Version classiqueVersion mobile

Construire au-delà de la Méditerranée

 | 
Claudine Piaton
, 
Ezio Godoli
, 
David Peyceré

L’architecture

Le théâtre d’été de Casablanca par Baume & Marpent

The Casablanca summer theatre by Baume & Marpent

Karima Haoudy

Texte intégral

1Parmi les projets de théâtres conçus par Baume & Marpent, celui de Casablanca constitue un cas intéressant. D’une part, il propose du point de vue structurel et décoratif une variante nouvelle dans cette catégorie de constructions explorée par Baume & Marpent depuis la fin du xixe siècle. D’autre part, historiquement ce projet concrétise les initiatives nombreuses de Baume & Marpent pour pénétrer le marché marocain. Le projet de ce théâtre d’été date de décembre 1933.

  • 1 Denise Gonçalves, La contribution belge à l’architecture métallique pour l’exportation au xixe sièc (...)

2Baume & Marpent fournit tous les éléments de charpenterie métallique du théâtre, conçu par l’architecte de la ville de Casablanca, qui ne se laisse pas identifier sous la signature des plans, difficile à déchiffrer. La composition de l’ensemble, simple et fonctionnelle, s’efforce de s’adapter aux conditions climatiques. Le bâtiment, de forme rectangulaire, réunit les trois fonctions essentielles : vestibule, salle et scène, répartis sur trois espaces distincts. Comme le souligne Denise Gonçalves1, la particularité de ce projet réside dans la configuration de l’entrée et des promenoirs latéraux, qui sont ouverts sur l’extérieur afin de résoudre le problème de l’aération, nécessaire évidemment dans un pays de climat chaud. Ces mêmes parties peuvent cependant être fermées par des châssis emboîtés dans la structure pendant l’hiver, comme l’indique l’architecte. Les toitures à deux pans sont supportées par des piliers en treillis, revêtus d’une décoration florale.

3Des blocs d’aggloméré de ciment sont proposés comme matériau de remplissage des panneaux de l’ossature métallique, particulièrement légère, tandis que le fibrociment ondulé est privilégié pour la couverture. Notons que le fibrociment, loin d’être adapté aux conditions climatiques, donne au bâtiment une apparence de construction utilitaire, lui conférant une dimension industrielle. Ce parti pris esthétique est d’autant plus audacieux qu’il s’écarte des modèles de théâtres éclectiques, souvent utilisés par l’entreprise.

  • 2 Registre des procès-verbaux des séances du Conseil d’administration de Baume et Marpent du 1er mars (...)
  • 3 Ibid.
  • 4 Ibid., séance du 27 octobre 1932

4Enfin, ce projet témoigne des relations entre Baume & Marpent et le Maroc, au cours de la première moitié du xxe siècle, lorsque l’entreprise cherche à accroître son influence au Maghreb. Les registres du conseil d’administration témoignent de ces efforts. Ainsi, en septembre 1932, l’ingénieur Edmond Bossut, chef de la division égyptienne, est dépêché pour mener une « tournée d’inspection » au Maroc en quête de nouveaux débouchés2. En parallèle, l’administrateur délégué, Henri Fauquel, noue avec l’industriel français installé à Casablanca Marcel Lebascle un partenariat pour assurer la fourniture de matériel aux Travaux publics du Maroc3. La nature de ce « matériel » n’est pas précisée. Toutefois, un mois plus tard, il est fait mention de l’obtention d’une commande importante de charpentes4. S’agit-il du théâtre d’été de Casablanca ? Nous ne pouvons l’affirmer bien que les archives administratives et les plans correspondent parfaitement, d’un point de vue chronologique.

Figure 1 : Théâtre d’été, Casablanca (1933), Pierre Jabin arch., Baume & Marpent entr. : plan dressé par l’architecte

Figure 1 : Théâtre d’été, Casablanca (1933), Pierre Jabin arch., Baume & Marpent entr. : plan dressé par l’architecte

Source : Fonds Baume & Marpent, Écomusée du Bois-du-Luc, La Louvière, Belgique

Figure 2 : Théâtre d’été, Casablanca (1933), Pierre Jabin arch., Baume & Marpent entr. : coupes transversale et longitudinale dressées par l’architecte

Figure 2 : Théâtre d’été, Casablanca (1933), Pierre Jabin arch., Baume & Marpent entr. : coupes transversale et longitudinale dressées par l’architecte

Source : Fonds Baume & Marpent, Écomusée du Bois-du-Luc, La Louvière, Belgique

Figure 3 : Plan d’ensemble de l’ossature métallique dressé par Baume & Marpent

Figure 3 : Plan d’ensemble de l’ossature métallique dressé par Baume & Marpent

Source : Fonds Baume & Marpent, Écomusée du Bois-du-Luc, La Louvière, Belgique

Notes

1 Denise Gonçalves, La contribution belge à l’architecture métallique pour l’exportation au xixe siècle : les usines de Baume-Marpent et les Forges d’Aiseau, thèse de doctorat, Luc Genicot (dir.), Université catholique de Louvain, 2 vol., 1997.

2 Registre des procès-verbaux des séances du Conseil d’administration de Baume et Marpent du 1er mars 1930 au 20 octobre 1939, séance du 17 septembre 1932 (fonds Baume & Marpent, écomusée du Bois-du-Luc).

3 Ibid.

4 Ibid., séance du 27 octobre 1932

Table des illustrations

Titre Figure 1 : Théâtre d’été, Casablanca (1933), Pierre Jabin arch., Baume & Marpent entr. : plan dressé par l’architecte
Crédits Source : Fonds Baume & Marpent, Écomusée du Bois-du-Luc, La Louvière, Belgique
URL http://books.openedition.org/inha/docannexe/image/12484/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 136k
Titre Figure 2 : Théâtre d’été, Casablanca (1933), Pierre Jabin arch., Baume & Marpent entr. : coupes transversale et longitudinale dressées par l’architecte
Crédits Source : Fonds Baume & Marpent, Écomusée du Bois-du-Luc, La Louvière, Belgique
URL http://books.openedition.org/inha/docannexe/image/12484/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 108k
Titre Figure 3 : Plan d’ensemble de l’ossature métallique dressé par Baume & Marpent
Crédits Source : Fonds Baume & Marpent, Écomusée du Bois-du-Luc, La Louvière, Belgique
URL http://books.openedition.org/inha/docannexe/image/12484/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 81k

Lire

Open access

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search