Ined Éditions https://books.openedition.org/ined CC0 edition@ined.fr Minorités de genre et de sexualité Depuis l’apparition des premières enquêtes en France sur les minorités sexuelles dans les années 1980 et 1990, de nouvelles générations de chercheur·ses ont contribué à élargir le champ des recherches sur ces populations. Marquées par les enjeux de santé dans un contexte d’épidémie du VIH, les premières enquêtes s’intéressaient aux hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, leurs pratiques sexuelles et leurs modes de vie. Plus récemment, la reconnaissance légale des couples de même sexe a permis l’émergence de travaux sur la conjugalité. Les recherches ont ensuite porté sur d’autres minorités de genre et de sexualité et sur des thématiques plus diversifiées. Cet ouvrage aborde les questions d’ordre méthodologique que pose l’émergence des minorités de genre et de sexualité dans les enquêtes statistiques et, plus largement, les sciences humaines et sociales. Élaborer des outils pour saisir des expériences spécifiques conduit souvent à questionner les impensés des techniques d’enquête en matière de genre et de sexualité. La faible proportion de ces populations, la difficulté d’en cerner les contours, le manque de connaissances sur leur répartition dans l’espace social posent la question de leur représentativité et du respect de leurs singularités. À partir d’enquêtes existantes, les autrices et auteurs analysent les techniques de production de données sur ces groupes sociaux souvent difficiles à atteindre. Ces contraintes méthodologiques nécessitent des outils, des indicateurs et des dispositifs d’enquête spécifiques. La réflexion sur les catégorisations vise à rendre visible les dynamiques démographiques de populations minoritaires et plus largement à saisir les évolutions de l’espace des possibles sexués et sexuels.

]]>
https://books.openedition.org/ined/19336 2023-10-30 Wilfried Rault et Mathieu Trachman Ined Éditions fr Ined Éditions
Écrits sur la mortalité (1855-1877) Les principaux travaux de Louis-Adolphe Bertillon (1821-1883) visent à répondre à une seule question : « Pourquoi la mort prématurée rôde-t-elle ? » (Lucrèce). Pour identifier les morts évitables, ce médecin délaisse l’observation clinique et se fait statisticien : il cartographie la mortalité infantile, tente de mesurer âge par âge l’emprise de la variole, de la phtisie, des accidents, s’affirmant comme l’un des plus importants démographes du xixe siècle. Grand animateur de sociétés savantes (Société d’anthropologie de Paris, Société de statistique de Paris, Société de sociologie), il a la charge des rubriques de statistique médicale du Dictionnaire de médecine et du Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales, préside le Congrès mondial de démographie à Paris lors de l’Exposition universelle de 1878, et publie de nombreux articles dans les Annales de démographie internationale, première revue de démographie au monde. Républicain, opposé au Second Empire, distant du monde de la médecine, il est longtemps tenu à l’écart des institutions académiques. Nommé professeur de démographie à l’École d’anthropologie de Paris en 1876, il devient chef du service de statistique de la préfecture de la Seine en 1879. Son œuvre majeure, la Démographie figurée de la France (1874), est un atlas centré sur l’étude de la mortalité. Elle innove par le primat accordé à l’expression graphique de sa pensée : des cartes et des diagrammes, faciles à lire, vont pouvoir toucher un large public. S’appuyant sur des archives en grande partie inédites, Alain Chenu présente ici, outre cet atlas, une vingtaine de textes qui, s’éclairant les uns les autres, permettent de prendre la mesure du rôle clé que Bertillon a joué dans l’émergence de la démographie moderne.

]]>
https://books.openedition.org/ined/19115 2023-08-31 Louis-Adolphe Bertillon et Alain Chenu Ined Éditions fr Ined Éditions
La transition démographique  Le propos de cet ouvrage n’est pas de vérifier dans le détail la conformité de la réalité historique au schéma intellectuel des premiers auteurs (le cadre explicatif s’est évidemment beaucoup enrichi depuis ces contributions séminales), mais, en partant d’une vue aussi complète et exacte que possible des manifestations du phénomène à travers le temps et l’espace, de tester la théorie originelle à travers quelques-unes de ses propositions centrales et de l’amender sur certains aspects que l’histoire des faits amène à considérer comme essentiels pour la compréhension des mécanismes qui sont à l’œuvre.

