Version classiqueVersion mobile

Le Laos au XXIe siècle

 | 
Ruth Banomyong
, 
Vatthana Pholsena

Chronologie

Texte intégral

11353
- Fondation du royaume de Lan Xang par le prince Fa Ngum.
- Le Lan Xang s’étend du Yunnan au nord à Sombor au sud, de Khorat à l’est à Lao Bao à l’ouest.

21374-1427
Règnes de Sam Sen Thai (1374-1417) et de Lan Kham Deng (1417-1427), fils et petit-fils de Fa Ngum : le Lan Xang reste un État puissant. La mort de Lan Kham Deng plonge le Royaume dans une grave crise de succession.

31442-1479
Après une décennie de troubles, le dernier fils de Sam Sen Thai, Saiya Chakkaphat prend le pouvoir : il rétablit autorité et stabilité au sein du Royaume.

41448
Muang Phuan (province actuelle de Xieng Khouang au nord-est du Laos) devient une entité administrative du Dai Viêt.

51479
Attaque du Lang Xang par le Dai Viêt.

61501-1571
Les descendants de Saiya Chakkaphat se succèdent sur le trône et redressent le Royaume dévasté par la guerre.

71548-1571
Sous le règne de Setthathirat, construction à Vientiane du That Luang (1566-67), monument bouddhiste et aujourd’hui symbole national du Laos.

81560
Setthathirat, pour contrer les Birmans, s’allie au royaume d’Ayutthaya.

91563
- Première invasion birmane.
- La capitale est transférée de Luang Prabang à Vientiane.

101574
Le Lan Xang devient vassal du royaume de Pegu (Birmanie), marquant le début d’une époque troublée.

111638-1695
Le roi Sourinyavongsa redonne un certain éclat au pays : réorganisation de l’administration et de l’armée. Sous son règne arrivent les premiers Européens. Le marchand hollandais Van Wuystoff et le père jésuite Jean-Marie Leria sont tous deux frappés par la prospérité du Royaume.

121707-1713
Troubles de succession : morcellement du royaume de Lan Xang en trois principautés : Luang Prabang, Vientiane et Champassak.

131767
Destruction d’Ayutthaya, capitale siamoise, par les Birmans, alliés du royaume de Vientiane.

141771
Guerres intestines entre le royaume de Luang Prabang (allié du Siam) et celui de Vientiane auquel les Birmans apportent leur soutien militaire.

151768-1782
Reconquête et expansion des territoires du Siam par le général Taksin.

161778
Capture du roi de Champassak.

171779
- Prise de Vientiane.
- Soumission de Luang Prabang : les trois principautés se retrouvent vassales du Siam.

181802
Avènement de la dynastie des Nguyên au Viêt Nam (avec Hué pour capitale).

191827-1828
Soulèvement de Chao Anou, roi de Vientiane, contre l’autorité siamoise. Son échec entraîne la mise à sac de Vientiane et la déportation de ses habitants vers le plateau siamois de Khorat. Annexion des royaumes de Vientiane et de Champassak par le Siam.

201828
Luang Prabang reconnaît la suzeraineté de Hué.

211834-1847
Politique siamoise de déportation de la population laotienne de la rive est du Mékong et de la plaine des Jarres, en réaction à l’incorporation dans l’administration vietnamienne de la région des Hua Phan (nord-est du Laos actuel) jusqu’à Savannakhet.

221847
Traité signé entre Bangkok et Hué établissant une co-suzeraineté sur la plaine des Jarres. Relocalisation de milliers de familles de l’ethnie phuan vers le plateau de Khorat et l’intérieur des terres du royaume de Bangkok.

231861
L’explorateur français Henri Mouhot meurt près de Luang Prabang.

241859-1862
Intervention militaire de la France au sud du Viêt Nam.

251862
Traité de Saigon entre la France et le Viêt Nam : création de la Cochinchine.

261863
Traité de protectorat entre la France et le Cambodge.

271866-1868
L’expédition française du Mékong, menée par Ernest Doudart de Lagrée et Francis Garnier, explore le fleuve de Saigon au Yunnan, dans l’espoir de trouver une voie d’accès navigable vers la Chine à partir des territoires vietnamiens sous contrôle français.

