Versión clásicaVersión móvil

L’Asie du Sud-Est 2007 : les évènements majeurs de l’année

 | 
Guy Faure
, 
Arnaud Leveau

Hommages

Viêt Nam : Pham Xuân Ân, l’espion qui en savait trop

Paru dans Fase no 10 d’octobre 2006

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

En apprenant qu’il avait été à nouveau hospitalisé l’été dernier, j’avais décidé de retourner le voir à Saigon à la première occasion, dès mon retour de France. Je pensais le faire début octobre. Mais Pham Xuân An s’en est allé le 20 septembre. L’intendance a calé. Victime d’un emphyzème, il s’est éteint à l’âge de 79 ans. Le grand espion des guerres d’Indochine est ainsi parti sans révéler quelques grands secrets.

Notre dernière rencontre remonte à janvier dernier. Ân était déjà très fatigué. « J’ai perdu 80 % de ma capacité respiratoire », m’avait-il dit. Il était difficile de ne pas le croire. Pour une fois, quand j’avais sonné à la grille de son petit jardin, il n’avait pas fait lui-même le déplacement. L’un de ses enfants était venu m’accueillir. Il m’attendait debout, en pyjama, sur le perron de son salon, les excuses aux lèvres. Depuis 2003, lors d’un précédent et long séjour à l’hôpital, il avait abandonné la cigarette et une bouteille d’oxygène avait été installée auprès du ...

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2007

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Esta publicación digital es el resultado de un proceso automático de reconocimiento óptico de caracteres.
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search