Version classiqueVersion mobile

Thaïlande

 | 
Olivier Ferrari
, 
Narumon Hinshiranan Arunotai
, 
Jacques Ivanoff
, 
et al.

Avant-propos

Benoît de Tréglodé

Texte intégral

1La longue crise qui sévit en Thaïlande a touché tous les secteurs d’activités en révélant au monde des dysfonctionnements de la société thaïlandaise qui « posent question » aux acteurs économiques, aux chercheurs et aux journalistes. Ce carnet se justifie pour plusieurs raisons. La première est que de nombreux analystes internationaux nous ont demandé un avis sur la situation. Nous présentons ici une réponse la plus cohérente possible en fonction de nos données. La deuxième est que l’Irasec, de par sa position géographique (situé à Bangkok) est au cœur de l’événement et a pu suivre au quotidien la situation. La troisième est que l’Institut prépare une réédition de sa Monographie nationale sur la Thaïlande contemporaine dans une version remaniée et actualisée qui lui permet d’avoir une réflexion plus profonde sur les origines de la crise.

2Il s’agit donc de mettre ce matériel à disposition. Pour ce faire, nous avons sélectionné trois contributions de la nouvelle version de Thaïlande contemporaine, absentes de la première édition, qui abordent le problème de front en les condensant pour les besoins du carnet. Nous y avons ajouté les interviews menées dans le cadre de cette réédition, que nous présentons avant leur réécriture (les versions complètes paraîtront dans la monographie).

3Le chapitre de Jacques Ivanoff (Cnrs – Irasec) « Construction ethnique et ethnorégionalisme en Thaïlande », celui de Narumon Hinshiranan Arunotai (université de Chulalongkorn – Cusri) et Olivier Ferrari (chercheur associé Irasec – Cusri) « La Thainess ou la pratique de l’idéologie culturelle en Thaïlande », et celui de Arnaud Leveau (Irasec) « Une crise multicolore, état des forces en présence » seront publiés dans leur intégralité dans la Monographie nationale Thaïlande contemporaine sous la direction de Stéphane Dovert et Jacques Ivanoff (dernier trimestre 2010, www.indessavantes.com).

Auteur

Docteur en histoire et civilisation de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), pensionnaire pendant trois ans du centre de Hanoi de l’École française d’Extrême-Orient (EFEO), puis du Collegium Budapest en Hongrie, ancien attaché culturel en charge de la coopération universitaire à l’ambassade de France à Tokyo, il a fondé et dirigé le Groupe d’études sur le Viêt Nam contemporain (Sciences Po, EHESS, MSH) et le séminaire « Sociétés et construction étatique aux Viêt Nam, Laos et Cambodge contemporains » de l’EHESS. Il est l’auteur de Héros et révolution au Viêt Nam (nouvelle édition remaniée à paraître en anglais en 2012 à Singapour chez NUS Press), de Naissance d’un État-Parti : le Viêt Nam depuis 1945 (dir. avec Christopher Goscha, Paris, Les Indes savantes, 2004) et de Viêt Nam contemporain (dir. avec Stéphane Dovert, Paris, Les Indes savantes, 2009). Il a coordonné et corédigé avec Arnaud Leveau les deux précédentes éditions de L’Asie du Sud-Est (2010 et 2011).

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search