]]>
https://books.openedition.org/ined/13422 2023-08-29 Jean-Claude Chesnais Ined Éditions fr Ined Éditions
La mesure de la mobilité A chacun des chapitres de ce cahier correspond une étude sur les migrations internes. Si ces chapitres sont parfois complémentaires, ils peuvent être lus indépendamment ; à quelques reprises, les résultats de l’un sont utilisés dans un autre ; ils sont alors rappelés brièvement de façon à éviter de se reporter nécessairement au chapitre en question.[...]

L’ensemble de ces cinq études possède néanmoins quelques lignes directrices : outre la méfiance pour la conceptualisation formelle déjà évoquée plus haut, ce travail est démographique.

]]>
https://books.openedition.org/ined/13642 2023-08-28 Yves Tugault Ined Éditions fr Ined Éditions
Essai sur les probabilités de la durée de la vie humaine L’année 2003 marque le tricentenaire de la naissance d’Antoine Deparcieux (1703-1768). Ce mathématicien est connu, avant tout, comme l’auteur de la première Table de Mortalité française. C’est à lui que revient le mérite, non seulement d’avoir construit cette table, mais encore d’en avoir établi la théorie. Deparcieux a pu être qualifié de «seul grand théoricien français d’arithmétique politique du XVIIIe siècle », précisément à cause de son travail minutieux et novateur sur ces tables. Il peut aussi être considéré comme le pionnier de la théorie mathématique des populations : de lui en provient l’idée fondatrice.
Les tables de mortalité de Deparcieux, calculées à partir de données extraites des registres des tontines et des nécrologes de divers ordres religieux parisiens, seront reprises et reproduites tout au long de la seconde moitié du XVIIIe siècle par toute une pléiade d’auteurs, allant de Buffon à Süβmilch, en passant par Moheau, Price et l’encyclopédiste Jaucourt. Un siècle après la publication de l’Essai sur les probabilités de la durée de la vie humaine, les tables de Deparcieux continueront àêtre utilisées par les compagnies d’assurance françaises dans leurs calculs actuariels.
Par la présente édition enrichie de commentaires qui sont autant de guides pour le lecteur averti ou non, cet ouvrage important est à nouveau rendu aisément disponible.

]]>
https://books.openedition.org/ined/15009 2023-08-03 Cem Behar et Antoine Deparcieux Ined Éditions fr Ined Éditions
Les travaux du Haut comité consultatif de la population et de la famille Parmi les tâches dévolues à l’Institut national d’études démographiques, figurent la diffusion des connaissances démographiques et le rassemblement de la documentation utile.
Au cours de sa séance du 
9 février 1946, le Comité technique de l’Institut, présidé par M. le professeur R. Debré, s’est prononcé en faveur de la publication des travaux du Haut comité consultatif de la population et de la famille, créé par décret du 12 avril 1945.
Les propositions du 
Haut comité n’ayant passé qu’en partie dans la législation, leur publication paraît, en effet, répondre à un besoin.
Les documents qui sont contenus dans le présent ouvrage ont été rassemblés par M. Jacques 
Doublet, maître des requêtes au Conseil d’État, membre du Haut comité.
Certains commentaires sont, ainsi que la mention en est faite, l’œuvre de M. Adolphe 
Landry, député, ancien ministre, membre du Haut comité.

]]>
https://books.openedition.org/ined/19013 2023-07-04 Haut comité consultatif de la population et de la famille Ined Éditions fr Ined Éditions
Violences et rapports de genre Réalisée en 2015 auprès de 27 000 femmes et hommes, l’enquête Violences et rapports de genre (Virage) constitue un outil majeur de mesure et d’analyse. En interrogeant à la fois les femmes et les hommes, elle rend possible la comparaison des déclarations avec l’analyse de l’effet des normes de genre sur les violences auxquelles femmes et hommes sont confrontés.