281887
- Formation de l’Union indochinoise sous domination française. Elle comprend le Tonkin, l’Annam, la Cochinchine et le Cambodge.
- Attaque de Luang Prabang par des bandits et tai, emmenés par Deo Van Tri, chef de la confédération tai de Sipsong Chau Tai [les douze principautés tai]. Le roi de Luang Prabang, accompagné d’Auguste Pavie, premier vice-consul français et futur gouverneur du Laos (1893-95), fuit la capitale mise à sac.

291893
3 octobre : Traité entre la France et le Siam : ce dernier cède l’ensemble des territoires de la rive gauche du Mékong au gouvernement français.

301899
Réorganisation administrative du Laos et nomination d’un résident supérieur.

311904
Convention franco-britannique.

321907
Traité définitif franco-siamois, traçant et officialisant les frontières actuelles du Laos.

33Fin du XIXe siècle-1937
Nombreuses révoltes de minorités ethniques montagnardes, témoignant du mécontentement populaire face à l’administration coloniale.

341930
Fondation du Parti communiste indochinois : nouvelle impulsion à la lutte anticolonialiste au Viêt Nam et dans toute l’Indochine.

351936
Fondation de la section laotienne du Parti communiste indochinois.

361940 (décembre)-1941 (janvier)
Bref conflit militaire entre la France et la Thaïlande : perte des territoires français de la rive droite du Mékong au profit du Royaume, soutenu par le Japon.

371941
- Accord entre le prince Savang Vatthana et le résident supérieur : le royaume de Luang Prabang acquiert le même statut que le Cambodge et l’Annam (Nord-Viêt Nam).
- Modernisation administrative du Royaume.

381945
- Mars : Internement de membres (civils et militaires) de l’administration coloniale française par les forces japonaises.
- 8 avril : Les Japonais accordent l’indépendance au Laos.
- 27 août : Capitulation du Japon suivie par le retour des troupes françaises.
- Août-septembre : Coalition des nationalistes laotiens et formation du comité Lao Issara [Laos libre], emmené par le prince Phetsarath.
- 15 septembre : Proclamation de l’unité et de l’indépendance du Laos par le prince Phetsarath.
-10 octobre : le prince Phetsarath est démis de ses fonctions de Premier ministre et de vice-roi.
- 12 octobre : Création du gouvernement provisoire du Lao Issara.
- 2 septembre : Hô Chi Minh déclare l’indépendance du Viêt Nam.

391946
- 27 mars : Bataille de Thakhek (sud du Laos) entre les troupes françaises et les forces lao-vietnamiennes : sévère défaite de ces dernières.
- Avril-mai : Reconquête du Laos par les Français.
- 11 mai : Adoption d’une Constitution. Le Laos devient une monarchie au sein de l’Union française.
- Difficile exode des membres du gouvernement Lao Issara en Thaïlande.
- Novembre : la Thaïlande restitue les territoires de la rive droite du Mékong à la France.

401949
- Février : Souphanouvong forme son propre mouvement politique, l’Organisation progressiste du peuple lao, au nord du Laos.
- 19 juillet : Convention générale franco-laotienne. Le pays accède à l’indépendance au sein de l’Union française.
- 25 octobre : Autodissolution du gouvernement en exil du Lao Issara. Les nationalistes laotiens se divisent : les membres modérés du gouvernement, emmenés par le prince Souvanna Phouma, Katay Don Sasorith et Phanya Khammao, retournent au Laos. Mais le prince Phetsarath rejette l’amnistie et reste en exil en Thaïlande, tandis que le prince Souphanouvong rompt définitivement avec le Lao Issara et poursuit son alliance avec le mouvement communiste nord-vietnamien, le Viêt-minh.
- Proclamation de la république populaire de Chine par Mao Tse-toung.

