Version classiqueVersion mobile

Manuel de lutte contre la maladie du sommeil

 | 
Claude Laveissière
, 
Claude Penchenier

Annexe 26. Fabrication du matériel de découpe des tissus

Texte intégral

1Le matériel de découpe des tissus est composé :

  • d’une table de découpe (fig. 88) ;
  • d’un support pour dérouler les rouleaux de tissus ;
  • d’un plan incliné calibré servant à mesurer la longueur des coupons avant découpe ;
  • de gabarits permettant de découper les parties rectangulaires des pièges et des écrans (les détails de construction sont donnés ci-dessous).

Figure 88. Schéma du système de découpe

LES PARTIES EN BOIS

2La table de découpe (fig. 89, 90), facile à construire, permet de découper les pièces de tissu en un minimum de temps et avec précision. Deux plaques de contreplaqué (25 mm) sont fixées ensemble et rigidifiées par une armature en bois posée sur des tréteaux.

3Elle est composé 1°) d’un plateau (au minimum de 3 m de long) reposant sur deux tréteaux, le tout faisant office de table ; 2°) d’un plan incliné sur lequel seront empilées les couches de tissu ; 3°) d’un support pour les rouleaux de tissu ; 4°) de gabarits facilitant la découpe des pièces des écrans ou des pièges.

Figure 89. Schéma de la table de découpe

Figure 90. Schéma de la table de découpe des tissus

Figure 91. Schéma du plan incliné

4Le plan incliné (fig. 91) est constitué de deux montants en biseau (bois ou contreplaqué) sur lesquels est fixée une plaque de contreplaqué bien poncée (pour que le tissu glisse dessus sans s’accrocher) dont la largeur b est égale à celle du rouleau de tissu et la longueur c égale à celle des pièces que l’on veut obtenir (par exemple, 95 cm pour la partie bleue de l’écran).

5Le support de rouleaux (fig. 92) est construit en tubes carrés de 20 à 25 mm. Les rouleaux de tissu sont enfilés sur un tube creux (utilisé en plomberie) dépassant d’au moins 20 cm la largueur du rouleau et suffisamment rigide pour ne pas plier sous son poids (diamètre 20 mm). Cet axe est posé sur un support métallique, fabriqué avec des tubes carrés (20 ou 25 mm), composé de deux montants surmontés de deux gouttières semi-cylindriques pour poser l’axe et le laisser tourner librement. Sa largeur a doit être au moins égale à la largeur des rouleaux de tissu plus 10 cm de chaque côté. Sa hauteur dépendra de celle de la table de découpe et du plan incliné : le bord supérieur du plan incliné doit se juxtaposer exactement avec le rebord de la fente de découpe. En avant de ce support, on dispose un système mobile composé de deux montants latéraux (coulissant dans un tube un peu plus large et pouvant être bloqué à l’aide d’une vis). À leur extrémité, deux autres tubes carrés espacés de 2 mm sont soudés pour former une fente rectiligne (fente de découpe) dans laquelle on déplace un cutter à lame interchangeable lors de la découpe du tissu (fig. 93).

Figure 92. Schéma du support des rouleaux de tissu

Figure 93. Détail de la découpe au cutter

6Le gabarit (fig. 94) est lui aussi fabriqué avec une plaque de contreplaqué (15 mm). Sa dimension b est égale à la largeur du coupon. Sa dimension c est égale à la largeur du plan incliné plus 25 cm pour laisser le passage du ciseau électrique.

7Sur cette plaque sont fixées des lames en contreplaqué de 10 mm d’épaisseur parfaitement poncées pour que le tissu ne s’accroche pas et que le ciseau puisse glisser sans risque de blocage. L’espace e entre deux lames doit être égal à la largeur du pied du ciseau. La largeur d de chaque lame est calculée de façon que d + e/2 soit égale à la largeur de la pièce à obtenir.

Figure 94. Gabarit pour la découpe

8Exemple

9Si le pied du ciseau mesure 9 cm de large et si l’on veut découper des pièces d’écrans de 17,5 cm de large sur 95 cm de long, les lames mesureront :

  • longueur c : 1,20 à 1,25 m ;
  • largeur d : 13 cm (17,5 cm - 9 cm/2) ;
  • écartement e : 9 cm.

Découpe des pièces rectangulaires

10On utilise :

  • un plan incliné à la dimension des pièces à découper ;
  • des gabarits pour découper au ciseau électrique les différentes parties des écrans et les écrans noirs des pièges.

11Une bande de tissu est déroulée par-dessus la précédente, on la découpe ; on déroule une nouvelle bande de tissu que l’on découpe, et ainsi de suite. Au bout de 10 couches, le paquet de bandes est glissé sur le gabarit puis découpé au ciseau électrique.