Quels sont les types de faits, à quelle fréquence et dans quels espaces les violences sont-elles vécues ? Les faits de violence déclarés traduisent-ils les mêmes réalités pour les femmes et les hommes ? Les conséquences matérielles et psychologiques, l’impact sur la santé sont-ils semblables pour les deux sexes ?

Complété par des modalités spécifiques (enquêtes par Internet) afin d’atteindre des populations plus difficiles à identifier, le dispositif a permis d’interroger des étudiant·e·s et des personnes LGBT.

Les violences fondées sur les rapports de genre sont aujourd’hui au centre d’enjeux sociétaux fortement médiatisés. Leur étude doit enrichir, actualiser et renouveler les connaissances, et fournir des outils solides afin de répondre aux besoins de mise en place et de renforcement des politiques publiques. Celles-ci permettront d’anticiper des situations et des cadres propices à accompagner les personnes qui en sont victimes.

]]>
https://books.openedition.org/ined/14719 2023-04-04 Elizabeth Brown, Alice Debauche, Christelle Hamel et Magali Mazuy Ined Éditions fr Ined Éditions
Questions de géographie de la population Publié pour la première fois en 1959, Questions de géographie de la population poursuit une réflexion commencée huit ans plus tôt par Pierre George (1909-2006) avec son livre Introduction à l’étude géographique de la population du monde, réédité en 2022 aux Éditions de l’Ined. Accueilli en son temps comme un travail majeur, à la croisée de la géographie et de la démographie, cet ouvrage ambitieux aborde les rapports qu’entretiennent, de fait, les deux disciplines, en analysant la répartition des populations dans l’espace, les liens entre géographie physique et population, mais aussi les rapports entre économie et population ainsi que les migrations. Cette approche scientifique, très neuve pour l’époque, s’appuie sur l’utilisation des méthodes quantitatives de la démographie, ouvrant ainsi un nouveau champ disciplinaire. Humaniste engagé, Pierre George livre ici non seulement une étude géographique des faits démographiques mais en appelle aussi à la solidarité mondiale face à la menace d’un fossé qui « se creuse entre deux humanités, l’humanité nantie, confortable, qui est malthusienne […] et l’humanité famélique, mal vêtue, qui n’a pour abris que des masures ou des cabanes ». Sa conclusion prend ainsi la forme d’un réquisitoire sur ce qui est, selon lui, le problème majeur de la fin du xxe siècle. Force est de constater que ce problème n’a rien perdu de son actualité. Cette réédition est préfacée par Denise Pumain, professeure émérite de renommée internationale, spécialiste de la modélisation en sciences sociales et de l’urbanisation.

]]>
https://books.openedition.org/ined/18865 2023-02-08 Pierre George Ined Éditions fr Ined Éditions
Éléments de statistique humaine ou démographie comparée (1855) Cet ouvrage est la réédition d’un texte paru pour la première fois en 1855 par le naturaliste et démographe Achille Guillard. Pour l’histoire des sciences et de la démographie, les Éléments de statistique humaine ou démographie comparée est un ouvrage resté relativement méconnu, qui introduit pour la première fois le terme « démographie », conçue notamment comme une science indispensable à la connaissance de la société humaine.
Dès l’avant-propos de ses Éléments, Guillard précise l’objet de la science de la population qu’il conçoit d’une manière très large. Il en circonscrit en détail le domaine, qui est de « s’occuper des hommes, de leur état encore précaire, de leurs progrès encore contestés, des lois physiologiques qui les régissent, des lois sociales qui les doivent régir, de l’économie des forces humaines qui est de théorie, et de leur dissipation qui est de fait, de la liberté et de la servitude, du travail obligatoire et du repos mérité, du bien-être par hérédité, de la misère par ignorance, de la naissance et de la mort, de l’argent et du sang, de l’agriculture, du commerce, du gouvernement, de l’industrie, et de quelques autres géhennes ».
Guillard propose donc une définition large de cette discipline, incluant notamment la considération de phénomènes d’ordre culturel comme le niveau intellectuel ou moral des individus. S’interrogeant sur la place de la démographie par rapport à la science, il soutient « qu’elle en doit être le tronc » ou « le réservoir commun où doivent confluer tous les courants de la statistique ».

Édition en fac-similé présentée par Jean-Marc Rohrbasser et Jacques Véron.

