Version classiqueVersion mobile

Les pratiques sportives en France

 | 
Ministère de la Jeunesse des Sports et de la Vie associative
, 
Institut national du sport et de l'éducation physique
, 
Patrick Mignon
, 
et al.

Chapitre 1. Les pratiquants

Les seniors

Texte intégral

1Les trois-quarts des personnes âgées de 55 à 75 ans pratiquent une activité physique et sportive, qu’ils perçoivent le plus souvent comme une activité de loisir. La marche tient une place prépondérante dans les disciplines déclarées, et de plus en plus importante au fur et à mesure du vieillissement. Mais, d’autres sports sont fréquemment cités, comme le vélo, la natation, les sports de boules et la pêche. S’ils pratiquent aussi assidûment que leurs cadets, les seniors ont une palette d’activités plus réduite.

Une activité sportive plutôt soutenue

2Entre 15 et 30 ans, autour de 90 % de la population dit pratiquer des activités physiques et sportives. Encore 85 % des personnes de 30 à 49 ans et 73 % des seniors sont dans cette situation. La part des seniors qui ont une activité physique ou sportive est plutôt stable de 55 à 70 ans et décline ensuite. Toutefois, ce sont encore 6 personnes sur 10, âgées de 70 à 75 ans qui se déclarent « sportives ». La marche est fréquente, mais loin d’être exclusive (TA 6).

3Dans ce cadre général, la fréquence de pratique des seniors sportifs est plutôt plus élevée que celle de leurs cadets et, à l’évidence, le besoin d’entretien et d’exercice physique est clairement perçu par une partie importante de la population (tableau 1).

4En revanche, la proportion de sportifs adhérant à un club ou détenant une licence est inférieure de l’ordre du tiers à celle enregistrée parmi les personnes de 15 à 54 ans.

  1. Quand ils pratiquent une activité physique et sportive, les seniors sont moins nombreux que les plus jeunes à fréquenter un club ou à être licenciés : alors qu’en moyenne 27 % des sportifs fréquentent un club et 23 % ont une licence, ces proportions sont respectivement de 19 et 15 % pour les seniors (tableau 2).

  2. La part des licenciés décroît avec l’âge mais les points de rupture concernent les plus jeunes et les plus vieux : Si 38 % des sportifs de 15-24 ans sont licenciés, ils ne sont plus que 24 % entre 25 et 34 ans. Cette proportion baisse ensuite plus légèrement jusqu’à la soixantaine : 22 % des 35-44 ans, 18 % des 45-54 ans, 17 % des 55-64 ans ont une licence. Parmi les 65 ans et plus, 12 % des sportifs ont une licence, soit seulement 6 % des femmes, mais encore 19 % des hommes.

  3. Prise de licence et pratique en club ne se recoupent pas exactement : Pour les hommes de 55 ans et plus, on trouve sensiblement la même proportion de sportifs en club et de sportifs licenciés (autour de 20 % en moyenne). Il n’en est pas de même pour les femmes, pour lesquelles les licenciées sont deux fois moins nombreuses que les pratiquantes en club. La pratique de la gymnastique et la fréquentation de clubs d’entretien expliquent sans doute cette différence.

5Bien évidemment les compétiteurs sont plus rares parmi les sportifs après 55 ans.

Tableau 1 - Les sportifs de 15 à 54 ans, et de 55 à 75 ans

Tableau 1 - Les sportifs de 15 à 54 ans, et de 55 à 75 ans

Champ : les personnes ayant déclaré une pratique physique et sportive en %
Source : enquête MJS/INSEP, juillet 2000.
Lecture : sur 100 hommes de 15 à 54 ans ayant déclaré pratiquer une APS, 72 pratiquent au moins une fois par semaine, 34 adhèrent à un club ou à une association sportive, etc.

