Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

L’Asie du Sud-Est 2010 : les évènements majeurs de l’année

 | 
Arnaud Leveau
, 
Benoît de Tréglodé

Les contributeurs

Volltext

1Christine Cabasset-Semedo est docteur en géographie et aménagement du territoire (Paris Sorbonne IV) et spécialisée dans l’étude du tourisme. Elle s’intéresse particulièrement à l’Indonésie et au Timor Oriental (pays qu’elle visite chaque année). Elle a dirigé avec Frédéric Durand l’étude “Timor Leste, comment bâtir une nouvelle nation en Asie du Sud-Est au 21e siècle” téléchargeable sur le site Internet de l’Irasec et co-dirige actuellement une monographie nationale sur le Timor contemporain avec Frédéric Durand, Benjamin de Araujo Cortal Real.

2Loïs Desaine est licenciée de birman et de nepali et est titulaire d'un master européen de communication interculturelle et d'un master de coopération internationale. Elle travaille actuellement en Birmanie où elle s'intéresse à la réémergence de la société civile. Elle est la co-auteur d'un ouvrage sur la stratocratie birmane : La junte birmane contre l’« ennemi intérieur » : Le régime militaire, l'écrasement des minorités ethniques et le désarroi des réfugiés rohingya, publié chez l'Harmattan (2008).

3Arnaud Dubus est un journaliste indépendant basé en Thaïlande depuis 1989. Il travaille pour Radio France Internationale, Libération, le quotidien suisse Le Temps, Marianne et TV5. Co auteur avec Nicolas Revise de Armée du peuple, Armée du Roi (Irasec/L'Harmattan, 2002), il est aussi l'auteur de La longue marche des Chrétiens khmers (CLD, 2004), l'histoire des Catholiques du Cambodge au travers des récits des missionnaires des MEP. Il prépare pour l’Irasec un ouvrage sur le mouvement séparatiste malais du Sud de la Thaïlande.

4Agnès de Féo travaille sur le renouveau religieux musulman au Cambodge et au Viêt Nam depuis 2001. Elle a ensuite élargi son domaine de recherche en s’intéressant aux réseaux établis par la Tablighi Jamaat dans toute l’Asie du Sud-Est. Elle travaille à la fois sur des formes régionales d’islam sur lesquelles elle a réalisé plusieurs documentaires (Un Islam insolite, Musulmans du Mékong, Shariah in Aceh) et sur l’islam transnational du Tabligh, spécialité qui lui vaut de participer régulièrement à des séminaires du ZMO (Zentrum Moderner Orient) à Berlin, organisés par Dietrich Reetz et Farish Noor. Elle termine sa thèse de sociologie avec Michel Wieviorka (EHESS).

5Olivier Ferrari, chercheur associé à l’Irasec, est docteur en géologie de l’Université de Lausanne et diplômé de l’EHESS (École des hautes études en sciences sociales). Boursier du Fonds national suisse pour la recherche scientifique, il travaille dans le cadre du projet « Mobilité et Frontières ». Il s’intéresse à l’identité des Moklen, qu’il aborde entre autres par l’étude de leur vie rituelle et de leur organisation sociale symbolique. Il travaille aussi sur l’analyse critique des projets de développement qui ont affecté la région après le tsunami de 2004.

6Christophe Gironde est socio-économiste. Titulaire d'un doctorat en études du développement de l'université de Genève, il est chargé de cours à l'Institut des hautes études internationales et du développement (IHEID) de Genève. Christophe Gironde est le coéditeur (avec Jean-Luc Maurer) de Le Viêt Nam à l’aube du XXIe siècle - Bilan et perspectives politiques, économiques et sociales, Karthala-IUED-Cram, 2004.

7Jérémy Jammes est docteur en ethnologie. Le sujet de sa thèse, soutenue à l’université Paris X en 2006, portait sur le mouvement religieux Cao Ðài, ses rituels médiumniques et ses réseaux outre-mer. Jérémy Jammes oriente ses recherches sur le christianisme auprès des populations vietnamiennes et montagnardes des deux côtés de la frontière vietnamo-cambodgienne. C’est dans cette perspective qu’il coordonne un ouvrage collectif sur les Peuples de Frontières en Asie du Sud-Est continentale, sous l’égide de l’Irasec.

8Solomon Kane est journaliste à France 24. Tour à tour en poste au Cambodge, au Viêt Nam puis en Thaïlande, il couvre l'Asie du Sud-Est depuis 1992. Cofondateur du mensuel Le Mékong (Phnom Penh), il a entre autres, collaboré avec La Libre Belgique et Le Monde diplomatique. Basé à Bangkok, il est également l'auteur de plusieurs ouvrages publiés par l’Irasec sur la région parmi lesquels le Dictionnaire des Khmers rouges (2007, épuisé) et La Croix et le kriss : violences et rancœurs entre chrétiens et musulmans dans le sud des Philippines (2006).

