Version classiqueVersion mobile

L’Asie du Sud-Est 2020 : bilan, enjeux et perspectives

 | 
Christine Cabasset
, 
Claire Thi-Liên Tran

Les pays

Cambodge

Une souveraineté sous tension

Jean-Christophe Diepart et Steven Prigent

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 29 décembre 2018, lors d’une cérémonie célébrant les vingt ans de la réintégration des résistants khmers rouges dans la société civile et la fin des affrontements, le Premier ministre Hun Sen a inauguré un monument à sa mémoire. Tour de 33 mètres jaillissant d’un massif pentagone dit « composé de la pierre des temples d’Angkor », cet édifice loue les triomphes historiques d’Hun Sen et les vertus de sa politique « gagnant-gagnant ». Tandis que le Premier ministre a profité de l’occasion pour dénoncer l’atteinte à la souveraineté du Cambodge par les États-Unis depuis les années 1970, Sam Rainsy, leader de l’opposition, a affirmé que cette inauguration traduisait « la destruction de la démocratie héritée de la communauté internationale »1.

L’année 2019, marquée par l’assèchement des écosystèmes et de l’opposition politique, a donné lieu à la poursuite des négociations autour des accords « Tout sauf les armes » dans le cadre d’un alignement de plus en plus fort du gouvernement sur les...

Auteurs

Jean-Christophe DIEPART est associé à l’IRASEC et collaborateur scientifique de l’unité d’Économie et Développement rural de Gembloux Agro-Bio Tech (Université de Liège, Belgique). Il est basé depuis 2002 au Cambodge où il mène des recherches de terrain et s’implique dans des activités de coopération au développement. Ses recherches portent sur les dynamiques agraires et, en particulier, sur la transformation des systèmes de productions agricoles et non agricoles des familles rurales, la mobilité du travail et la problématique foncière. Depuis 2010, ses travaux de terrain se focalisent sur la place et le rôle de la paysannerie dans les dynamiques agricoles pionnières du Nord-Ouest cambodgien.

Steven PRIGENT, associé à l’IRASEC, est rattaché au laboratoire Passages (CNRS UMR 5319), associé à l’Institut de recherches asiatiques, IrAsia (CNRS UMR 7306) et au Centre Population et Développement, CEPED (IRD UMR 196). Steven Prigent enseigne à la faculté d’anthropologie de l’université de Bordeaux. Ses recherches portent sur la transmission des savoirs et l’exercice du pouvoir en matière d’éducation des enfants, dans le Cambodge rural et semi-rural. Il est l’auteur d’un ouvrage intitulé Les vagabonds et la dette. L’éducation au Cambodge en milieu rural, Les Indes savantes.

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search