Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les pratiques sportives en France

 | 
Ministère de la Jeunesse des Sports et de la Vie associative
, 
Institut national du sport et de l'éducation physique
, 
Patrick Mignon
, 
et al.

Chapitre 1. Les pratiquants

Les ruraux

Texte intégral

1Les ruraux sont tout autant “ sportifs » que les “ urbains » : 81 % des premiers déclarent pratiquer des activités physiques et sportives contre 84 % des habitants des zones urbaines. Cependant, la perception du caractère sportif des activités semble moins affirmée dans le monde rural : 57 % des ruraux ont déclaré spontanément exercer une activité physique et sportive contre 67 % des habitants de Paris et de l’agglomération parisienne. La pratique en club, la participation à des compétitions et la prise de licence sont très comparables à la ville et à la campagne. Toutefois, les disciplines les plus pratiquées en zone rurale sont aussi celles pour lesquelles les infrastructures paraissent le moins nécessaires.

Des sportifs aussi nombreux qu’en ville, et qui pratiquent aussi souvent

2Les proportions de sportifs à la ville et à la campagne sont globalement assez voisines : 81 % de la population rurale et 84 % en zone urbaine déclarent pratiquer au moins une activité physique et sportive. Les différences de comportement sont variables selon le sexe et l’âge : jusqu’à 35 ans, il y a un peu plus de pratiquants et de pratiquantes à la campagne. Au-delà de cet âge les hommes restent aussi sportifs à la campagne, mais les citadines sont alors plutôt plus sportives que les femmes des communes rurales (TA 8).

3Parmi les sportifs, les ruraux font du sport aussi souvent que l’ensemble de la population : 70 % des pratiquants (contre 73 % dans les communes urbaines) pratiquent au moins une fois par semaine. Pour les hommes, l’intensité de la pratique est la même en ville ou en zone rurale. Pour les femmes, l’intensité est plus forte pour les jeunes filles en zone rurale qu’en ville et, après 50 ans, c’est en ville que l’on trouve plus de femmes à pratiquer au moins une fois par semaine. La pratique soutenue (plus d’une fois par semaine) est un peu plus fréquente à la ville et celle des plus de 55 ans parait être une spécialité urbaine, un peu plus pour les femmes. Cependant, le caractère rural de l’habitat semble avoir peu d’impact sur la plus ou moins grande pratique sportive (voir régressions logistiques TA 53).

Plus d’hommes en club à la campagne, plus de femmes en ville

4La fréquentation des structures sportives par les ruraux est globalement comparable à celle de l’ensemble de la population. À âge égal, les sportifs qui habitent en zone rurale appartiennent plus fréquemment à un club que ceux des communes urbaines. À l’inverse, les femmes habitant en zone rurale sont plutôt moins souvent membres d’un club que les citadines (TA 9).

5La pratique de la compétition parait également partagée. Pour les hommes comme pour les femmes, il y a (à âge égal) autant de compétiteurs chez les habitants des zone rurale qu’en ville. Tout au plus note-ton chez les hommes un peu plus de compétiteurs à la campagne chez les 35-44 ans. Enfin, la prise de licence paraît globalement de même niveau à la ville et à la campagne.

Sports des villes, sports des champs

6Des disparités assez sensibles interviennent dans le choix des disciplines. Celles pour lesquelles l’âge moyen est le plus élevé ou pour lesquelles une infrastructure spécialisée est moins nécessaire sont plus fréquentes dans les zones rurales ; une exception, la gymnastique, plus pratiquée en ville qu’à la campagne.

7Certaines disciplines affichent bien un caractère plus rural : la bicyclette, les boules, la pêche et la chasse sont de plus en plus pratiquées à mesure que l’urbanisation décroît : l’âge moyen des pratiquants est compris entre 43 et 49 ans. D’autres activités sont de plus en plus présentes à mesure que l’urbanisation est forte. C’est le cas en particulier de la natation, du footing, du ski, du tennis, de la danse : l’âge moyen des pratiquants est compris entre 30 et 35 ans.

8Le roller, plus jeune, est encore plus urbain et la gymnastique affiche un âge moyen plus élevé, mais obéit à une logique “ urbaine ». La marche est évoquée par plus de sportifs ruraux que dans l’agglomération parisienne (55 % contre 42 % la revendiquent), mais elle est tout autant citée dans les villes de moins de 100 000 habitants que dans les zones rurales (TA 10). Enfin, le football mérite sa réputation de sport universel : il est pratiqué par la même proportion de sportifs dans les zones rurales et les communes urbaines de moins de 200 000 habitants, légèrement plus dans l’agglomération parisienne.

9Les sportifs ruraux affichent des motivations comparables à celles des habitants des zones urbaines : la dimension sportive ou d’exercice physique est évoquée de la même façon, tandis que celle de plaisir ou de loisir apparaît légèrement supérieure à la campagne.

La pratique d’une discipline et la proximité d’un équipement

10On peut tenter de mettre en relation la pratique d’une activité et la proximité à l’équipement nécessaire : les piscines, les terrains de tennis, les stades ainsi que les gymnases sont les équipements les plus répandus sur le territoire et la grande majorité des pratiquants de la natation, du tennis ou du football est proche de l’infrastructure nécessaire. Seule une petite partie des sportifs doit rejoindre un équipement situé à plus de 20 minutes du domicile. Cependant, en zone rurale, cette proportion de personnes peut atteindre le double de la proportion moyenne dans le cas de la natation ou du tennis. Ces deux activités sont donc plutôt moins pratiquées dans les communes rurales.

