Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Atlas des pêcheries thonières de l’océan Indien / Atlas of Indian Ocean Tuna Fisheries

 | 
Alain Fonteneau

Chapitre 10 – Diagrammes des prises par taille et par engin

Chapter 10 – Diagrams showing catches according to size and gear

Texte intégral

1La CTOI estime chaque année de manière routinière, en particulier pour les trois espèces de thons tropicaux, les prises totales annuelles par tailles, et ceci pour tous les engins de pêche. Ces données estimées dépendent bien sûr de la qualité des statistiques de pêche et des échantillonnages de tailles réalisés chaque année, mais elles sont globalement d’assez bonne qualité et donc très intéressantes pour bien montrer les grands changements dans les prises par tailles des thons tropicaux. Ce paramètre est très important dans les évaluations de l’état des stocks, puisque la prise maximale équilibrée dépend largement des tailles des thons capturés. Ces changements dans les tailles capturées sont aussi très intéressants, puisque tous les stocks de thons tropicaux étaient quasiment vierges durant la période initiale de pêche. Des diagrammes en secteurs (figures 10-1 à 10-8) ont été retenus pour montrer de manière synthétique les captures pondérales annuelles par engin estimées par classe de taille. Ces diagrammes des prises par taille et par engin mettent aussi en évidence les prises des senneurs par mode de pêche, c’est-à-dire celles faites sur bancs libres et celles faites sur des objets flottants. Comme on peut le voir sur ces diagrammes, les tailles des albacores et celles des patudos capturés par ces deux modes de pêche sont en général très différentes.

2 Each year IOTC routinely estimates total annual catches by size and gear, with particular focus on the three main tropical species of tunas. These estimates obviously depend on the quality of the fishery data and biological samples, but overall the quality of the data is good, and therefore very useful to show major changes in fish size in tropical tuna catches. These data are very important for stock assessments, since the maximum sustainable yield (MSY) depends on the size of the tuna caught. Changes in the size of fish caught are also interesting because during the initial fishing period tropical tuna stocks were virtually unfished. The sector diagrams (figures 10-1 to 10-8) were developed to synthesise yearly estimated catches (in weight) for each fishing gear and size category. These diagrams of catches according to size and gear also show purse seine catches according to fishing mode, i.e. on free-moving schools or on floating objects used to aggregate fish (FADs). As can be seen from these diagrams, the sizes of the yellowfin and bigeye tuna caught by these two methods are generally markedly different.

Fig. 10-1 : Diagrammes des prises annuelles par taille de patudo (en tonnes), par engins (tous pays)
Fig. 10-1: Charts of annual bigeye catches by size (in tons) and by gear (all countries)

Fig. 10-1 : Diagrammes des prises annuelles par taille de patudo (en tonnes), par engins (tous pays)Fig. 10-1: Charts of annual bigeye catches by size (in tons) and by gear (all countries)

Fig. 10-2 : Diagrammes des prises annuelles par taille de patudo (en tonnes), par les palangriers (tous pays)
Fig. 10-2: Charts of annual bigeye catches by size (in tons) taken by longliners (all countries)

Fig. 10-2 : Diagrammes des prises annuelles par taille de patudo (en tonnes), par les palangriers (tous pays)Fig. 10-2: Charts of annual bigeye catches by size (in tons) taken by longliners (all countries)

Fig. 10-3 : Diagrammes des prises annuelles par taille de patudo (en tonnes), par les senneurs (tous pays)
Fig. 10-3: Charts of annual bigeye catches by size (in tons) taken by purse seiners (all countries)

Fig. 10-3 : Diagrammes des prises annuelles par taille de patudo (en tonnes), par les senneurs (tous pays)Fig. 10-3: Charts of annual bigeye catches by size (in tons) taken by purse seiners (all countries)

Fig. 10-4 : Diagrammes des prises annuelles par taille d’albacore (en tonnes), par engin (tous pays)
Fig. 10-4: Charts of annual yellowfin catches by size (in tons) and by gear (all countries)

Fig. 10-4 : Diagrammes des prises annuelles par taille d’albacore (en tonnes), par engin (tous pays)Fig. 10-4: Charts of annual yellowfin catches by size (in tons) and by gear (all countries)