]]>
https://books.openedition.org/ined/16965 2023-01-24 Jacques Véron, Jean-Marc Rohrbasser et Achille Guillard Ined Éditions fr Ined Éditions
Aux origines de l’État-providence À partir de 1820, les inspecteurs des enfants assistés prennent en charge la surveillance et le placement des enfants. Durant un siècle, ils seront les promoteurs, les maîtres d’œuvre et les contrôleurs des lois d’assistance publique. Le présent ouvrage retrace l’histoire, riche en vicissitudes, de la formation d’un important corps de fonctionnaires, un corps qui devra s’imposer comme l’un des éléments du futur État-providence.
Histoire certes mouvementée et multiforme. Administrative d’abord : comment se construit l’inspection de l’Assistance publique comme un corps professionnel de la fonction publique ? Histoire sociale ensuite : comment, dans le cadre de chaque département, ces inspecteurs, parfois aidés, parfois entravés par leurs autorités de tutelle, conquièrent-ils progressivement leur terrain, leur statut, la reconnaissance de leur rôle social ? Histoire personnelle enfin qui met en scène des parcours individuels et la singularité de nombreux cas particuliers : les trajectoires des inspecteurs mettent en évidence l’effort qui doit être fait pour accorder des convictions éthiques à une pratique de terrain, adéquation parfois difficile, source de conflits, de ruptures, de prises de décision qui engagent une vie. La mesure de cet effort permet de comprendre comment on devient un professionnel et ce que ce mot signifie concrètement dans un mécanisme administratif où le contrôle de l’État est, de gré ou de force, relayé par ses fonctionnaires.

]]>
https://books.openedition.org/ined/17430 2023-01-17 Virginie De Luca Ined Éditions fr Ined Éditions
Les déracinés de Cherchell Entre 1954 et 1962, un quart de la population algérienne fut déplacé par les militaires français et confiné dans des camps de regroupement pour anéantir ce que l’armée considérait comme des soutiens aux groupes armés luttant pour l’indépendance.
À travers l’exemple des camps de Cherchell, dans le Nord de l’Algérie, les auteurs relatent les bouleversements subis par ces populations, la fin d’un certain monde rural et les premiers pas de l’indépendance.
Cet ouvrage est le fruit d’un travail de recherche et de recueil de témoignages de personnes, enfants ou adultes durant la guerre d’Algérie, qui furent contraints de partir de leur village pour s’installer dans des camps de fortune.
Ces récits intimes racontent comment ces populations relativement pauvres, pour l’essentiel des femmes, des enfants et des personnes âgées coupés de leurs terres et de leurs moyens de subsistance, durent recréer de nouvelles vies dans ces camps de regroupement.
Emportés collectivement dans les secousses de la guerre, ces déracinés ont vécu, chacun à leur manière, des trajectoires qui les ont menés dans des directions différentes. Ces parcours cassés ont pu, parfois, malgré la douleur et l’arrachement, engendrer aussi de belles histoires.
 

]]>
https://books.openedition.org/ined/17810 2023-01-10 Kamel Kateb, Nacer Melhani et M’hamed Rebah Ined Éditions fr Ined Éditions
La population canadienne au début du <span style="font-variant:small-caps;">xviii</span><sup>e</sup> siècle Voici un livre qui apporte à l’étude scientifique des problèmes de la population une contribution d’un exceptionnel intérêt.

Son auteur, M. Jacques Henripin, diplômé de l’Université de Montréal, docteur ès-sciences économiques de la Faculté de Droit de Paris, retrace, tout d’abord, à grands traits, l’épopée de cette petite poignée de colons français, venus se fixer au Canada au cours du XVIIIe siècle et qui, malgré la rigueur du climat, le rude travail de défrichement d’une terre encore inculte, les épidémies, les attaques des Iroquois, la pénurie de femmes immigrées, sont parvenus à doubler leur nombre tous les vingt ou vingt-deux ans.

