Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Asie du Sud-Est 2014 : bilan, enjeux et perspectives

 | 
Jérémy Jammes
, 
François Robinne

Première partie. Les dossiers de l’année

Patrimoine et politique

Regard sur les relations bilatérales entre Indonésie et Malaisie

Sarah Anaïs Andrieu

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

À l’heure où l’Unesco entend promouvoir l’appréciation et la protection de valeurs à visée universaliste, telles que « culture », « diversité culturelle » et, plus récemment encore, « patrimoine culturel, matériel et immatériel », celles-ci sont généralement identifiées comme des éléments d’unification au niveau international. En parallèle, l’engouement mondial pour les pratiques « exotiques », les arts « traditionnels » et « ethniques » tend à redéfinir les notions de « tradition », de localité et les pratiques elles-mêmes. Or, une tendance inverse se fait également jour, au sein de laquelle la politique culturelle peut être investie d’intérêts parfois contraires au sein d’un même État, voire entre deux nations1. Le patrimoine devient alors une source de conflit, cristallisant des enjeux géopolitiques, à l’instar des sites d’Angkor et de Preah Vihear par exemple, devenu un prétexte entachant les relations bilatérales entre la Thaïlande et le Cambodge depuis plusieurs années.

En term...

Auteur

Ethnologue. Sa thèse de doctorat soutenue en 2010 à l’EHESS traitait du wayang golek sundanais, un théâtre de marionnettes indonésien très populaire à Java Ouest et proclamé Chef d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’Humanité par l’Unesco en 2003. Il s’agissait d’étudier l’articulation des niveaux de décision et d’action sur des échelles locales, régionales et internationales, analysant les implications plus vastes (politiques, économiques, etc.) dans le cadre de la mondialisation. Sa thèse a obtenu en 2012 le 1er prix commun UQAM-Respatrimoni en études patrimoniales et est en cours de publication aux Presses universitaires de Rennes sous le titre Corps du bois, Souffle humain. Le théâtre de marionnettes wayang golek de Java Ouest. Installée depuis 2006 en Indonésie, elle poursuit actuellement ses recherches à propos des pratiques culturelles et leur reconnaissance aux niveaux national et international, en s’attachant aux problématiques politiques et identitaires qui leur sont liées. Elle s’apprête également à débuter une nouvelle recherche à propos des pratiques d’excision en Indonésie.

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540