Fig. 10-5 : Diagrammes des prises annuelles par taille d’albacore (en tonnes), par les palangriers (tous pays)
Fig. 10-5: Charts of annual yellowfin catches by size (in tons) taken by longliners (all countries)

Fig. 10-5 : Diagrammes des prises annuelles par taille d’albacore (en tonnes), par les palangriers (tous pays)Fig. 10-5: Charts of annual yellowfin catches by size (in tons) taken by longliners (all countries)

Fig. 10-6 : Diagrammes des prises annuelles par taille d’albacore (en tonnes), par les senneurs (tous pays)
Fig. 10-6: Charts of annual yellowfin catches by size (in tons) taken by purse seiners (all countries)

Fig. 10-6 : Diagrammes des prises annuelles par taille d’albacore (en tonnes), par les senneurs (tous pays)Fig. 10-6: Charts of annual yellowfin catches by size (in tons) taken by purse seiners (all countries)

Fig. 10-7 : Diagrammes des prises annuelles par taille de listao (en tonnes), par engin (tous pays)
Fig. 10-7: Charts of annual skipjack catches by size (in tons) and by gear (all countries)

Fig. 10-7 : Diagrammes des prises annuelles par taille de listao (en tonnes), par engin (tous pays)Fig. 10-7: Charts of annual skipjack catches by size (in tons) and by gear (all countries)

Fig. 10-8 : Diagrammes des prises annuelles par taille de listao (en tonnes), par les senneurs (tous pays)
Fig. 10-8: Charts of annual skipjack catches by size (in tons) taken by purse seiners (all countries)

Fig. 10-8 : Diagrammes des prises annuelles par taille de listao (en tonnes), par les senneurs (tous pays)Fig. 10-8: Charts of annual skipjack catches by size (in tons) taken by purse seiners (all countries)

Annexes

Les engins de pêche

Les trois principales méthodes de pêche actuellement utilisées et couvertes dans le présent atlas sont par ordre décroissant d’importance la pêche à la senne, la pêche à la palangre flottante et celle à la canne à l’appât vivant.

La pêche à la canne et à l’appât vivant n’existe dans l’océan Indien qu’aux îles Maldives et aux îles Laccadives (Inde). Les travaux des historiens ont ainsi montré que la pêche des thons à l’appât vivant des îles Maldives est très probablement la plus ancienne au monde. Cette pêche y a ainsi été pratiquée depuis des siècles par des « dhonis » à voile. Cette technique consiste à attirer les thons en surface, puis à les fixer à proximité du canneur à l’aide d’appâts vivants jetés à la mer (juvéniles de petits pélagiques et de petits poissons coralliens). La pêche de ces navires se déroule à la canne et en utilisant l’appât vivant. Cet appât est conservé durant toute une journée au fond des canneurs, dans des viviers où l’eau de mer se renouvelle en permanence. La taille des canneurs est très variable : ils mesuraient traditionnellement de 5 à 10 mètres de long, mais les canneurs maldiviens actuels mesurent souvent plus de 15 mètres et ce sont des navires extrêmement modernes et efficaces.

La pêche à la palangre flottante, développée dans l’océan Indien par les pêcheurs du Japon depuis 1952, consiste à mouiller chaque jour, en pleine eau, de longues lignes dormantes (souvent de plus de 100 km de long), portant plusieurs milliers d’hameçons, boëttés avec des appâts morts ou parfois vivants. La profondeur de pose des palangres est de 20 à 400 mètres selon le gréement des palangres et les espèces qu’elles visent. Ces palangriers sont souvent de très petites unités (une dizaine de mètres de long, ayant alors une capacité de quelques tonnes seulement) ou des navires hauturiers de très grande taille, par exemple les palangriers hauturiers de plus de 60 mètres de long qui transportent pendant de nombreux mois plusieurs centaines de tonnes de thons congelés.