]]>
https://books.openedition.org/ined/17587 2023-01-05 Jacques Henripin Ined Éditions fr Ined Éditions
Genre et société en Afrique Au-delà des différences biologiques qui caractérisent chaque sexe, les inégalités de statut entre hommes et femmes et les rapports qui en découlent ont un caractère socialement construit, c’est ce qu’exprime le concept de « genre ». Chaque société structure un système de genre, c’est-à-dire un ensemble de normes, de croyances, de connaissances sélectives qui vont guider les comportements sexués, imposer des rôles, valoriser certaines attitudes et en condamner d’autres.
La problématique du développement des pays du Sud est progressivement passée d’une vue misérabiliste de la « condition des femmes » à une approche qui place la dynamique des rapports sexués au cœur de la réflexion. Connaître ces dynamiques, leurs interférences avec les évolutions en cours et notamment les moyens de renforcer le pouvoir de décision des femmes (empowerment) est une priorité stratégique pour le développement.
En Afrique, les recherches de projets intégrant le genre, encore très rares, restent un énorme chantier. Cet ouvrage fait un bilan des connaissances sur les rapports de genre tels qu’ils s’expriment dans l’histoire des sociétés, les institutions, la production économique et dans les comportements vis-à-vis de la santé, du mariage et de la constitution de la famille. Pour la première fois, des synthèses sur les inégalités de santé dans l’enfance et sur la nuptialité pour l’ensemble de l’Afrique, y sont présentées. Démographie et statistique ont une place centrale, mais les approches qualitatives et les contributions d’historiens, d’économistes et de sociologues apportent l’enrichissement d’une vision multidisciplinaire sur les questions de genre dans les sociétés africaines.

]]>
https://books.openedition.org/ined/13137 2023-01-03 Thérèse Locoh Ined Éditions fr Ined Éditions
Histoire de familles, histoires familiales Hommes et femmes ont-ils des vies de couple et une histoire parentale semblables ? Quels sont les principaux changements en matière de formation des couples et de fécondité ces dernières années ? Quel est l’impact d’une mesure de politique familiale sur l’activité des femmes ? La part des familles monoparentales ou recomposées progresse-t-elle ? Quelle histoire familiale pour ceux qui ont dépassé 50 ans ? Comment, au sein des familles, mesurer le veuvage, l’orphelinage et le décès des jeunes enfants ? Quel accès les enfants d’immigrés ont-ils au marché du travail ? Comment s’opère la transmission familiale des langues ?
Telles sont quelques-unes des questions abordées dans cet ouvrage de référence qui réunit plus d’une trentaine de recherches et met en relief toute la richesse de l’enquête "Étude de l’histoire familiale", dite encore "enquête Famille", de 1999. Avec des éclairages divers et des thèses très nouvelles Histoires de familles, histoires familiales constitue un outil précieux à toute personne, chercheur, étudiant ou grand public, s’intéressant aux évolutions de la famille en France.

]]>
https://books.openedition.org/ined/5852 2022-12-19 Cécile Lefèvre et Alexandra Filhon Ined Éditions fr Ined Éditions
Fuzzy States and Complex Trajectories Individuals experience a variety of different events throughout their life-course – birth, marriage, change of employment, school graduation, etc. – which sometimes occur in rapid succession, and whose timing and definition may seem unclear. Now that survey questionnaires are able to record individual trajectories in greater depth, changes of status can no longer be viewed simply as separate events, but involve a transition process of variable duration. The observation, modelling and interpretation of these fuzzy thresholds between two situations constitute a dynamic field of research in the social sciences. The authors of this manual have pooled their experience of event-history data collection to address the questions of “focus”, i.e. finding the right observation distance to grasp the complexity of life histories, and of time, i.e. choosing the right timescale of detailed information collection. After analysing the links between quantitative and qualitative data, addressing the distinction between facts and perceptions, and deconstructing analysis data categories, they offer a number of conceptual and methodological solutions. This study extends beyond the scope of specific examples to develop a major empirical approach in a still largely unexplored area. This book targets a much broader audience than the community of demographers alone. It concerns everyone in the field of social sciences who, at one moment or another, is required to organize data collection in the field, either for research or practical purposes. The Groupe de réflexion sur l’approche biographique (GRAB) brings together researchers and academics from a range of institutions (INED, IRD, CNRS, etc.) working in a variety of disciplines: demography, geography, sociology, economics, etc. It is building on the experience acquired through 25 event-history surveys conducted to date in France, Africa and Latin America.

