Version classiqueVersion mobile

Atlas de la province Extrême-Nord Cameroun

 | 
Christian Seignobos
, 
Olivier Iyébi-Mandjek

Maroua. Répartition ethnique et densités de population

Olivier Iyébi-Mandjek et Christian Seignobos

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’absence de chroniques chiffrées, régulières et fiables rend difficile la reconstitution du schéma d’évolution de la population urbaine de Maroua. Les statistiques disponibles appellent quelques commentaires. L’approximation des chiffres avant les années 1940 a été partiellement rectifiée au fil des recensements. Les décisions prises lors de la conférence de Brazzaville (1944) ont incité les administrateurs à y apporter plus de soin. Toutefois, ces statistiques d’après-guerre ne furent pas sans lacune, les administrateurs n’y accordaient pas tous la même importance. L’objectif des recensements était l’évaluation et la planification des recettes des contributions directes1. Les opérations de comptage étaient menées par les chefs de villages ou de cantons, qui recevaient une rétribution calculée au prorata des sommes collectées. Le chef de subdivision passait, en principe, une fois par an afin de réactualiser les listes. Les chefs de quartiers ne comptabilisaient pas les étrangers à ...

© IRD Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search