Versione classicaVersione mobile

Données et études statistiques : jeunesse, sports et vie associative

 | 
Sandrine Bouffin
, 
Myriam Claval
, 
Hervé Savy

Diplômes

Les diplômes délivrés par le ministère de la Jeunesse et des Sports de 1994 à 2000

Alain Le Rohellec e Guy Truchot

Abstract

Le Ministère de la Jeunesse et des Sports a délivré en 2000 autour de 70 000 diplômes dans les domaines de l’animation et du sport : 80 % d’entre eux sont des diplômes non professionnels à savoir les brevets d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA) et de directeur (BAFD). Ceux-ci préparent à l’encadrement des jeunes dans les centres de vacances et de loisirs.
Environ 9 200 diplômes professionnels sportifs ont été recensés, il s’agit principalement des brevets d’État d’éducateur sportif (BEES). Enfin, 3 500 diplômes professionnels sont enregistrés en 2000 dans le champ de l’animation socioculturelle, dont plus de la moitié sont des brevets d’État d’animateur technicien de l’éducation populaire et de la jeunesse (BEATEP).
Par rapport à l’année 1994, le nombre de diplômes professionnels sportifs a augmenté de plus de 20 %, celui des diplômes professionnels de l’animation a doublé ; pour leur part, les diplômes non professionnels sont restés stables.
Le nombre de diplômes sciences et techniques des activités physiques et sportives de l’Éducation nationale (STAPS) et de brevets fédéraux des fédérations sportives délivrés est deux fois plus important en 1999 qu’en 1995.

Testo integrale

1En 2000, le ministère de la Jeunesse et des Sports a délivré plus de 70 000 diplômes, soit 7 % de plus qu’en 1994. L’effectif des BAFA qui sont les plus nombreux reste stable, celui des diplômes sportifs augmente de 21 %. Sur la même période, le nombre de diplômes professionnels de l’animation a doublé, mais concerne des effectifs plus petits (Tabl. 1).

Tableau 1 – Les diplômes et certifications délivrés par le MJS en 1994, 1999 et 2000

Tableau 1 – Les diplômes et certifications délivrés par le MJS en 1994, 1999 et 2000

Lecture : Le nombre de BEATEP a augmenté de +134 % entre 1994 et 2000,
ce qui représente une croissance moyenne de 15,2 % par an.
Source : MJS - DEF

2De 1994 à 2000, la plupart des régions ont vu leur nombre de diplômes professionnels augmenter, en particulier l’Île-de-France et Provence Alpes Côte d’Azur. Cependant, dans la majorité des régions, il est délicat de donner un sens aux variations régionales sur 6 ans, car les nombres sont de l’ordre de quelques centaines (tabl. 4).

LE BEES : une progression d’un peu plus de 3 % par an entre 1994 et 2000

3Le brevet d’État d’éducateur sportif comporte trois degrés, correspondant chacun à un niveau de qualification professionnelle.

Graphique 1 - Les brevets d’État d’éducateur sportif délivrés chaque année

Graphique 1 - Les brevets d’État d’éducateur sportif délivrés chaque année

Source : MJS – DEF (Délégation à l’emploi et aux formations)

4– le BEES 1er degré vise l’enseignement et l’organisation des activités physiques et sportives (homologué au niveau IV).

5– le BEES 2e degré vise le perfectionnement technique, l’entraînement et la formation de cadres, la gestion de structures (homologué au niveau II).

6– le BEES 3e degré est centré sur l’expertise et la recherche.

7Les BEES du 1er degré sont les plus nombreux, leur effectif varie depuis le début des années 1990 entre 7 000 et 8 800 suivant les années (Graph. 1). Ceux du 3e degré concernent moins d’une dizaine de lauréats par an.

8En 6 ans seulement la hiérarchie des disciplines des BEES s’est modifiée : les sports d’expression et de maintien ainsi que les sports nautiques qui représentaient 54 % des diplômes du BEES 1er degré en 1994 ne pèsent plus que 42 % en 2000 (Tabl. 2). Rappelons que le taux d’encadrement, et donc le nombre d’éducateurs sportifs, diffère selon les disciplines : voir par exemple le football et l’alpinisme.

9Les familles de disciplines pour lesquelles la progression du nombre de BEES est la plus forte sont souvent celles qui comptent le plus de licenciés, et ce, même si le nombre de licences augmente faiblement dans ces sports.

10La part des femmes parmi les admis au BEES 1er degré varie selon les disciplines : elles obtiennent 4 diplômes sur 10 dans les sports d’expression et de maintien et à peine 1 sur 10 pour les sports collectifs. Globalement, les femmes comptent pour 15 % des lauréats du BEES 2e degré en 2000.

11L’option « loisirs de pleine nature » du BAPAAT, 353 diplômes en 2000, fait également partie des diplômes sportifs (Tabl. 1).

