Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les crevettes côtières de Madagascar

 | 
Alain Caverivière
, 
Christian Chaboud
, 
Théophile Rafalimanana

Partie I. Biologie et environnement

Partie 1. Biologie et environnement

Texte intégral

1Les quatre chapitres de cette première partie de l’ouvrage exposent les connaissances les plus récentes sur les aspects biologiques et environnementaux relatifs aux espèces de crevettes pénéides côtières de Madagascar. Le premier (Rafalimanana et Caverivière) est consacré à une présentation générale de l’ensemble des espèces de crevettes exploitées ainsi qu’aux conditions hydrologiques, physiques et climatiques de leur environnement. Sont également rappelées les principales caractéristiques d’abondance, de distribution spatiale et bathymétrique. Leur biologie (cycles vitaux, période de reproduction et de recrutement dans la pêcherie) et traits de comportement sont synthétisés. Ces différents rappels sont indispensables pour aborder certaines de ces questions plus en détail dans les chapitres suivants. Dans le deuxième chapitre, Rafalimanana présente des résultats novateurs concernant les déplacements de crevettes, notamment pour F. indicus, espèce la plus abondante. Ces résultats, issus d’expériences de marquage en mer sur la côte ouest, mettent en évidence des échanges très limités entre les baies de la côte nord-ouest, alors qu’une diffusion plus importante est observée sur la côte ouest. Le chapitre 3 (Rafalimanana et Caverivière) expose, pour les trois principales espèces, les nouvelles estimations des paramètres de croissance obtenus grâce à plusieurs campagnes de marquage en mer. Ces paramètres sont des éléments clés pour la gestion de ces ressources. Ces nouvelles estimations mettent en évidence une variabilité spatiale et saisonnière de la croissance. Le dernier chapitre de cette partie (Voisin et Sandon) traite des relations pêche environnement, qui ont une importance particulière pour les crevettes pénéides dont le recrutement dépend en grande partie des conditions du milieu naturel. Ces auteurs testent différentes hypothèses relatives notamment aux rôles de la salinité et de la superficie des mangroves. C’est pour cette dernière variable que la relation statistique avec les captures de crevettes semble la plus significative. Un tel résultat a des implications importantes quant à la nécessité de la conservation des mangroves.

© IRD Éditions, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540