Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

L’Asie du Sud-Est 2007 : les évènements majeurs de l’année

 | 
Guy Faure
, 
Arnaud Leveau

Hommages

Pramoedya Ananta Toer, grand homme de la littérature indonésienne

Paru dans Fase no 5 de mai 2006

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Un petit bonhomme, tranquille, aux goûts simples, difficile à imaginer sans une kretek (la cigarette au clou de girofle indonésienne) à la main, plutôt dur de la feuille — le résultat de bastonnades par les militaires —, sûr de lui, ne haussant jamais le ton tout en répondant directement aux questions. Il n’en rajoutait jamais. Tel est le souvenir qu’il laisse à ceux qui venaient l’écouter, au soir de sa vie. Sans concession et lucide.

« Pour moi qui appartiens à une génération d’échec, la seule source d’espoir est la jeunesse », nous avait-il dit au lendemain du limogeage de Suharto, son tortionnaire, celui qui l’a laissé pourrir pendant quatorze ans à Buru, l’île concentrationnaire de l’« Ordre nouveau ». Et qui l’a, après sa libération en 1979, assigné à résidence jusqu’en 1996.

Pramanda Ananta Toer — que tout le monde appelle Pram — était sans illusion. Lors des manifestations et des émeutes de mai 1998, qui ont accompagné la chute de Suharto, des policiers sont venus lui demander...

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2007

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Esta publicación digital es el resultado de un proceso automático de reconocimiento óptico de caracteres.