Version classiqueVersion mobile

L’Asie du Sud-Est 2012 : les évènements majeurs de l’année

 | 
Jérémy Jammes
, 
Benoît de Tréglodé

Troisième partie. La région

Birmanie

Prémices d’une transition annoncée

Renaud Egreteau et Abel Tournier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les élections de novembre 2010 ont été en Birmanie1 l’occasion d’une refonte institutionnelle majeure, inscrite dans la Constitution adoptée en 2008. Strictement encadrées par le régime en place (Conseil d’État pour la paix et le développement – SPDC2), ces premières élections depuis 1990 ont offert à l’armée birmane l’opportunité de repenser son rôle, toujours primordial, dans la conduite des affaires « civiles » de l’État. Surtout, elles laissent entrevoir ce que peut être une ère post-Than Shwe, l’homme fort du pays depuis 1992, lequel a officiellement pris sa retraite en mars 2011, quelques mois après un scrutin auquel il n’a pas participé. La transition tant annoncée depuis la publication en 2003 d’une feuille de route vers une « démocratie disciplinée et florissante » s’est donc accélérée en 2011. Un Parlement national et quatorze assemblées locales se sont réunis dès le mois de janvier. Puis, le 30 mars, le SPDC est officiellement dissous et, avec lui, la « junte », au pouvoi...

Auteurs

Diplômé de l’Institut d’études politiques (IEP) de Bordeaux et de l’Institut des langues et civilisations orientales de Paris (Inalco), est docteur en science politique de l’IEP de Paris (2006), sa thèse ayant déconstruit l’argument d’une rivalité sino-indienne prenant forme en Birmanie depuis 1988. Research Assistant Professor auprès de l’université de Hong Kong depuis 2009, il est rattaché au Hong Kong Institute for the Humanities and Social Sciences (inc. Centre of Asian Studies). Il y poursuit ses travaux sur les questions relatives à la montée en puissance de l’Inde et de la Chine en Asie du Sud-Est, sur les problématiques politiques et transitionnelles de la Birmanie contemporaine, ainsi que sur les réseaux transnationaux des différentes communautés diasporiques birmanes. Il est l’auteur de Wooing the Generals. India’s New Burma Policy (New Delhi, CSH-Authorspress, 2003) et de Histoire de la Birmanie contemporaine. Le pays des prétoriens (Paris, Fayard, 2010).

Chercheur partenaire de l’Irasec, spécialiste de la Birmanie contemporaine. Diplômé de l’IEP de Paris et de l’Inalco, il s’intéresse depuis 2006 aux questions politiques et économiques en Birmanie où il effectue des séjours prolongés.

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search