Version classiqueVersion mobile

Biotechnologies du palmier dattier

 | 
Frédérique Aberlenc-Bertossi

Partie 1. État des lieux de la culture du palmier dattier

Le développement du palmier dattier en République de Djibouti

Mohamed Ahmed Nabil

Texte intégral

Contexte

1Avec une superficie de 23 000 km2, la République de Djibouti fait partie des régions arides avec un rapport ETP/précipitation inférieur à 3 %. Les faibles précipitations (moyenne de 150 mm/an) et la pauvreté des sols rendent difficile l’agriculture basée sur l’irrigation dans un pays où les ressources en eau sont très limitées. Les conséquences de ces conditions climatiques peu favorables font que le pays importe plus de 90 % de ses besoins alimentaires. L’économie du pays est caractérisée par une dualité extrême avec, d’une part, un secteur tertiaire moderne et, d’autre part, une économie de subsistance basée sur un pastoralisme qui a peu d’accès aux infrastructures, services et marchés. La croissance économique observée ces dix dernières années a eu peu d’impacts sur une population rurale sédentarisée auprès de villes et villages.

2Devant ce constat, le pays s’est engagé dans une politique de lutte contre la pauvreté et a développé une stratégie visant sa sécurité alimentaire.

3Dans cette stratégie, le palmier dattier a été retenu comme plante à développer pour tous les avantages qu’il procure de par ses productions diverses (dattes, graines, bois de feu, bois d’œuvre, palmes…) et très utiles pouvant générer des sources de revenus non négligeables pour les familles d’agriculteurs. De plus, le palmier dattier est à la base de l’agriculture oasienne en permettant, grâce au microclimat qu’il crée, des cultures en étages. Ainsi, sous le palmier, peuvent pousser respectivement des agrumes qui à leur tour protègent du soleil les cultures sous jacentes comme des plantes maraîchères ou fourragères.

Le palmier dattier à Djibouti

4Bien que ne pouvant être datée de façon certaine, l’introduction du palmier dattier à Djibouti se situe probablement au début du siècle et a été attribuée à l’occupation turque de la région de Tadjourah. À proximité de la ville de Djibouti, et plus particulièrement à Ambouli, ce sont les migrants yéménites qui ont installé les premières palmeraies en y développant une agriculture de type oasien.

5De façon générale, en association avec d’autres cultures, les palmeraies sont installées en bordure des oueds et proches de puits et forages (fig. 1). Les plants sont essentiellement issus de graines avec des mâles souvent en surnombre. La majorité des palmeraies reste peu productives faute de maîtrise de techniques culturales performantes (irrigation, fertilisation, pollinisation...).

Figure 1
Palmeraies en bordure d’oued (a) et proches de puits et forages (b)

6Différentes palmeraies peuplent différentes régions du pays qu’elles soient côtières ou plus à l’intérieur du pays (région de Dikhil, AliSabieh) (fig. 2).

7Depuis 2004, pour renforcer la politique de développement du palmier dattier, de nouvelles palmeraies ont été mises en place avec l’aide de l’État ou sous l’initiative privée de certains propriétaires intéressés par les palmiers dattiers. Ainsi, plus de 10 000 vitro-plants (Nabut sultan, Khlass, Rzeizi, Kneizi, Berhi…) venant de l’Arabie Saoudite ont été plantés sur plus de 30 ha.

8Parallèlement à l’installation de ces nouvelles palmeraies, l’État a renforcé la recherche/développement en matière de palmier dattier notamment par la création d’un laboratoire de biotechnologies végétales avec pour objectifs clairement définis :

  • la sélection et la multiplication in vitro de palmiers dattiers de haute qualité pour approvisionner les pheoniculteurs du pays et de la sous-région ;
  • l’amélioration des procédés de clonage ;
  • le développement de techniques et technologies visant une meilleure connaissance de la physiologie de la floraison du dattier et les mécanismes moléculaires impliqués ;
  • une recherche appliquée pour le déterminisme du sexe du dattier ;
  • devenir une centre d’excellence pour la sous-région en matière de recherche/développement sur le palmier dattier.

Figure 2
Localisation des palmeraies en République de Djibouti

Les activités du laboratoire de biotechnologies végétales

Activités portant l’amélioration des procédés de clonage

9L’objectif principal de ces activités porte sur l’amélioration des procédés de clonages pour la multiplication en masse de plants de dattier. Deux méthodes de multiplications sont actuellement en cours dans le laboratoire : l’embryogenèse somatique (fig. 3) et l’organogenèse. Le matériel végétal utilisé est varié. Il provient de :

  • jeunes plants issus de vitro-plants (Nabut sultan, Rezeizi, Khlas et Kheneizi) ;
  • rejets prélevés sur des vitro-plants introduits dans les années 1990 (Bouffagous, Medjoul, Khadrawi).

10La majorité des vitro-plants est en cours d’enracinement et d’acclimatation. Des essais de comportement répartis sur l’ensemble du pays permettront d’évaluer la qualité des plants produits et leur adaptation.

Les activités de recherche

11Les activités de recherche proprement dites sont principalement développées grâce à des projets en collaboration avec l’IRD. Ces activités de recherche se font essentiellement dans le cadre de thèses de doctorat et de master soutenus par des projets Corus, JEAI ainsi que des bourses BFC (bourse de formation continue).

Figure 3
Différents stades de développement au cours de l’embryogenèse somatique du palmier dattier

Effets de différentes concentrations d’ANA chez des jeunes feuilles de palmier dattier (Phœnix dactylifera L.) cultivées in vitro. Étude histo-cytologique

12Ce travail de recherche, effectué en collaboration entre : le Cerd, l’université de Lille 1 et l’IRD, a consisté à étudier l’effet de différentes concentrations d’ANA sur la callogenèse et la rhizogenèse du palmier dattier. Les résultats ont montré, étude histologique à l’appui, que de fortes concentrations d’ANA (10 mg/l) favorisaient la callogenèse (structure trizonale), alors que des concentrations plus réduites (0,2 mg/l) favorisaient la rhizogenèse (massif méristematique à columelle) (fig. 4).