Le caractère sportif de l’activité perçu moins clairement par les seniors

6Les seniors ne déclarent pas leur activité sportive aussi spontanément que l’ensemble de la population et il faut les relancer plus fréquemment. En moyenne, 61 % des personnes interrogées ont déclaré spontanément faire du sport et 22 % après relance. Chez les seniors ces pourcentages sont respectivement de 46 % et 27 % (tableau 2). En effet, certaines des activités les plus fréquentes dans ces classes d’âge sont plus perçues comme des activités de loisir que comme des activités sportives : la marche, mais aussi la pêche, la chasse et les boules sont des activités souvent déclarées après relance (entre 29 et 37 % selon les disciplines) et représentent la moitié de celles citées par les seniors.

7En outre, dans ces classes d’âge les plus élevées, on trouve à la fois plus de femmes et plus de personnes dont le niveau d’études est faible ; ce sont des catégories qui déclarent moins souvent spontanément leurs activités.

8Toutefois, des disciplines comme la natation, et plus encore le vélo et la gymnastique sont perçues clairement comme des activités physiques et sportives par les seniors qui les citent le plus fréquemment spontanément.

La marche : une place importante, mais non exclusive

9Les trois activités les plus pratiquées par les seniors sont celles de tout le monde : la marche, la natation, le vélo. La marche à pied vient loin devant les autres activités et a une place prépondérante, à la différence des autres classes d’âge : 7 sportifs sur 10 entre 55 et 75 ans déclarent faire de la marche, contre 4 sur 10 parmi les 25-34 ans (TA 6).

10À mesure que l’on avance dans l’âge, la part des personnes qui n’ont aucune activité physique et celle des personnes qui ne font que de la marche augmente, pendant que diminue très fortement le nombre des personnes qui exercent différentes activités, sauf de la marche. Cependant, l’activité physique et sportive des seniors ne se résume pas à la marche : en excluant la marche, ce sont encore deux tiers des personnes de 55 à 64 ans et 55 % des personnes de 65 à 75 ans et plus qui déclarent une activité physique et sportive.

11En revanche, certaines sont très peu citées, par exemple la voile, le football, mais aussi le footing qui reste une discipline jeune.

Une palette réduite, mais pratiquée avec une forte intensité

12Marche, natation et vélo représentent ensemble 60 % des sports cités par les seniors (et 40 % de ceux déclarés par les 15-54 ans). Avec les boules et la gymnastique, on atteint alors les trois-quarts des activités pratiquées. L’éventail est donc malgré tout assez restreint avec l’âge : 11 activités sur 36 concentrent 92 % des activités citées par les femmes et 86 % de celles des hommes. Les 25 activités les moins citées représentent une faible part des pratiques sportives, encore plus chez les femmes que chez les hommes (graphique 3 en annexe).

13La marche, la natation et la gymnastique représentent 74 % des pratiques citées par les femmes, la marche, le vélo, et les boules 53 % de celles déclarées par les hommes. La marche, à elle seule, totalise 44 % des pratiques sportives féminines et 27 % des pratiques sportives masculines.

14Les activités pratiquées par les seniors sont aussi très souvent des sports de masse : Cependant, compte tenu du poids des différentes disciplines, il y a parmi les seniors un peu plus de skieurs (500 000) que de chasseurs (450 000) et presque autant de coureurs (300 000 pratiquants du footing) alors même que cette dernière activité ne compte que 5 % de seniors (TA 7 et tableau 1 du chapitre « l’environnement social des sportifs »).

15La proportion de « sportifs » qui font du sport au moins une fois par semaine est plutôt plus élevée pour les seniors que pour le reste de la population, notamment parmi les personnes ayant un niveau d’étude intermédiaire. Même jusqu’aux âges les plus élevés, la pratique est ainsi soutenue.

16Les femmes de 65 ans à 75 ans sont à la fois les plus nombreuses à ne déclarer aucune activité physique et sportive (36 % d’entre elles), et, pour les deux tiers restant de pratiquantes, les personnes qui pratiquent le plus régulièrement : 85 % de ces dernières déclarent exercer une activité au moins une fois par semaine. Il s’agit le plus souvent de disciplines d’entretien de la forme.

