Version classiqueVersion mobile

Manuel de lutte contre la maladie du sommeil

 | 
Claude Laveissière
, 
Claude Penchenier

Annexe 24. Mesure de la protéinorachie à l’aide de l’appareil de Sicard et Cantaloube

Texte intégral

MATÉRIEL NÉCESSAIRE

1Il se compose de la façon suivante :

  • l’albuminomètre de Sicard et Cantaloube, tube fin, gradué et évasé à son extrémité supérieure. Les graduations de la partie inférieure du tube sont irrégulièrement espacées. Chaque division correspond à une concentration déterminée (1re = 0,22 g par litre ; 2e = 0,40 ; 3e = 0,56 ; 4e = 0,71 ; 5e = 0,85) ;
  • une solution à 30 % d’acide trichloracétique ;
  • un bain-marie (une simple casserole suffit) ;
  • un compte-gouttes.

MÉTHODE

2On verse 4 ml de LCR dans l’albuminomètre (jusqu’au trait 4) et on chauffe le tube au bain-marie sans atteindre l’ébullition (80-90 °C). Cette température atteinte, on ajoute, 12 gouttes de la solution à 30 % d’acide trichloracétique. On place le tube au repos pendant 5 minutes avant de le boucher et de le retourner 2 ou 3 fois.

3On le replace à l’endroit et on le laisse dans une position strictement verticale.

4La lecture peut se faire au bout de 5 heures ou même être différée jusqu’à 24 heures.

© IRD Éditions, 2005

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search