Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Asie du Sud-Est 2015 : bilan, enjeux et perspectives

 | 
Abigaël Pesses
, 
François Robinne

Troisième partie. La région

Cambodge. Un paysage politique remodelé sur fond de mécontentement croissant

Stéphanie Gée et Anne Yvonne Guillou

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’année 2014 marque un tournant dans la vie politique cambodgienne avec, pour la première fois depuis les Accords de paix de Paris de 1991, l’émergence d’un bipartisme. Ainsi, seuls le Parti du peuple cambodgien (PPC) et le Parti du sauvetage national du Cambodge (connu sous son acronyme anglais CNRP – Cambodia National Rescue Party) se partagent désormais les sièges de l’Assemblée nationale. L’impasse créée par l’annonce des résultats des élections législatives de juillet 2013 a enfin trouvé, en effet, une conclusion en août 2014, grâce à un accord passé entre les deux partis opposés. Cette entente, pour tactique qu’elle soit, annonce malgré tout une façon un peu différente de faire de la politique, le PPC au pouvoir depuis la chute des Khmers rouges en 1979 (sous une forme presque inchangée), devant composer avec une opposition qui dispose de plus en plus d’atouts et qui fédère les principales revendications populaires actuelles, qu’elles soient salariales (l’industrie de la confe...

Auteurs

Journaliste, établie au Cambodge depuis 1999. Co-fondatrice et rédactrice en chef du site d'information Ka-set, elle a auparavant travaillé au quotidien Cambodge Soir et est correspondante auprès de médias français comme RFI depuis 2003.

Anthropologue, chargée de recherche au CNRS, en poste au Centre Asie du Sud-Est (UMR CNRS-EHESS, Paris). Depuis 2006, ses domaines de recherche portent principalement sur les constructions mémorielles post-géno cide au Cambodge et en Asie du Sud-Est ; les questions de résilience sociale après les destructions et les violences de masse. Elle a récemment codirigé avec Silvia Vignato deux numéros spéciaux pour la revue Southeast Asia Research, intitulés « Life after collective death in Southeast Asia » (juin 2012 et septembre 2013).

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540