La pêche à la senne se pratique dans l’océan Indien depuis 1981 avec des bateaux équipés d’une senne pour capturer les bancs de thons. Ces navires parcourent l’océan pour les repérer, puis les encerclent dans leur senne, une nappe de filet qui est refermée au moyen d’une coulisse située au bas du filet. Les sennes actuelles ont plus de 1,5 km de long et plus de 200 mètres de chute verticale (ces caractéristiques étant variables selon les bateaux). Ces navires sont en général de grande capacité, et ils sont capables en moyenne de transporter plus de 1 000 tonnes de thons congelés. La pêche à la senne est pratiquée selon deux “modes de pêche” principaux : la pêche réalisée sur des bancs libres, et celle associée à des objets flottants, qui étaient historiquement des objets naturels. Depuis les années 1990 cette pêche a surtout lieu sur de nombreux objets flottants artificiels (construits en bambou et avec un grand filet qui en freine la dérive) qui sont très fréquemment posés en mer par les senneurs. Ces radeaux artificiels sont tous équipés de matériels électroniques variés, parfois même des sondeurs, qui permettent de les localiser à grande distance.

De multiples autres engins, en particulier ceux mis en oeuvre par des pêcheries artisanales, capturent les thons de l’océan Indien en quantités croissantes, par exemple les filets maillants, les lignes à main, les lignes de traîne, etc. Ces pêcheries artisanales opèrent souvent en haute mer et très loin des ZEE de ces pays. Leurs captures sont devenues très importantes, mais elles restent malheureusement le plus souvent très mal géo-référencées dans les fichiers de l’IOTC. Aucune de ces données ne figure donc dans cet atlas.

Fishing gears Les engins de pêche and fishing techniques

The three main fishing techniques currently used and cove red by this Atlas are, in decreasing order of importance: seine fishing, longline fishing and pole-and-line fishing with live bait.

Pole-and-line fishing with live bait occurs in the Indian Ocean solely in the Maldives and the Laccadive Islands (India). Work by historians has shown that tuna fishing using live bait in the Maldives is probably the most ancient in the world. This fishing technique has been practised there for centuries using sailing boats known as “dhonis”. The technique consists in attracting the tuna to the surface, and keeping them close to the boat using live bait that is thrown into the sea (juveniles of small pelagic or coral reef species). The fishing gear is pole-and-line using live bait. The bait is kept all day in the bottom of the boat in “fish wells” in which the sea water is constantly renewed. Boat size is highly variable. Traditionally they were 5 to 10 metres long, but present-day Maldives boats often measure more than 25 metres, and they are very efficient, modern vessels.

Longline fishing, first developed in the Indian Ocean by Japanese fisheries from 1952, consists in dropping fixed longlines in open waters; these are often more than 100 km in length, and carry several thousand hooks, provided with dead or sometimes live bait. The depth of these lines varies from 20 to 400 metres depending on the rigging of the vessel and the species targeted. The longliners can be very small (around 10 metres in length and with a capacity of only a few tonnes), or very large ocean-going vessels reaching over 60 metres in length that can carry hundreds of tonnes of deep-frozen fish for several months.

Purse seine fishing has been in operation in the Indian Ocean since 1981. These ships sail the ocean to locate tuna schools, and then encircle them with a purse seine, which is a large net drawn in to the boat via a drawstring system at the base of the net. Presentday seine nets can be more than 1.5 km long and the base can drop to a depth of more than 200 metres (these characteristics vary according to the vessels). The boats generally have a large capacity, and on average are able to transport more than 1000 tonnes of frozen tuna. Purse seine fishing operates according to two distinct “modes” of capture: either on free schools, or using floating fish-aggregating devices, which, historically, were natural objects. Since the 1990s this type of fishing uses numerous artificial floating devices (constructed in bamboo with a large net to restrict drift) which are dropped into the water. These artificial rafts are equipped with electronic equipment that enables fishermen to locate them from considerable distances. Echo sounders are also sometimes used.

Numerous other gears are used to catch increasing quantities of tuna in the Indian Ocean, in particular by artisanal fisheries. These include driftnets, hand-held rods, drifting troll lines, etc. These artisanal fisheries often operate on the open sea, at considerable distances from the EEZ of the countries from which they originate. Catches by these fisheries have become very large, but unfortunately they are generally very poorly geo-referenced in the IOTC files. Consequently no data on these fisheries is included in the Atlas.

