Version classiqueVersion mobile

Concours pour le musée des Antiquités égyptiennes du Caire 1895

 | 
Ezio Godoli
, 
Mercedes Volait

Un concours pour un nouveau musée

Avant le concours : les musées de Boulaq et de Giza

Hélène Morlier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le contexte historique et politique de la fin du xixe siècle était favorable à la conservation et à l’exposition des objets découverts lors des fouilles dans un espace où ils étaient mis en valeur. L’idée de construire un nouveau musée ne fut pas envisagée d’emblée : la réutilisation d’un bâtiment existant ou la restauration du musée de Giza étaient des solutions qui pouvaient sembler moins coûteuses. La décision d’entreprendre au Caire la construction d’un musée des Antiquités ex nihilo est l’aboutissement d’un long processus, fruit entre autres des vicissitudes rencontrées par les conservateurs successifs.

Après la publication de l’ordonnance de 1835 qui avait pour but de protéger les antiquités nationales, une collection d’antiquités égyptiennes avait été réunie par Louis Linant de Bellefonds et installée dans « un petit édifice situé dans le jardin de l’Ezbekyeh »1. Ce musée embryonnaire disparut avec le don de la collection par Abbas Pacha à l’archiduc Maximilien d’Autriche : to...

© Publications de l’Institut national d’histoire de l’art, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search