Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Asie du Sud-Est 2007 : les évènements majeurs de l’année

 | 
Guy Faure
, 
Arnaud Leveau

Reportages

Bangkok : trente ans après, le groupe Caravan reste fidèle à la politique

Paru dans Fase no 10 d’octobre 2006

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il donne rendez-vous dans un café de Fashion Island, méga-complexe commercial de la rue Ramindra, taquine la serveuse en commandant un chocolat chaud, s’inquiète de savoir si le cadre convient « pour prendre des photos ». Cheveux ébouriffés, collier de grosses perles de plastique coloré et yeux plissés derrière des limettes, Surachai Janthimathon, leader du groupe musical Caravan, a l’allure d’un enseignant excentrique et souriant.

Agé aujourd’hui de 58 ans, Surachai est toujours connu de ses fans sous le surnom de « Nga Caravan ». Il perpétue, en compagnie de quatre comparses, le style musical « chanson pour la vie » (pleng pena chivit), comme on appelle la folk thaïlandaise à fort contenu social et politique. Formé il y a trente-deux ans, le groupe ne s’est jamais défait malgré les vicissitudes traversées. Il détonne, aujourd’hui, dans un paysage musical dominé par des chanteurs choisis davantage pour leur apparence et leur habilité à danser que pour leur voix ou ce qu’ils ont à di...

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540