17Quand les personnes sont très engagées (adhésion à un club, détention d’une licence, participation à des compétitions), les proportions de personnes qui pratiquent « au moins une fois par semaine » sont très voisines pour les seniors et les plus jeunes. Quand les personnes sont peu engagées (ni club, ni licence, ni compétition), c’est alors chez les seniors que l’on trouve le plus de personnes qui pratiquent au moins une fois par semaine.

Disciplines et revenus

18L’image, souvent véhiculée, de seniors à fort pouvoir d’achat et pratiquants sportifs demande à être nuancée. Parmi les sports pratiqués majoritairement par les personnes qui disposent de moins de 10 000 F (1 524 euros) par mois, on trouve à la fois des activités très peu coûteuses, telles que les boules et la marche, et d’autres qui supposent des dépenses de matériel, de permis, etc., telles que la chasse et la pêche. Des préférences personnelles peuvent donc s’opposer aux contraintes de revenus (graphique 4 en annexe).

19Le vélo, et plus encore la natation, la gymnastique et bien entendu le ski sont majoritairement pratiqués par des personnes plus aisées. Le classement des disciplines pratiqués liées au niveau d’études et au revenu est identique chez les seniors et pour le reste de la population. Enfin, le fait que les seniors disposent globalement de revenus moindres que ceux des actifs n’explique pas une proportion plus importante de non pratiquants. D’autres critères, tels que la santé, entrent certainement en compte.

La population des seniors
Sont pris ici en compte les femmes et les hommes de 55 à 75 ans, 55 ans ayant été retenu comme âge des premiers retraits de la vie active. Ils représentent 11 millions de personnes, dont 53,5 % de femmes et 46,5 % d’hommes, soit au total le quart de la population étudiée. 12 % habitent Paris ou l’agglomération parisienne et 29 % dans des zones rurales. Les seniors sont relativement plus nombreux dans les zones rurales : 29 % des seniors, pour 22 % des personnes plus jeunes sont dans des zones rurales. Dans ces dernières, il y a un peu plus d’hommes que de femmes parmi les seniors.

Tableau 2 - La pratique sportive des 55 à 75 ans

Tableau 2 - La pratique sportive des 55 à 75 ans

1. Le premier nombre indique la proportion de personnes se livrant à des compétitions officielles ; le 2e nombre entre parenthèses indique la proportion de personnes participant à des compétitions officielles, des manifestations officielles avec classement ou des rassemblements.
2. « Sans diplôme » regroupé avec « Inférieur au Bac » pour des raisons d’effectifs faibles.
3. « Bac » regroupé avec « supérieur à bac ».
Lecture : 27 % des personnes de 55 ans à 75 ans ne font pas d’APS. Parmi ceux qui en font, 19 % sont en club. Pour l’ensemble de la population, ces valeurs sont de 17 et 27 %

Table des illustrations

Titre Tableau 1 - Les sportifs de 15 à 54 ans, et de 55 à 75 ans
Légende Champ : les personnes ayant déclaré une pratique physique et sportive en %Source : enquête MJS/INSEP, juillet 2000.Lecture : sur 100 hommes de 15 à 54 ans ayant déclaré pratiquer une APS, 72 pratiquent au moins une fois par semaine, 34 adhèrent à un club ou à une association sportive, etc.
URL http://books.openedition.org/insep/docannexe/image/838/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 40k
Titre Tableau 2 - La pratique sportive des 55 à 75 ans
Légende 1. Le premier nombre indique la proportion de personnes se livrant à des compétitions officielles ; le 2e nombre entre parenthèses indique la proportion de personnes participant à des compétitions officielles, des manifestations officielles avec classement ou des rassemblements.2. « Sans diplôme » regroupé avec « Inférieur au Bac » pour des raisons d’effectifs faibles.3. « Bac » regroupé avec « supérieur à bac ».Lecture : 27 % des personnes de 55 ans à 75 ans ne font pas d’APS. Parmi ceux qui en font, 19 % sont en club. Pour l’ensemble de la population, ces valeurs sont de 17 et 27 %
URL http://books.openedition.org/insep/docannexe/image/838/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 114k

© INSEP-Éditions, 2002

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search