411950
- 6 février : Transfert de pouvoir au gouvernement royal lao. La France garde son droit d’extraterritorialité dans l’administration de la justice et dans le contrôle de la sécurité intérieure (police secrète).
- 13-15 août : Création du Neo Lao Issara [Front du Laos libre] et du gouvernement de résistance du Pathet Lao [Pays lao] lors du Congrès des représentants du peuple au Nord-Viêt Nam.
- 22 mars : Création de l’Armée royale lao.

421951
- Août : Souvanna Phouma forme son premier gouvernement.

431953
- Offensive au Laos des troupes du Neo Lao Issara de concert avec les « volontaires » vietnamiens. Les provinces de l’actuelle Hua Phan et de Phongsaly au nord-est passent sous le contrôle du Pathet Lao.
- 22 octobre : Indépendance complète du Laos.

441954
- 7 mai : Défaite française à Diên Biên Phu, au Viêt Nam.
- 20 juillet : Signature des accords de Genève et retrait de la France d’Indochine. Le Viêt Nam est divisé à hauteur du 17e parrallèle. L’indépendance et l’intégrité territoriale du Laos (et du Cambodge) sont réaffirmées. Les forces du Pathet Lao sont autorisées à se regrouper dans les provinces de Hua Phan et de Phongsaly en attendant une future intégration dans le système politique du pays.
- 8 septembre : Création de l’Organisation du traité de l’Asie du Sud-Est (Otase), alliance défensive sous direction américaine ; le Laos y est inclus.

451955
-Début de l’aide américaine au Laos : 120 millions de dollars sont versés de 1955 à 1958, soit quatre fois le montant dépensé par la France au cours des huit années précédentes.
- 22 mars : Création du parti communiste laotien : le Phak Pasason lao [Parti du peuple lao].

461955
- Avril : Conférence des nations asiatiques et africaines de Bandung. Souvanna Phouma y réaffirme la position neutraliste du Laos (soutenue par la France et la Chine, mais rejetée par les Etats-Unis et la république démocratique du Viêt Nam).
- 14 décembre : Le Laos est admis à l’Organisation des Nations unies.

471956
- Mars : Souvanna Phouma forme son deuxième gouvernement.
- Juin : Accords de Vientiane stipulant la formation d’un gouvernement d’union nationale bipartite avec deux membres du Neo Lao Haksat (anciennement Neo Lao Issara), la démobilisation des troupes du Pathet Lao (à l’exception de deux régiments) et des élections complémentaires le 4 mai 1958.
- 18 novembre : Souphanouvong restitue au prince Savang Vatthana, représentant du roi Sisavangvong, les provinces de Hua Phan et Phongsaly. Les cadres civils du Pathet Lao réintègrent l’administration du gouvernement royal lao.
-19 novembre : Formation d’un gouvernement provisoire d’union nationale : Souphanouvong et Phoumi Vongvichit sont respectivement nommés ministres du Plan, de la Religion et des Beaux-Arts.

481958
- 4 mai : Succès du Neo Lao Haksat aux élections législatives. Le gouvernement américain suspend son aide dont le pays dépend très largement, ce qui entraîne la démission de Souvanna Phouma.
- 10 juin : Création du Comité pour la défense des intérêts nationaux (CDIN), soutenu par les États-Unis.
- 18 août : Phoui Sananikone, anticommuniste et pro-américain, devient Premier ministre du nouveau gouvernement. Le Neo Lao Haksat n’obtient aucun portefeuille ministériel.
- Les communistes nord-vietnamiens entament leur stratégie de réunification par la force armée : le sud du Laos (Savannakhet) comme point d’entrée au Sud-Viêt Nam devient une région stratégique. La république démocratique du Viêt Nam y déploie deux bataillons de son armée régulière. Vives protestations à Vientiane.

491959
- Janvier : Phoui Sananikone obtient les pleins pouvoirs pendant an pour lutter « contre les éléments subversifs ».
- Juillet-août : Les ministres (Souphanouvong et Phoumi Vongvichit) du Neo Lao Haksat sont arrêtés.
- 15 octobre : Décès du prince Phetsarath.
- 29 octobre : Décès du roi Sisavang Vatthana ; son fils Savang Vatthana lui succède.
- 24 décembre : Une tentative de coup d’État de l’extrême-droite échoue, entraînant la démission de Phoui Sananikone.