Découpe des pièces non rectangulaires

12Il s’agit ici de la découpe des écrans bleus des pièges et du tulle moustiquaire qui n’ont pas une forme géométrique simple.

13En utilisant le support pour les rouleaux, on déroule sur la table de découpe une première bande de tissu. Dès qu’elle a atteint la longueur d’un nombre entier de pièces, on coupe au cutter et on déroule une autre bande de tissu par-dessus la première. Selon l’épaisseur du tissu, on peut ainsi dérouler 6 ou 10 couches.

Figure 95. Gabarits pour le piège Vavoua

14Avec un jeu de deux gabarits en contreplaqué de 5 ou 8 mm d’épaisseur découpés à la forme voulue (fig. 95 ; annexes 27 et 28), on trace avec une craie biseautée ou un stylo feutre fin, les limites des pièces (un seul trait pour deux pièces contiguës). On découpe ensuite très facilement au ciseau électrique en suivant le milieu du trait tracé à la craie.

15On procède de la même façon pour les pièces en tulle moustiquaire. Toutefois, le nombre de pièges à construire étant minime, il est préférable d’utiliser les ciseaux à main pour obtenir une meilleure qualité de découpe.

LES PARTIES MÉTALLIQUES

16Il n’y a de parties métalliques que dans les pièges, c’est-à-dire que la quantité de fil de fer galvanisé et de fer à béton à découper est réduite. Le travail peut être confié à un soudeur chargé de la découpe, de la soudure et des travaux de forge (pointe à l’extrémité des piquets des pièges).

17Les pertes seront minimes car les vérifications sont faciles sachant que :

  • pour les pièges, les piquets sont en fer à béton lisse (diamètre 10 mm) de 1,70 m de longueur, soit 7 piquets dans une barre de 12 m ;
  • le cercle du piège est en fil de fer galvanisé de 3/10 et dans un rouleau de 5 kg on peut confectionner 24 cercles (soudés ensuite par brasure).

MODE DE FABRICATION

Écran noir/bleu/noir

18La découpe des écrans est très simple : la seule précaution à prendre est de conserver les chutes de voile noir pour en faire les languettes d’attache. La largeur de la partie bleue (50 cm) a été choisie pour permettre d’en découper trois dans la largeur du coupon de tissu (généralement livré en 150 cm de large). L’assemblage des pièces est extrêmement simple puisqu’il n’y a que deux coutures longitudinales pour fixer entre elles la partie bleue et les deux bandes noires, et deux autres pour fixer les languettes. Rappelons que les languettes sont découpées dans les chutes de tissu noir. Elles doivent mesurer environ 1,2 à 2 cm de large et au moins 25 cm de long. Lors de la couture, chaque languette est pliée en deux et cousue à l’écran en son centre. Il faut seulement veiller à ce que ces languettes soient suffisamment longues pour assurer une bonne fixation.

19Au fur et à mesure de leur fabrication, la partie bleue des écrans doit être lacérée à l’aide d’un cutter. Il faut répartir sur la totalité du tissu bleu une dizaine de scarifications d’environ 8 à 10 cm de long. Cette opération est indispensable :

  • pour éviter que les rafales de vent n’arrachent l’écran de ses supports ;
  • pour éviter que le tissu bleu ne soit détourné et ne serve à confectionner, comme cela a été observé, des habits, des rideaux ou des couvertures.

20Rien cependant ne pourra empêcher les actes de vandalisme sinon une bonne sensibilisation de la population qui limitera le nombre de dégradations volontaires.

Pièges

21L’objectif, lors de la découpe des différentes pièces d’un piège, est de limiter les pertes au maximum pour réduire les coûts de fabrication. Les mesures des inventeurs ont été calculées dans ce sens. Mais pour le piège pyramidal, nous avons redéfini les dimensions pour réduire les pertes quand les tissus, notamment le tissu bleu, sont livrés en 150 cm de large.

22Le montage est plus délicat et plus long que celui des écrans et il faut des tailleurs expérimentés pour obtenir un piège correct. Mais, l’expérience aidant, tout tailleur peut acquérir rapidement cette expérience et avoir une production quotidienne élevée et surtout de bonne qualité.

Table des illustrations

Légende Figure 88. Schéma du système de découpe
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10561/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 88k
Légende Figure 89. Schéma de la table de découpe
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10561/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 63k
Légende Figure 90. Schéma de la table de découpe des tissus
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10561/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 40k
Légende Figure 91. Schéma du plan incliné
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10561/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 38k
Légende Figure 92. Schéma du support des rouleaux de tissu
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10561/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 39k
Légende Figure 93. Détail de la découpe au cutter
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10561/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 40k
Légende Figure 94. Gabarit pour la découpe
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10561/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 46k
Légende Figure 95. Gabarits pour le piège Vavoua
URL http://books.openedition.org/irdeditions/docannexe/image/10561/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 40k

© IRD Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search