Les autres diplômes dans le domaine du sport

12La pratique sportive encadrée, mesurée ici par les effectifs de licences sportives, a cru de 3 % entre 1995 et 1999.

Tableau 2 – Évolution du nombre de BEES 1er degré entre 1994 et 2000, par famille de disciplines

1994

2000

00/94 en %

1-sports d’opposition

398

677

70

Judo, jujitsu

195

313

61

autres sports d’opposition

203

364

79

2- sports nautiques

2 007

1 586

-21

canoë, voile et autres sports nautiques

377

623

65

Natation et plongée

1 630

963

-41

3- sports collectifs

818

1 305

60

volley-ball

39

137

251

Football

410

46

600

autres sports collectifs

369

568

54

4- sports d’adresse, de précision et de vitesse

544

890

54

tennis

193

299

tennis de table

103

123

19

athlétisme

105

120

11

Autres sports

143

348

143

5- sports d’expression et de maintien

1 685

1 851

10

Activités physiques et sportives pour tous

854

893

5

autres sports d’expression

831

958

15

6- sports de plein air

912

1 552

70

activités du cyclisme

51

147

188

activités équestres

378

714

89

ski alpin

259

429

66

autres sports de plein air

224

262

17

7-métiers sportifs de la montagne

425

337

-21

Total France

6 789

8 198

21

(1) dont patin à roulettes, golf, hockey et patin à glace, et motocyclisme
Source : MJS – DEF

13Les diplômes fédéraux homologués par le ministère de la Jeunesse et des Sports, et délivrés par les fédérations sportives, ont doublé entre 1995 et 1999 : ils ont les mêmes caractéristiques que le BEES1er degré.

14Entre ces deux années, le nombre de diplômes STAPS a également doublé (Tabl. 3). L’objectif premier des diplômes STAPS est la formation des professeurs d’éducation physique et sportive, mais la très forte progression des effectifs d’étudiants au cours de la décennie a incité l’université à diversifier son offre de formation : diversification des filières, ouverture de troisième cycle universitaire ou professionnalisation des qualifications [1].

15Le coût de ces formations universitaires est gratuit ou presque, ce qui n’est pas le cas des formations aux diplômes du MJS.

Tableau 3 – Les diplômes sportifs en 1995 et 1999

1995

1999

Total diplômes STAPS (MEN)

Dont Licences et plus

7 031

3 633

14 792

7 276

BEES 2e degré (MJS)

544

584

BEES 1er degré (MJS)

7 844

8 228

BAPAAT Sport (MJS)

421

362

Brevets fédéraux homologués

2 410

4 783

Sources : Diplômes STAPS : MEN - DPD ; brevets fédéraux homologués : MJS-DEF.

Les diplômes professionnels de l’animation : des évolutions contrastées

16Plus de la moitié des diplômes professionnels de l’animation sont des BEATEP (brevets d’État d’animateur technicien de l’éducation populaire et de la jeunesse). Les options « loisirs du jeune et de l’enfant » et « loisirs tous publics » du brevet d’aptitude professionnel d’assistant animateur technicien, qui constituent la partie « animation » du BAPAAT, représentent environ 1 tiers de l’ensemble.

17Le diplôme d’État aux fonctions d’animation (DEFA) concerne 376 lauréats en 2000, sensiblement le même niveau depuis 1994. Et 30 à 35 diplômes d’État de directeur de projet d’animation et de développement (DEPDAD) sont délivrés chaque année depuis 1997.

18Le BEATEP comme le BAPAAT option « animation » ont connu un essor important entre 1994 et 1998, mais alors que ce rythme de croissance s’est poursuivi pour le BEATEP, le BAPAAT stagne en 1999 et en 2000.

Graphique 2 – Les brevets d’État d’animateur technicien de éducation populaire et de la jeunesse délivrés chaque année

Graphique 2 – Les brevets d’État d’animateur technicien de éducation populaire et de la jeunesse délivrés chaque année

Source : MJS - DEF

19Le BEATEP s’adresse plus particulièrement aux animateurs désirant se perfectionner et approfondir leurs connaissances et leurs compétences dans les activités techniques, culturelles ou sociales.

20Ce diplôme comporte trois spécialités dont l’une « activités sociales et vie locale » constitue 85 % du total en 2000. C’est également celle qui a connu le développement le plus rapide (Graph. 2).

21Les femmes représentent en moyenne 60 % des diplômés du BEATEP en 2000.

Tableau 4 – Les diplômes délivrés par le Ministère de la Jeunesse et des Sports en 1994, 1999 et 2000

Tableau 4 – Les diplômes délivrés par le Ministère de la Jeunesse et des Sports en 1994, 1999 et 2000

(1) BEATEP, BAPAAT, DEFA, DEDPAD et BEES
(2) BAFA et BAFD
Source : MJS - DEF

22Le BAPAAT représente le premier niveau de qualification professionnelle pour l’animation et l’encadrement des activités physiques et socioculturelles : 46 % des admis au BAPAAT en 2000 sont des femmes.