]]>
https://books.openedition.org/ined/18713 2022-12-05 GRAB et Harriet Coleman Ined Éditions en Ined Éditions
Introduction à l’étude géographique de la population du monde Cette réédition de l’ouvrage de Pierre George, publié en 1951 par l’Ined, témoigne de la nécessaire intégration des savoirs de plusieurs disciplines. Pierre George a su enrichir la géographie classique française, dès l’après-guerre, d’une réelle ouverture vers des processus économiques et politiques jusque-là peu explorés par les géographes français. Sa pensée claire et rigoureuse, son écriture précise et concise procurent encore aujourd’hui un réel plaisir de lecture. Sa vigueur intellectuelle et sa perspicacité se manifestent au mieux dans l’un de ses thèmes de prédilection, la géographie de la population. Avant la lettre, Pierre George a réellement pratiqué une démarche interdisciplinaire, intégrant avec subtilité les concepts et les méthodes de plusieurs sciences sociales. Il propose un parcours dont on dirait aujourd’hui qu’il déconstruit les idées reçues. Il tient à identifier les processus par lesquels les éléments du milieu contraignent ou sont utilisés par les populations, avec une vision spatio-­temporelle détaillée qui lui permet de traquer « l’illusion des explications mécanistes ». Il enrichit les notions classiques en y intégrant des processus dynamiques et historiques. Il affirme une position qui donne la priorité aux processus sociaux dans l’explication des inégalités de répartition de la population, en excluant un trop grand déterminisme par les conditions physiques et en soulignant la grande variété des adaptations réalisées par les sociétés humaines, dans leurs choix comme dans leurs utilisations des ressources et du potentiel des technologies, existantes, « latentes », ou futures. Cette réédition est introduite par une Invitation à la lecture de Denise Pumain, professeure émérite de renommée internationale spécialiste de la modélisation en sciences sociales et de l’urbanisation.

]]>
https://books.openedition.org/ined/18148 2022-12-01 Pierre George Ined Éditions fr Ined Éditions
Tunisie, l'après 2011 Perçus comme une véritable révolution, les événements qui ont eu lieu en 2011 en Tunisie étaient porteurs de beaucoup d’espoirs au sein de la société tunisienne. Dix ans après, le pays peine à trouver une stabilité politique, à surmonter ses difficultés économiques et à résorber des inégalités territoriales anciennes entre la façade littorale et les régions du centre. Mais qu’en est-il de la population tunisienne dont une grande partie, et en particulier les plus jeunes, s’est soulevée en 2011 pour mettre fin à des décennies de dictature ? Pour répondre à cette question, une enquête sociologique de grande ampleur a été menée en 2016 par une équipe de chercheuses et chercheurs tunisiens et français. Pour la première fois, les histoires individuelles de plus de 3 000 Tunisiennes et Tunisiens ont été collectées dans leurs dimensions géographique, familiale et professionnelle. À partir de ces résultats, l’ouvrage entreprend de saisir les paradoxes qui traversent aujourd’hui la société tunisienne, tiraillée entre conservatisme et modernité, et d’en décrire la diversité. Au-delà des données factuelles sur l’emploi, l’éducation, le célibat, les rapports de genre, la mobilité géographique, il explore une dimension plus subjective, entre résistances, compromis et mutations, de cette société en mouvement.