9Sophie Lemière est en deuxième année de doctorat à Sciences-Po Paris et mène des recherches sur les ONG islamiques ethno-nationalistes en Malaisie sous la direction du Professeur Olivier Roy (CNRS-EHESS-Céri) et du Docteur Farish Noor (RSIS-NTU). Après des études de mandarin au lycée puis à l’université (BLCU, Beijing 2004), elle est attachée au laboratoire du Céri, de l’Irasec et collabore avec le groupe de recherche sur les religions transnationales en Asie du Sud-Est contemporaine de Rajaratnam School of International Studies (RSIS) à Nanyang Technological University de Singapour. Outre les publications académiques, elle contribue régulièrement à la revue des missions étrangères de Paris, Églises d’Asie.

10Arnaud Leveau a effectué une partie de ses études à Pékin avant de débuter sa carrière professionnelle à Hong Kong et à Hô Chi Minh-Ville. Il a été responsable du département Asie de l’Institut de coopération sociale internationale (Icosi) et a cofondé l’association Asie Pacifique Recherche ainsi que la société de production Alanys Films. Basé en Asie du Sud-Est, il a été correspondant de presse pour plusieurs titres français et internationaux. Il est actuellement directeur adjoint de l’Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine (Irasec).

11Rémi Paléologue historien de formation, ancien élève de l’École normale supérieure, est aujourd’hui doctorant à la Sorbonne, au sein du Chac. Sa thèse porte sur les sociétés secrètes et les connexions mafieuses en Asie du Sud-Est dans leurs trois aspects stratégique, politique et économique. Il a travaillé un an en Birmanie de 2007 à 2008.

12Camille Pellerin, de formation initiale en sciences politiques et en histoire, a vécu et travaillé en Birmanie pendant quatre ans, de 2004 à 2008. Il a déjà collaboré avec l’Irasec dans le cadre de Birmanie contemporaine, ouvrage pour lequel il a rédigé un article dédié à « L’ostracisme occidental du Myanmar ».

13Anne-Lise Sauterey géographe et cartographe de formation a orienté sa formation universitaire (Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne) vers les thématiques géopolitiques et stratégiques. En poste à Bangkok depuis septembre 2008, elle est en charge de l’observatoire des trafics illicites, basé au sein de l'Irasec et financé par le ministère des Affaires étrangères et européennes, qui a pour vocation d’analyser et de publier des études sur les trafics illicites transfrontaliers au sein des pays du bassin du Mékong.

14Danielle Tan est doctorante en science politique au Céri/Sciences Po. Sa thèse porte sur l’analyse des réseaux chinois dans le Nord Laos et les recompositions sociales et territoriales que ces nouvelles mobilités génèrent. Cette recherche s’intègre dans le cadre du programme Transiter « Dynamiques transnationales et recompositions territoriales, approche comparative Amérique centrale et Asie du Sud-Est » financé par l’ANR.

15Abel Tournier est diplômé de Sciences Po., doctorant en histoire contemporaine de la Birmanie, il poursuit actuellement ses recherches dans ce pays dont il maîtrise la langue.

16Benoît de Tréglodé, directeur de l’Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine (Irasec) à Bangkok, est titulaire d’un doctorat en histoire et civilisation de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Pensionnaire trois ans du centre de Hanoi de l’École française d’Extrême-Orient, puis du Collegium Budapest en Hongrie, ancien attaché culturel en charge de la coopération universitaire à l’ambassade de France à Tokyo, il a fondé et dirigé le Groupe d’études sur le Viêt Nam contemporain (Sciences Po., EHESS, MSH) et le séminaire « Sociétés et construction étatique aux Viêt Nam, Laos et Cambodge contemporains » de l’EHESS. Benoît de Tréglodé est l’auteur de Héros et Révolution au Viêt Nam (L’Harmattan, 2001), Viêt Nam contemporain (dir. avec Stéphane Dovert, Les Indes savantes, 2009) et de Naissance d’un État-parti - Le Viêt Nam depuis 1945 (dir. avec Christopher Goscha, les Indes savantes, 2004).

17Marie Sybille de Vienne est licenciée de chinois et d’indonésien, titulaire d’une maîtrise de gestion et docteur en études extrême-orientales. Elle est professeur à l’Institut national des langues et civilisations orientales (l’Inalco), où elle enseigne l’histoire économique et la géopolitique de l’Asie du Sud-Est et dirige le Centre de préparation aux échanges internationaux (CPEI). Depuis 2006, elle assume de surcroît la responsabilité de la revue Péninsule. Auteur d’une série d’ouvrages sur l’Asie du Sud-Est, elle a publié La Chine au déclin des Lumières, l’expérience de Charles de Constant, négociant des loges de Canton, aux éditions H. Champion (2004) et participé à l’ouvrage édité par Alain Forest, Cambodge contemporain (Les Indes savantes – Irasec, 2008).

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2010

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Lesen

Exklusiver Zugang

open access

Angeboten von L’éditeur de ce site