Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

L’Asie du Sud-Est 2014 : bilan, enjeux et perspectives

 | 
Jérémy Jammes
, 
François Robinne

Première partie. Les dossiers de l’année

Du socialisme au marché

Le tournant foncier en Asie du Sud-Est continentale (Cambodge, Laos et Viêt Nam)

Marie Mellac

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

En 2007-2008, la crise alimentaire mondiale a porté sur le devant de la scène médiatique le processus global d’appropriation des terres à grande échelle, plus connu sous le nom d’accaparement foncier ou encore de land grabbing en anglais. Qu’ils soient plutôt producteurs ou destinataires des investissements, le Cambodge, le Laos et le Viêt Nam sont, chacun à leur manière et à leur échelle, fortement touchés par ce phénomène. Ils ont ainsi la particularité de se retrouver aujourd’hui concernés par une des manifestations les plus visibles du capitalisme mondialisé, alors qu’ils étaient encore d’orientation socialiste il y a moins de 30 ans. Cette situation constitue une spécificité forte des enjeux fonciers de ces trois pays aujourd’hui. Comment se sont opérés les changements d’un régime foncier à un autre ? Selon quelles étapes et quels cheminements institutionnels et opérationnels ? Comment les États concernés justifient-ils ce passage et quelles conditions mettent-ils en place pour...

Autor

Docteur en géographie, maître de conférences à l’université Bordeaux Montaigne et membre de l’UMR 5185 Adess (« Aménagement, Développement, Environnement, Santé et Sociétés ») dont elle anime le pôle de recherche « Paysage et environnement ; qualité et ressource ». Elle travaille actuellement au rapprochement de la géographie et du droit en s’intéressant à la production des législations foncières et environnementales dans différents pays sud-est asiatique et à Madagascar. Ses principaux investissements vont cependant au Viêt Nam, pays sur lequel elle a réalisé une thèse de doctorat consacrée à la gestion forestière. Ce sujet l’a amené à s’intéresser progressivement aux reformes foncières en cours, d’abord d’un point de vue local puis du point de vue de l’État, réfléchissant au rôle joué par le foncier dans la construction de l’identité locale et nationale. M. Mellac a notamment publié « Land Reform and Changing Identities in Two Tai-Speaking Districts in Northern Vietnam » (in Jean Michaud et Tim Forsyth (dir.), Moving Mountains. Ethnicity and Livehoods in Highland China, Vietnam and Laos, Vancouver, UBC Press, 2011, p. 146-172) et « Foncier et citoyenneté des Tai du nord-ouest Viêt Nam (1850-2000) » (in Jean-Pierre Jacob et Pierre-Yves Le Meur (dir.), Politique de la terre et de l’appartenance, Droits fonciers et citoyenneté locale dans les sociétés du Sud, Paris, Karthala, 2010, p. 95-139).

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2014

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540