11Plus l’habitat est urbain, plus nombreux sont les sportifs à pratiquer la natation et plus souvent les nageurs sont proches d’une piscine (de 81 % en zone rurale à 95 % dans l’agglomération parisienne). Les nageurs « ruraux » forment 19 % de l’ensemble des nageurs, mais un tiers des nageurs qui habitent à plus de 20 minutes d’une piscine. Le cas est le même pour le tennis ; les pratiquants ruraux constituent 17 % de l’ensemble des joueurs de tennis, mais un tiers de ceux qui sont à plus de vingt minutes d’un court de tennis.

12En revanche, pour le football, discipline pratiquée par sensiblement la même proportion de sportifs quelle que soit la taille de la commune, la proportion des joueurs proches d’un stade est en zone rurale assez proche de la moyenne et les ruraux, qui représentent 22 % des footballeurs, représentent 28 % des footballeurs à plus de 20 minutes d’un stade.

13Plus généralement, la présence d’équipements spécialisés joue sur la pratique et sa fréquence, mais pas avec la même intensité ni de la même façon pour tous les sports :

14— La présence d’un équipement adapté a une influence plus forte pour les équipements rares. Par exemple pour le golf, le roller, l’escalade, il y a trois fois plus de chances de pratiquer quand on se trouve à moins de 20 minutes d’un équipement que si l’on est plus loin (sans que l’on ait pu mesurer la distance). Pour la natation, (présence d’une piscine), le tennis, le patinage sur glace, il y a plus de deux fois plus de chances de pratiquer si l’on se trouve à moins de 20 minutes de l’équipement que si l’on est plus loin.

15La liaison perd de son intensité, mais garde son sens, avec les stades (pour le foot, le rugby, l’athlétisme), les salles de sport (pour la gymnastique, la musculation, la danse) et les bases nautiques (pour la baignade) : le taux de pratique est une fois et demi plus important si l’on est proche de ces installations. Ainsi donc, quand une pratique ou un équipement sont très répandus, un équipement de plus pourra faciliter la pratique, mais amènera moins de nouveaux adeptes qu’un équipement correspondant à une pratique plus rare.

La population rurale
Sont considérés comme ruraux les habitants des agglomérations de moins de 2000 habitants.
Les ruraux représentent un quart de la population de 15 à 75 ans, soit environ 10,2 millions de personnes. La population rurale est plus âgée : 32 % des habitants ont au moins 55 ans contre 23 % en zones urbaines. Les 15-24 ans constituent 12 % de la population habitant en zones rurales contre 19 % en zones urbaines. La population rurale est également plus masculine : 52 % d’hommes contre 49 % dans les zones urbaines.

Tableau 1 - La pratique sportive des personnes de 15 à 75 ans habitant en zone rurale

Tableau 1 - La pratique sportive des personnes de 15 à 75 ans habitant en zone rurale

1. Le premier nombre indique la proportion de personnes se livrant à des compétitions officielles ; le 2’nombre entre parenthèses indique la proportion de personnes participant à des compétitions officielles, des manifestations officielles avec classement ou des rassemblements.
Lecture : 19 % des ruraux ne pratiquent pas d’APS. Parmi ceux qui en pratiquent, 27 % sont en club. Parmi l’ensemble de la population, ces valeurs sont respectivement 17 et 27 %.

Tableau 2 - La population de 15 à 75 ans selon l’habitat et la pratique sportive

Tableau 2 - La population de 15 à 75 ans selon l’habitat et la pratique sportive

1. Le premier nombre indique la proportion de personnes se livrant à des compétitions officielles ; le 2’nombre entre parenthèses indique la proportion de personnes participant à des compétitions officielles, des manifestations officielles avec classement ou des rassemblements.
Lecture : 19 % des habitants des zones rurales et 16 % des habitants de villes de moins de 100 000 habitants ne pratiquent pas d’APS.

Table des illustrations

Titre Tableau 1 - La pratique sportive des personnes de 15 à 75 ans habitant en zone rurale
Légende 1. Le premier nombre indique la proportion de personnes se livrant à des compétitions officielles ; le 2’nombre entre parenthèses indique la proportion de personnes participant à des compétitions officielles, des manifestations officielles avec classement ou des rassemblements.Lecture : 19 % des ruraux ne pratiquent pas d’APS. Parmi ceux qui en pratiquent, 27 % sont en club. Parmi l’ensemble de la population, ces valeurs sont respectivement 17 et 27 %.
URL http://books.openedition.org/insep/docannexe/image/839/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 104k
Titre Tableau 2 - La population de 15 à 75 ans selon l’habitat et la pratique sportive
Légende 1. Le premier nombre indique la proportion de personnes se livrant à des compétitions officielles ; le 2’nombre entre parenthèses indique la proportion de personnes participant à des compétitions officielles, des manifestations officielles avec classement ou des rassemblements.Lecture : 19 % des habitants des zones rurales et 16 % des habitants de villes de moins de 100 000 habitants ne pratiquent pas d’APS.
URL http://books.openedition.org/insep/docannexe/image/839/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 41k

© INSEP-Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.