Versión clásicaVersión móvil

L’Asie du Sud-Est 2016 : bilan, enjeux et perspectives

 | 
Abigaël Pesses

Les dossiers de l’année

L’Inde et l’Asie du Sud-Est, une relation proche mais lointaine

Jean-Raphaël Chaponnière

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

Conçue par l’armée américaine pendant la seconde guerre mondiale, la notion d’Asie du Sud-Est (ASE) désigne une région au sud de la Chine et à l’est de l’Inde et qui, dans la suite de l’article, recouvre les dix pays associés au sein de l’Asean (10) - Brunei, Birmanie, Cambodge, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande et Vietnam. Historiquement liée au continent indien, l’ASE lui tourne le dos depuis le XIXe siècle. Si elle a renforcé les relations économiques avec l’Asie de l’Est, et notamment avec la Chine, l’inflexion de la diplomatie économique (« Look East Policy ») engagée par Delhi en 1992 n’a pas suffi à intensifier ses relations avec l’ASE. Culturellement proche de l’ASE, l’Inde en reste lointaine sur le plan économique.

Après avoir rappelé l’empreinte culturelle de l’Inde sur l’ASE et survolé l’histoire de leurs relations politiques depuis les indépendances, l’article présente son empreinte humaine qui s’exerce à travers les communautés indiennes. L’emp...

Autor

Économiste associé à Asie 21 (Futurible) et à Asia Centre, a été économiste Asie à l’AFD, conseiller économique auprès de l’ambassade de France en Corée et en Turquie, ingénieur de recherche au CNRS, chercheur invité à l’ISEAS (Singapour) et à l’Insead. Publication récente avec M. Lautier : Les économies émergentes d’Asie, entre État et marché (Collections U, Armand Colin, 2014).

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2016

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Esta publicación digital es el resultado de un proceso automático de reconocimiento óptico de caracteres.
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search