Version classiqueVersion mobile

Concours pour le musée des Antiquités égyptiennes du Caire 1895

 | 
Ezio Godoli
, 
Mercedes Volait

Les principales participations

Les projets des architectes Guglielmo Calderini et Ulpiano Bucci

Clementina Barucci
Traduction de Denis Griesmar

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Guglielmo Calderini (1837-1916), avec son élève et collaborateur Ulpiano Bucci (1861-1933), figuraient parmi les concurrents du concours pour le nouveau musée des Antiquités égyptiennes du Caire. La compétition était importante, le nombre des participants s’élevant à quelque quatre-vingts1, dont trente-cinq ingénieurs et architectes de nationalité italienne2. Ce concours, ouvert en juillet 1894, respectait la volonté du gouvernement égyptien de promouvoir la définition d’une identité par l’architecture institutionnelle du pays à un moment où les architectes européens étaient engagés dans les problématiques des divers « styles nationaux »3. Dans l’exposition qui se tint au Caire du 14 mars au 15 avril 1895, on pouvait voir des propositions de tous genres de styles – comme l’observait un rédacteur du périodique britannique The Builder – à l’exception du gothique4.

Le projet Calderini-Bucci, comme la plus grande partie des propositions concurrentes, est orienté vers une relecture de l’a...

Auteur

Denis Griesmar (Traducteur)

© Publications de l’Institut national d’histoire de l’art, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Open access

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search