Figure 4
Effets de différentes concentrations d’ANA sur l’initiation de la callogenèse ou de la rhizogenèse chez des jeunes feuilles de palmier dattier (Phœnix dactylifera L.) cultivées in vitro

Étude de la diversité génétique de cultivars de palmier dattier à l’aide de marqueurs microsatellites et recherche de séquences d’ADN génomique spécifiques du sexe

13L’objectif de cette étude réalisée au cours d’un master a consisté d’abord à étudier la diversité génétique d’une centaine d’individus de palmiers dattiers pour identifier des couples de palmiers mâles et femelles génétiquement proches par analyse de 16 locus microsatellites.

14La seconde partie du travail consistait rechercher des séquences spécifiques du sexe chez le palmier dattier en comparant les génomes d’individus mâles et femelles génétiquement proches par la technique du polymorphisme de longueur de fragments amplifiés (AFLP).

15Les travaux réalisés lors de ce master ont permis d’optimiser le protocole d’amplification des AFLP et de mettre en évidence un polymorphisme allélique à chaque locus microsatellites. L’existence de séquences potentielles spécifiques du sexe (fig. 5) demeure incertaine et devra être confirmée.

Figure 5
Exemple de profil des fragments d’AFLP obtenus pour un locus

Étude du développement reproducteur chez le palmier dattier pour la compréhension du déterminisme du sexe

16Cette étude, actuellement en cours dans le cadre d’une thèse, a pour objectif de comprendre le développement reproducteur afin de mieux comprendre les mécanismes moléculaires et cellulaires contrôlant la détermination du sexe chez le palmier. Les premiers résultats (fig. 6) ont permis de déterminer les stades clés de la morphogenèse florale. Lors des premières étapes, il y a un développement similaire des bourgeons floraux mâle et femelle. Un stade bisexuel est identifié et correspond au moment où tous les primordiums des organes floraux sont initiés. Puis progressivement, les pièces sexuelles stériles (staminodes et les pistillodes) présentent un arrêt de développement ce qui conduit à l’unisexualisation des fleurs mâles et femelles.

Figure 6
Etude histologique de la morphogenèse florale chez le palmier dattier

Évaluation des besoins hydriques du palmier dattier

17Dans un pays où les ressources en eau sont limitées, il est indispensable de les gérer au mieux. Dans ce cadre, des études visant l’évaluation des besoins hydriques du palmier dattier sont en cours dans la parcelle de démonstration du Cerd (fig. 7). Des tensiomètres installés à différentes distances du stipe et à différentes profondeurs ont permis de démontrer sur les plants soumis à l’expérience que l’absorption de l’eau se faisait essentiellement sur les premiers 40 à 60 cm (fig. 8). Ces expériences seront répétées sur une année en utilisant un plus grand nombre de sondes et de plants.

Figure 7
Suivi des besoins hydriques chez le palmier dattier : implantation des tensiomètres

Figure 8
Suivi des besoins hydriques chez le palmier dattier : relevés tensiométriques

Conclusions

18Les actions conduites en matière de développement du palmier dattier en République de Djibouti restent promotrices pour l’avenir. Elles ont permis de conforter l’idée que toute démarche de développement doit être accompagnée par un travail de recherche appliqué en étroite liaison avec les besoins des pays. Le processus du développement de clonage a démontré, qu’outre la nécessite de disposer de moyens humains et matériel à la hauteur des ambitions, il est impératif de passer par une phase pilote de production avant d’attaquer une production à grande échelle.

19Par ailleurs le choix de variétés à introduire doit tenir compte, si l’on se place dans une logique de développement local, de leur appréciation par les populations et de leur adaptabilité aux conditions environnementales. Pour Djibouti, des dattes sèches à demi-sèche devront être fortement recommandées dans l’avenir.

20Pour des besoins de développement sous-régional à régional, le laboratoire de Biotechnologies végétales gagnerait à consolider les travaux de recherche réalisés en collaboration avec l’IRD. Cette collaboration, à travers le transfert de technologies, autorise des pays en voie de développement comme Djibouti à disposer de savoirs suffisants leur permettant de combler en partie les retards cumulés en matière de biotechnologies au service du développement.

Table des illustrations

Légende Figure 1Palmeraies en bordure d’oued (a) et proches de puits et forages (b)
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10733/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 147k
Légende Figure 2Localisation des palmeraies en République de Djibouti
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10733/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 136k
Légende Figure 3Différents stades de développement au cours de l’embryogenèse somatique du palmier dattier
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10733/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 242k
Légende Figure 4Effets de différentes concentrations d’ANA sur l’initiation de la callogenèse ou de la rhizogenèse chez des jeunes feuilles de palmier dattier (Phœnix dactylifera L.) cultivées in vitro
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10733/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 117k
Légende Figure 5Exemple de profil des fragments d’AFLP obtenus pour un locus
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10733/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 113k
Légende Figure 6Etude histologique de la morphogenèse florale chez le palmier dattier
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10733/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 163k
Légende Figure 7Suivi des besoins hydriques chez le palmier dattier : implantation des tensiomètres
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10733/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 119k
Légende Figure 8Suivi des besoins hydriques chez le palmier dattier : relevés tensiométriques
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10733/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 112k

Auteur

Biologiste
Cerd
BP 486, Djibouti, République de Djibouti
nabillahgui@yahoo.fr

© IRD Éditions, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search