501960
- Mai : Évasion des députés du Neo Lao Haksat.
- Avril : La droite remporte des élections nationales truquées.
- 8 août : Coup d’État neutraliste du capitaine Kong Le. Une moitié de l’armée (dirigée par le général Phoumi Nosavan, pro-américain) établit à Savannakhet un comité anti-coup d’État comprenant le prince Chao Boun Oum (descendant des rois de Champassak).
- 16 août : Souvanna Phouma forme son troisième gouvernement.
- Mi-novembre : la majorité des forces armées du gouvernement royal lao se rallie au général.
- 16 décembre : Après deux semaines de violentes batailles à Vientiane entre les forces de Phoumi Nosavan, qui a le soutien des États-Unis et de la Thaïlande, et les troupes de Kong Le, le général s’empare de la capitale.
- Retraite de Kong Le et de ses troupes vers la plaine des Jarres, où les forces du Pathet Lao les rejoignent. Cette alliance renforce les rangscommunistes.
- Fin décembre : Des dizaines de milliers de Hmong sont évacués sous la supervision du général Vang Pao, seul officier hmong de l’Armée royale lao, autour de la plaine des Jarres. Jusqu’à la fin de la guerre, les États-Unis soutiennent un pont aérien colossal pour approvisionner cette population en nourriture, médicaments et armes.
- La guérilla hmong dirigée par Vang Pao contre les forces communistes, se renforce grâce à l’impressionnant soutien logistique et financier de la CIA.

511961
- 1er janvier : Le gouvernement neutraliste s’installe à Khang Khai dans la plaine des Jarres, sous la direction de Quinim Pholsena, ministre de l’Intérieur et chef du parti neutraliste de gauche Santiphap [Parti de la Paix] (Souvanna Phouma est en exil au Cambodge).
- 23 mars : Le président des États-Unis, John Fitzerald Kennedy, proclame son soutien « fort et sans réserve » pour un Laos « neutre et indépendent ».

52- 24 avril : Réaction favorable de l’Union soviétique, qui, avec la Grande-
Bretagne, invite douze pays (le Laos et ses six États voisins ; les membres du Comité de surveillance et de contrôle (CISC ou CIC), le Canada, la Pologne et l’Inde ; la France et les États-Unis) à participer à la « Conférence internationale sur la question laotienne », qui doit se tenir après le cessez-le-feu au Laos.
- 16 mai : Conférence de Genève, faisant suite à un cessez-le-feu.
- Juin : Les trois factions laotiennes se réunissent à Zurich. Leurs représentants, les trois princes Souvanna Phouma (gouvernement neutraliste de Khang Khay), Boun Oum (gouvernement de droite de Vientiane) et Souphanouvong (Neo Lao Haksat), se mettent d’accord pour la formation d’un gouvernement d’union nationale tripartite avec Souvanna Phouma comme Premier ministre.

531962
- Mai : Bataille de Namtha (nord-ouest du Laos) : débâcle de l’Armée royale lao face au Pathet Lao.
- 23 juin : Formation du second gouvernement de coalition : Souvanna Phouma est Premier ministre et ministre de la Défense ; Souphanouvong vice-Premier ministre et ministre de l’Économie ; Phoumi l’autre vice-Premier ministre et ministre des Finances. Le gouvernement d’union nationale réintègre Vientiane.
- 23 juillet : Les seconds accords de Genève réaffirment l’indépendance, l’intégrité et la neutralité du Laos, interdisant les bases étrangères sur le territoire et imposant un calendrier de retrait des troupes étrangères.

541963
-Série de provocations et d’assassinats à Vientiane : climat de terreur et d’insécurité.
- Avril : Le personnel de la délégation du Neo Lao Haksat quitte Vientiane. La capitale est aux mains de la droite et du général Phoumi Nosavan : pression sur le gouvernement.