Dhoni maldivien traditionnel, pêchant le listao avec des cannes à pêche et des appâts vivants.
Traditional Maldives “dhoni” using pole-and-line fishing with live bait to catch skipjack.
© Ifremer/O. BARBAROUX

Canneur maldivien de nouvelle génération et de grande capacité, pêchant les thons avec des cannes à pêche et des appâts vivants.
New generation and large capacity Maldives boat using pole-and-line fishing with live bait to catch tunas.
© MRC/R. JAUHAREE

Palangrier de Taiwan, province de Chine dans le port de Victoria (Seychelles), modèle de thonier de plus en plus actif dans de nombreux pays de l’océan Indien.
Small Chinese Taipei longliner in Victoria (Seychelles), a type of tuna boats frequently observed in numerous countries of the Indian Ocean.
© IRD/A. FONTENEAU

Grand senneur français en pêche.
Large French purse seiner catching fish.
© Ifremer/O. BARBAROUX

Table des illustrations

Titre Fig. 10-1 : Diagrammes des prises annuelles par taille de patudo (en tonnes), par engins (tous pays)Fig. 10-1: Charts of annual bigeye catches by size (in tons) and by gear (all countries)
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10670/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Titre Fig. 10-2 : Diagrammes des prises annuelles par taille de patudo (en tonnes), par les palangriers (tous pays)Fig. 10-2: Charts of annual bigeye catches by size (in tons) taken by longliners (all countries)
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10670/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 959k
Titre Fig. 10-3 : Diagrammes des prises annuelles par taille de patudo (en tonnes), par les senneurs (tous pays)Fig. 10-3: Charts of annual bigeye catches by size (in tons) taken by purse seiners (all countries)
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10670/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 483k
Titre Fig. 10-4 : Diagrammes des prises annuelles par taille d’albacore (en tonnes), par engin (tous pays)Fig. 10-4: Charts of annual yellowfin catches by size (in tons) and by gear (all countries)
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10670/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 1,2M
Titre Fig. 10-5 : Diagrammes des prises annuelles par taille d’albacore (en tonnes), par les palangriers (tous pays)Fig. 10-5: Charts of annual yellowfin catches by size (in tons) taken by longliners (all countries)
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10670/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 858k
Titre Fig. 10-6 : Diagrammes des prises annuelles par taille d’albacore (en tonnes), par les senneurs (tous pays)Fig. 10-6: Charts of annual yellowfin catches by size (in tons) taken by purse seiners (all countries)
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10670/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 524k
Titre Fig. 10-7 : Diagrammes des prises annuelles par taille de listao (en tonnes), par engin (tous pays)Fig. 10-7: Charts of annual skipjack catches by size (in tons) and by gear (all countries)
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10670/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 972k
Titre Fig. 10-8 : Diagrammes des prises annuelles par taille de listao (en tonnes), par les senneurs (tous pays)Fig. 10-8: Charts of annual skipjack catches by size (in tons) taken by purse seiners (all countries)
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10670/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 518k
Légende Dhoni maldivien traditionnel, pêchant le listao avec des cannes à pêche et des appâts vivants.Traditional Maldives “dhoni” using pole-and-line fishing with live bait to catch skipjack.© Ifremer/O. BARBAROUX
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10670/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 110k
Légende Canneur maldivien de nouvelle génération et de grande capacité, pêchant les thons avec des cannes à pêche et des appâts vivants.New generation and large capacity Maldives boat using pole-and-line fishing with live bait to catch tunas.© MRC/R. JAUHAREE
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10670/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 133k
Légende Palangrier de Taiwan, province de Chine dans le port de Victoria (Seychelles), modèle de thonier de plus en plus actif dans de nombreux pays de l’océan Indien.Small Chinese Taipei longliner in Victoria (Seychelles), a type of tuna boats frequently observed in numerous countries of the Indian Ocean.© IRD/A. FONTENEAU
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10670/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 149k
Légende Grand senneur français en pêche.Large French purse seiner catching fish.© Ifremer/O. BARBAROUX
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10670/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 178k

© IRD Éditions, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540