Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Asie du Sud-Est 2014 : bilan, enjeux et perspectives

 | 
Jérémy Jammes
, 
François Robinne

Troisième partie. La région

Singapour

Itinéraire d’une cité gâtée ?

Éric Frécon

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Singapour est plus que jamais à la croisée des chemins, non seulement en ce qui concerne les voies maritimes comme le détroit de Malacca, mais aussi sur le plan politique. Cinquante ans après son indépendance, via son rattachement à la Malaisie (ou Malaysia), l’esprit pionnier cher aux pères fondateurs – les Men in White du PAP (People’s Action Party, au pouvoir depuis 1959) – tend à se diluer. La figure tutélaire de Lee Kuan Yew (né en 1923) pâlit. Une image forte de cette année 2013 demeure son visage figé, tel une statue de cire, lors de la National Day Parade du 9 août. Les autres jours, il semble multiplier les publications en guise de bribes de testament. Pendant ce temps, la société profite du travail accompli par les premiers dirigeants pour passer du « Tiers-monde à la prospérité »1 et elle se plaint. Au gré des élections partielles et des manifestations, elle tourne la page et s’émancipe. Difficile alors de cerner avec précision la direction envisagée par le gouvernement, ...

Auteur

Éric Frécon enseigne les relations internationales à l’École navale et pilote l’Observatoire Asie du Sud-Est au sein de l’Asia Centre, à Paris. Il a soutenu sa thèse en 2007 sur la piraterie maritime en Asie orientale, à Sciences Po Paris. Post-doctorant à l’École normale supérieure de Lyon (Institut d’Asie orientale), il a été rédacteur en chef adjoint du bimestriel Diplomatie en 2011-2012 ainsi que research fellow rattaché au programme « Indonésie » de la S. Rajaratnam School of International Studies (RSIS) à Singapour, où il a séjourné durant trois ans. Il est l’auteur de Chez les pirates d'Indonésie (Paris, Fayard, 2011). Parmi ses dernières publications sur Singapour, on compte : « Singapour : un objet de recherche mésestimé ? » et « Singapour, gardienne de ses détroits » (Monde chinois, no 30, été 2012).

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540