551964
-Souvanna Phouma, désormais convaincu de l’indispensable soutien des troupes vietnamiennes au Pathet Lao, autorise les États-Unis, qui soutiennent la guérilla du général Vang Pao, à utiliser l’espace aérien du Laos en toute indépendance.
- Bombardements américains intensifs au nord-est et à l’est du Laos, sur les zones sous contrôle du Neo Lao Haksat. L’armée thaïlandaise, leur alliée, combat dans le Nord-Laos.

561968
Chute de Nam Bac, dernier bastion pro-américain au nord de Luang Prabang.

571969
-Escalade de la guerre : 200 à 300 frappes aériennes américaines par jour au nord et au sud du Laos à partir des bases situées au nord-est de la Thaïlande.
- 150 000 réfugiés fuient les bombardements au nord.
- Conférence consultative populaire organisée par le Neo Lao Haksat. Le parti s’impose au gouvernement royal et à l’armée.

581971
Le Pathet Lao et les troupes vietnamiennes s’emparent des provinces d’Attopeu et de Saravane, ainsi que du plateau des Bolovens.

591973
- 23 janvier : Accords de Paris entre les États-Unis et la république démocratique du Viêt Nam.
- Février : Cessez-le-feu (fin des bombardements américains) au Laos.
- 21 février 1973 : Accords de Vientiane qui entérinent la mise en place du troisième gouvernement de coalition.
- Mars : Fin du retrait des forces américaines du Sud-Viêt Nam.
1975
- 17 et 30 avril : Chute de Phnom Penh et de Saigon.
- 2 décembre : Abolition de la monarchie et proclamation de la République démocratique populaire lao. Kaysone Phomvihane, secrétaire général du parti, devient le Premier ministre du nouveau régime.
- L’exode prend une ampleur sans précédent : de 1975 à 1980, 10 % de la population fuit le pays. Il se poursuit au cours des années suivantes.

601976-77
Envoi en camps de « rééducation » de milliers d’anciens officiers et de la police ainsi que d’anciens fonctionnaires du gouvernement royal lao.

611977
- Mouvement de résistance au nord de Hmong recrutés par la CIA durant la guerre ; répression brutale conduite par l’Armée populaire lao aidée de troupes vietnamiennes.
- Emprisonnement du roi Savang Vatthana et de sa famille à Vieng Xai (Hua Phan). Le roi meurt en captivité au début des années 1980.
- 18 juillet : Signature avec le Viêt Nam du traité d’Amitié et de Coopération.

621978
- 24 décembre : Invasion de l’armée vietnamienne au Cambodge en réponse aux incursions meurtrières et répétées des Khmers rouges au Viêt Nam.

631979
- Janvier : Le Laos reconnaît le nouveau régime de Phnom Penh sous tutelle vietnamienne ; le Neo Lao Haksat se transforme en Front lao pour la reconstruction nationale, avec pour objectif la construction du socialisme.

641975-1979
Échec de la politique de collectivisation du système productif rural.

651986
Adoption du « Nouveau mécanisme économique », basé sur la décentralisation, l’initiative privée et la liberté des prix, mise en route de réformes.

661987-1988
- Novembre-janvier : Conflit armé sur les frontières du nord-ouest avec la Thaïlande.

671989
Retrait des troupes vietnamiennes du Cambodge.

681990
Arrestation de hauts cadres laotiens (Thongsouk Saisangkhi, membre du parti communiste et vice-ministre des Sciences et des Technologies, Latsami Khamphoui, vice-ministre de l’Économie et de la Planification, Pheng Sakchittaphong, fonctionnaire au ministère de la Justice) réclamant le pluripartisme.

691991
-Accords de Paris, fin du « troisième conflit indochinois ».
- 15 août : Proclamation d’une nouvelle Constitution ; le général Khamtay Siphandone est désigné Premier ministre en remplacement de Kaysone Phomvihane. Il entre en fonction en novembre 1992, après le décès de ce dernier.

701992
- 6 août : Échange d’ambassadeurs entre la République démocratique populaire lao et les États-Unis.
- 20-21 octobre : Première conférence pour le développement de la sous-région du Grand Mékong, organisée par la Banque asiatique de développement (Bad) à Manille.

