Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

L’Asie du Sud-Est 2010 : les évènements majeurs de l’année

 | 
Arnaud Leveau
, 
Benoît de Tréglodé

Troisième partie. La région

Malaisie. Bomohs1 et politiciens : Une année (presque) comme les autres en Malaisie

Sophie Lemière

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’année 2009 a été marquée par une série de sept défaites de la coalition gouvernementale lors des élections partielles. Malgré une entrée en fanfare du nouveau Premier ministre Dato' Seri Mohd Najib bin Tun Haji Abdul Razak (Najib) mue par des ambitions de réformes politiques et sociales, le gouvernement n’est pas parvenu à maintenir son électorat dans ses rangs, ni d’ailleurs les représentants de sa coalition. Du côté de l’opposition, Anwar Ibrahim, de nouveau aux prises avec la justice pour pratique sexuelle délictueuse (i.e. sodomie), n’a pu réaliser le bouleversement promis le 16 septembre 2008, c’est-à-dire le renversement du gouvernement UMNO, au pouvoir depuis plus de cinquante ans. Scandales sexuels, corruption, opportunisme politique, électeurs fantômes, magie et meurtre, le tout sur fond de crise économique : les électeurs grondent, la société civile s’essouffle. Il semble que la stabilité et l’harmonie de la politique et de la société malaisienne ne soient qu’illusoires....

Auteur

Deuxième année de doctorat à Sciences-Po Paris et mène des recherches sur les ONG islamiques ethno-nationalistes en Malaisie sous la direction du Professeur Olivier Roy (CNRS-EHESS-Céri) et du Docteur Farish Noor (RSIS-NTU). Après des études de mandarin au lycée puis à l’université (BLCU, Beijing 2004), elle est attachée au laboratoire du Céri, de l’Irasec et collabore avec le groupe de recherche sur les religions transnationales en Asie du Sud-Est contemporaine de Rajaratnam School of International Studies (RSIS) à Nanyang Technological University de Singapour. Outre les publications académiques, elle contribue régulièrement à la revue des missions étrangères de Paris, Églises d’Asie.

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540