23Les deux options « loisirs du jeune et de l’enfant » et « loisirs tous publics », d’importance comparable en 1994, (autour de 270 diplômes chacune), ont connu sur la période récente, des évolutions contrastées. L’option « loisirs du jeune et de l’enfant », après une hausse de 1994 à 1998, connaît une baisse cumulée de 20 % sur les années 1999 et 2000 (Graph. 3). L’option « loisirs tous publics », plutôt stable jusqu’en 1998-99, enregistre une forte hausse en 2000 (+24 %).

Graphique 3 – Les brevets d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien délivrés chaque année

Graphique 3 – Les brevets d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien délivrés chaque année

Source : MJS - DEF

24Les deux tiers des employeurs du BAPAAT sont des associations, et un sur quatre appartient à la fonction publique. Les employeurs strictement privés représentent moins du dixième du total des employeurs [2]

Stabilité du BAFA

25Le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA) permet d’exercer les fonctions d’animateur en centre de vacances et de loisirs. Le nombre de diplômes délivrés est voisin de 54 000 en 1994 comme en 1999, et augmente légèrement en 2000. Cette stabilité cache d’assez fortes variations régionales (Tabl. 4). Le nombre de diplômés du BAFD (brevet d’aptitude aux fonctions de directeur) est stable sur la période, autour de 2 400 par an. En 2000, les femmes représentent 70 % des candidats admis au BAFA, et 60 % au BAFD.

26Parmi les encadrants des centres de vacances et de loisirs en 2000 (132 000 animateurs et 53 000 directeurs ou directeurs adjoints), 60 % des animateurs détiennent le BAFA et 20 % d’autres diplômes. Les trois quarts des directeurs détiennent le BAFD [3].

27Une étude du département de la Haute-Garonne montre que la moitié des 1 200 directeurs des centres de loisirs sans hébergement sont titulaires ou stagiaires du BAFD et un quart titulaires du BAFA. Les trois quarts des 9 700 animateurs sont titulaires ou stagiaires du BAFA [4].

Bibliografia

RÉFÉRENCES

[1] Les sciences et techniques des activités physiques et sportives, Note d’information no 01-39, Ministère de l’Éducation Nationale, DPD, août 2001

[2] Le contenu des emplois occupés par les titulaires du BAPAAT. Ministère de la Jeunesse et des Sports, Délégation à l’emploi et aux formations DEF1 1999

[3] Les centres de vacances en 2000, Ministère de la Jeunesse et des Sports, Direction de la jeunesse et de l’éducation populaire

[4] L’encadrement rémunéré dans les Centres de Loisirs Sans Hébergement de Midi-Pyrénées, l’exemple de la Haute-Garonne. DRDJS de Midi-Pyrénées, oct. 2000

Indice delle illustrazioni

Titolo Tableau 1 – Les diplômes et certifications délivrés par le MJS en 1994, 1999 et 2000
Legenda Lecture : Le nombre de BEATEP a augmenté de +134 % entre 1994 et 2000,ce qui représente une croissance moyenne de 15,2 % par an.Source : MJS - DEF
URL http://books.openedition.org/insep/docannexe/image/2282/img-1.jpg
File image/jpeg, 88k
Titolo Graphique 1 - Les brevets d’État d’éducateur sportif délivrés chaque année
Legenda Source : MJS – DEF (Délégation à l’emploi et aux formations)
URL http://books.openedition.org/insep/docannexe/image/2282/img-2.jpg
File image/jpeg, 36k
Titolo Graphique 2 – Les brevets d’État d’animateur technicien de éducation populaire et de la jeunesse délivrés chaque année
Legenda Source : MJS - DEF
URL http://books.openedition.org/insep/docannexe/image/2282/img-3.jpg
File image/jpeg, 44k
Titolo Tableau 4 – Les diplômes délivrés par le Ministère de la Jeunesse et des Sports en 1994, 1999 et 2000
Legenda (1) BEATEP, BAPAAT, DEFA, DEDPAD et BEES(2) BAFA et BAFDSource : MJS - DEF
URL http://books.openedition.org/insep/docannexe/image/2282/img-4.jpg
File image/jpeg, 140k
Titolo Graphique 3 – Les brevets d’aptitude professionnelle d’assistant animateur technicien délivrés chaque année
Legenda Source : MJS - DEF
URL http://books.openedition.org/insep/docannexe/image/2282/img-5.jpg
File image/jpeg, 41k

© INSEP-Éditions, 2006

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Questa pubblicazione digitale è stata realizzata tramite il riconoscimento ottico dei caratteri automatico (OCR).
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search