711994
- 8 avril : Inauguration du pont de l’Amitié entre le Laos et la Thaïlande.
- Premiers prêts de la Banque asiatique de développement pour un projet de la sous-région du Grand Mékong au Laos ; la Bad verse 60 millions de dollars pour le projet de barrage de Theun Hinboun.

721997
-Entrée du Laos dans l’Asean.
- Crise financière asiatique.

731998
Signature de l’accord-cadre de l’Asean à Hanoi sur la facilitation du transit des marchandises.

741999-2002
Réunions au sommet entre les Premiers ministres du Laos, du Viêt Nam et du Cambodge.

751999
- 26 octobre : Première manifestation réclamant une démocratie « authentique » à Vientiane.
-Décembre : Signature d’un accord de coopération de cinq ans entre le Laos et le Viêt Nam pour consolider, à tous les niveaux et dans tous les domaines, les liens entre les deux pays.

762000
- Rébellion hmong dans la province de Xieng Khouang (nord-est du Laos). Intervention de l’armée.
- Série d’attentats dans la capitale qui se poursuivent de manière sporadique en 2001, 2003 et 2004 à Vientiane et au sud du pays (Thakhek, Savannakhet).
- Juillet : Un groupe d’une soixantaine de soldats de « résistance » de nationalité laotienne et thaïlandaise traverse la frontière de la Thaïlande et s’empare du poste-frontière de Vang Tao au Laos. Six des assiégeants sont tués.

772000
- Juillet : Visite de Khamtay Siphandone en Chine.
- Novembre : Visite de Jiang Zemin au Laos.
- 13 décembre : ouverture du musée mémorial Kaysone (coût : 8 millions de dollars).

782001
- Mars : VIIe congrès du parti. Bounyang Vorachit est nommé Premier ministre.
- Avril : Le Fonds monétaire international (FMI) accorde un prêt de de 40 millions de dollars au Laos, étalé sur trois ans.

792001
- Juillet : Déclaration de Hanoi par les pays membres de l’Asean : volonté affichée de consentir « des efforts et des ressources » au développement des plus récents membres de l’Asean (Cambodge, Laos, Birmanie et Viêt Nam).

802002
- 9 avril : La cinquième Assemblée nationale réélit pour un mandat de cinq ans le général Khamtay Siphandone président de la République démocratique populaire lao.
- Février : Visite du Premier ministre Bounyang Vorachit en Chine.
- Mai : Visite du président Khamtay Siphandone au Viêt Nam.
- 18 juillet : Célébration du 25e anniversaire de la signature du traité d’Amitié et de Coopération.
- 18 septembre : Célébration du 40e anniversaire de la mise en place des relations diplomatiques entre les deux pays.
- Septembre-octobre : La session parlementaire approuve les plans de construction du barrage Nam Theun 2
- Mi-décembre : Le gouvernement annonce son intention de déclarer le 5 janvier jour férié en l’honneur du roi Fa Ngum et en célébration du 650e anniversaire de la fondation du royaume de Lan Xang.

812003
- Janvier : Inauguration de la statue du roi Fa Ngum à Vientiane.
- Mai : Amendement de la Constitution : des élections municipales seront organisées dans les provinces pour la première fois depuis 1975.
- Février-août : Série d’attaques meurtrières sur la route reliant Vientiane à Luang Prabang : un groupe de rebelles hmong s’oppose au gouvernement et à l’armée.

822004
- février-mars : Des centaines de rebelles hmong des provinces de Luang Prabang et de Xieng Khouang se seraient livrés aux autorités laotiennes à la suite d’une offre d’amnistie et de promesses d’attribution de terres.
- 20-21 mars : Rencontres et réunions de travail entre Bounyang Vorachit et son homologue thaïlandais, Thaksin Shinawatra, et les membres de leurs cabinets ministériels, à Paksé : de nombreux accords sont signés ; les deux Premiers ministres président au lancement de la construction du « deuxième pont de l’amitié lao-thaïlandaise » qui reliera Savannakhet à Mukdahan vers 2005-2006.

© Institut de recherche sur l’Asie du Sud-Est contemporaine, 2004

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Acheter

Volume papier

Place des libraires
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search