Version classiqueVersion mobile

L’Asie du Sud-Est 2014 : bilan, enjeux et perspectives

 | 
Jérémy Jammes
, 
François Robinne

Troisième partie. La région

Brunei

Des pieds, des mains et l’Asean

Marie-Sybille de Vienne

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1 - Conformément aux usages brunéiens, une présidence de l’Asean « en douceur »

Le sommet de l’Asean de 2012 à Phnom Penh s’était avéré un désastre. Cristallisant les divisions internes à l’Association autour des revendications croisées en mer de Chine méridionale, il avait été détourné de son principal objectif : la création d’une zone de libre-échange en 2015. Soucieux de préserver une aide au développement et des investissements directs conséquents (10 milliards $ US d’APD1 et de prêts bonifiés sur les dix-huit années précédant ledit sommet et 800 millions $ US d’investissements directs2), le Cambodge, puissance invitante, et son affidé laotien avaient soutenu le refus par Pékin d’un code de conduite en mer de Chine. Ulcérées de l’attitude du Cambodge, les Philippines avaient été jusqu’à en expulser l’ambassadeur en août 20123. S’engouffrant dans une brèche de plus en plus béante, les États-Unis en avaient profité pour consolider leurs liens stratégiques avec leur nouveau « pivot ...

Auteur

Professeur des universités et enseigne l’histoire économique et la géopolitique de l’Asie du Sud-Est à l’Institut national des langues et civilisations orientales de Paris (Inalco). Après y avoir dirigé le Centre de préparation aux échanges internationaux (CPEI), elle est actuellement vice-présidente en charge des affaires internationales. Depuis 2006, elle dirige également la revue Péninsule (http://peninsule.free.fr/). Auteur d’une dizaine d’ouvrages sur le Sud-Est asiatique et la Chine du Sud, elle a notamment publié Les Chinois en Insulinde, échanges et sociétés marchandes au XVIIe siècle (Paris, Les Indes savantes, 2008). Elle a participé à Cambodge contemporain (Alain Forest (dir.), Bangkok-Paris, Irasec-Les Indes savantes, 2008) et à Thaïlande contemporaine (Stéphane Dovert et Jacques Ivanoff (dir.), Bangkok-Paris, Irasec-Les Indes savantes, 2011) et vient de publier Brunei, de la thalassocratie à la rente (Paris, CNRS Éditions, 2012). Ses recherches explorent deux axes de réflexion : sur le temps court, les phénomènes de crise (politique, économique et sécuritaire) ; sur la longue durée, l’évolution des sociétés sud-est asiatiques depuis l’époque moderne appréhendée sous le double prisme du jeu des échanges commerciaux et des institutions politiques.

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search