendant laquelle la parcelle est ennoyée.

79Rano mena : « eau rouge » ; liquide produit à partir de la distillation de poudre d’os calcinés.

80Ravintoto : feuilles de manioc pilées, accommodées en un plat légèrement sec (ou cuites avec de la viande grasse de porc) pour accompagner le riz.

81Ray aman-dreny : « les pères et les mères » ; personnes qui ont l’autorité morale au sein d’une communauté.

82Renin-driaka : « mère-ruissellement » ; désigne toute l'eau qui dévalerait un versant si les rigoles de protection contre le ruissellement n’étaient pas en place.

83Renin-tatatra : « mère-canal ». Sur un versant, l’expression désigne le fossé de protection contre le ruissellement dans les parties où son orientation est plus parallèle que perpendiculaire à la pente. Dans un bas-fond, c’est le canal qui concentre et évacue les eaux vers l’aval (ordre I à II).

84Riaka : violent ruissellement en nappe.

85Ririnina : saison fraîche ; elle commence après la récolte du riz.

86Ritso-peta : terre malaxée qui enrobe une armature de branches.

87Roa reny : « Deux mères » ; nom d’un clan du Vakiniadiana.

88Rojomena : « collier rouge » ; variété locale de riz.

89Sakamaina : « champ sec » ; rizière dont le déficit hydrique est la contrainte majeure.

90Saonjo : taro (Colocasia sp.).

91Sorok’ahitra : raclage d’herbe (de soroka, épaule, et ahitra, herbe) ; l’expression indique le mouvement de jet latéral de l'angady avec lequel on racle les herbacées avec une mince couche terreuse de leur rhizosphère.

92Tambavy : breuvage amer de la pharmacopée traditionnelle ; il est utilisé comme remède et fortifiant.

93Tamboho : mur de terre altéritique argileuse en couches superposées, de couleur rougeâtre.

94Tamponketsa : nom donné aux hauts plateaux graminéens, faiblement peuplés, qui bordent les hautes terres centrales au nord-ouest.

95Tampon-tanety : partie sommitale, à très faible déclivité, d’une colline.

96Tandroho : nasse, sous forme de corbeille oblongue, pour capturer des poissons.

97Tanety : colline aux versants convexes recouverts d’herbacées.

98Tanimanga : « terre bleue » ; horizon très argileux qui correspond à un gley, parfois drainant.

99Tanimbary : « terre à riz » ; rizière.

100Tanimboly : terre de cultures » ; champ (cultures pluviales).

101Tanin-tsaha : « terre de vallon » ; champ qui se trouve en contrebas du vodi-tanety et qui domine les rizières. Sol hydromorphe noir, planté en toute saison.

102Tany haboka : terre jaune orangé ; désigne la terre d’un horizon C de versant.

103Tany malemy volo : terre à la robe douce.

104Tany mandrevo : terre ou sol vaseux, où l’on s’enfonce.

105Tany mitaintainkànkana : terre à excréments de vers de terre.

106Tany vao : « terre neuve » ; désigne une jachère de bas-fond.

107Taolan-tany : « os de la terre » ; désigne un mince horizon argileux auquel s’accrochent des morceaux épars de terre humifère, sur une zone érodée

108Tatatra : canal.

109Tehezan-tanety : côte de la colline » ; c’est le versant à forte pente.

110Tendrombohitra : cime de village » ; désigne la montagne.

111Teraky : descendant de.

112Toaka gasy : eau-de-vie locale, le plus souvent à base de canne à sucre.

113Toko : tas ; désigne une circonscription territoriale (sous Andrianampoinimerina, l'Imerina était divisé en six toko) où étaient assignés à résidence les groupes de roturiers et certaines catégories de nobles.

114Tombam-boroka : jachère labourée ; parcelle dont les mottes sont retournées au coeur ou à la fin d’une saison de pluies, et mises en culture seulement avec les précipitations de la prochaine saison pluvieuse.

115Tronga : partie basale, la plus grasse, d’une tige de manioc.

116Tsena : marché.

117Tsiron-jezika : « jus des engrais ».

118Vadin-tany : « conjoint de la terre » ; représentant du roi et entremetteur avec le roi.

119Variraiventy : poids d’un grain de riz qui, en monnaie, correspondait à la 1/720e partie d’une piastre.

120Vary : riz.

121Vary aloha : riz de première saison, récolté en janvier-février.

122Vary lava : « riz long » ; variété introduite par la colonisation.

123Vary sosoa : « riz doux » ; cuit avec beaucoup d’eau qui donne un grain mou.

124Vary vakiambiaty : riz de la floraison de l’ambiaty (Vernonia appendiculata, graminées). Le semis des graines en pépinière est fait lorsque l’ambiaty fleurit. Récolte en avril-mai.

125Vata : unité de mesure qui vaut 14 kilos de paddy.

126Vato katsaoka : désigne, dans un horizon C de couleur claire, des éléments porphyroïdes dont la présence est positivement perçue pour la qualité agricole des sols.

127Vaton’akoho (synonyme : vatom-pangala) : « pierres de gallinacés » ; lithoreliques dont la forme rappelle parfois les ergots de coq.

128Vava asa : « bouche du labour » ; dans une parcelle, désigne le secteur où on commence le labour. Expression synonyme : lohavoly, tête de cultures.

129Vavy : femme ; le terme, précédé d’un chiffre, désigne la surface qu’une femme peut repiquer en un jour.

130Vodi-asa : « postérieur du labour » ; dans une parcelle, désigne la partie où se termine le labour.

131Vodirano : « postérieur de l’eau » ; partie aval d’un bas-fond d'ordre I ou II.

132Vodi-tanety : « postérieur de la colline » ; à la charnière bas-fond-colline, le vodi-tanety est un méplat qui casse la pente du versant de la colline, avant le contact avec le bas-fond.

133Vokavoka : billon de culture dont la largeur peut dépasser 1 mètre et la hauteur correspondre à 50-60 centimètres.

134Voroloha : style de toiture en tôle, surbaissée et constituée de quatre pans, chacun étant orienté vers un point cardinal.

135Voron-jezika : poudrette d’engrais ; il s’agit de la bouse écrasée à l’état sec par les bœufs dans le parc.

136Zana-tatatra : canal-rejeton.

137Zezika an-joro : « engrais de coin » ; produit dans les « coins » du petit élevage. Mot synonyme : zezik’apombo, engrais de son (écorce de paddy).

138Zezi-pahitra : fumier de parc.

139Zezika rokaroka : engrais proche du voron-jezika ; la différence tient à la teneur plus forte en humidité du zezika rokaroka.

140Zoma : grand marché de Tananarive qui se tient tous les vendredis.

© IRD Éditions, 1995

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search