]]>
https://books.openedition.org/ined/18523 2022-11-16 France Guérin-Pace et Hassène Kassar Ined Éditions fr Ined Éditions
Un panel français Quelles relations les Français entretiennent-ils avec les territoires qui les entourent ? Que peut-on dire des inégalités dans le domaine des pratiques culturelles, de la mobilité des personnes, ou de l’accès à la justice ? Quel impact le modèle familial peut-il avoir sur la fécondité d’un pays ? Voici quelques-unes des questions posées dans le cadre de l’Étude longitudinale par Internet pour les sciences sociales (Elipss). En quelques années, le panel Elipss a permis d’accumuler une variété impressionnante de données très détaillées, qui éclairent sur de multiples situations, pratiques et attitudes dans un grand nombre de domaines de la vie sociale. Tout en apportant des éclairages nouveaux, le propos d’Un panel français est de susciter une réflexion sur les manières de recueillir ces informations. Peut-on se fier à des données sur les pratiques culturelles qui paraissent se contredire dans le temps ? Les enquêtés interprètent-ils de la même manière que l’enquêteur les différentes entreprises de catégorisation de l’espace social ? L’espace géographique nécessite-t-il un planisphère pour être questionné ? L’ouvrage rend compte des avancées de connaissances permises par le panel Elipss et en présente les particularités méthodologiques. Mises bout à bout, les dizaines de « petites enquêtes » menées pendant plusieurs années constituent, au total, un dispositif exceptionnel, riche de perspectives inédites.

]]>
https://books.openedition.org/ined/16275 2022-03-09 Emmanuelle Duwez et Pierre Mercklé Ined Éditions fr Ined Éditions
Multilevel Analysis Demographers describe and analyse individual events at multiple levels of observation that range from the individuals themselves to the overall population of interest. In quantitative population studies, one way to streamline investigation is to perform a multilevel statistical analysis using a single model, which improves the accuracy of the estimates and therefore of the results.

To that end, this book guides the reader through the first stages of multilevel analysis, from design to implementation, with step-by-step explanations on how to navigate the three most common statistical software environments (Stata®, SAS®, and R). Concrete examples based on census data are provided using an analysis of school enrolment in rural Kenya.

Intended for all statistical database users seeking to develop or expand their knowledge of multilevel analysis, this manual details and illustrates the procedures for creating multilevel models and discusses their prerequisites, advantages, and limitations. Suggestions for further reading are also provided.

]]>
https://books.openedition.org/ined/17717 2022-02-17 Paul Reeve, Arnaud Bringé et Valérie Golaz Ined Éditions en Ined Éditions
Trajectoires et origines Pays d’immigration depuis plus d’un siècle, la France est une société multiculturelle où la diversité des origines atteint un niveau sans précédent. Mais la situation des populations liées à l’immigration, objets d’idées reçues et de représentations stéréotypées, reste mal connue.

Souhaitant répondre à ce besoin de connaissances statistiques, l’Ined et l’Insee se sont associés pour réaliser une enquête d’envergure sur la diversité des populations en France et l’étude des discriminations. Réalisée auprès de 22 000 personnes, l’enquête Trajectoires et Origines (TeO) marque une nouvelle étape dans les recherches quantitatives sur les personnes immigrées et leurs descendants.

L’origine est-elle en soi un facteur d’inégalités ou simplement de différenciation dans l’accès aux différentes ressources de la vie sociale ? TeO offre des pistes de réflexion en accordant une grande place à la reconstitution des trajectoires scolaires, professionnelles, matrimoniales ou en explorant l’accès au logement et à la santé.

L’un des apports majeurs de cet ouvrage, aboutissement de l’enquête TeO, est de combiner une approche à la fois objective et subjective de la discrimination en étudiant, pour la première fois l’expérience du racisme subi, et en ouvrant des perspectives méthodologiques sur l’étude de préjudices vécus du fait de l’origine, la religion ou la couleur de peau.

]]>
https://books.openedition.org/ined/676 2021-12-15 Cris Beauchemin, Christelle Hamel et Patrick Simon Ined Éditions fr Ined Éditions
Le monde privé des femmes Ce n’est qu’à partir du XIXe siècle que le logement devient largement conçu comme étant le monde privé des femmes. Le foyer est alors un espace essentiellement féminin tandis que les hommes investissent les lieux extérieurs et la sphère professionnelle selon la division traditionnelle du travail. Cette organisation sociale évolue au cours du XXe siècle avec les changements qui s’opèrent dans la famille et le monde professionnel. La généralisation du travail salarié des femmes, les recompositions familiales, le développement de la propriété (occupante ou de rapport), les nouvelles formes de domesticité et d’emplois à domicile, transforment à la fois le rapport à l’habitat et les relations de pouvoir entre les sexes qui se jouent dans la sphère domestique. Considérant le logement dans ses dimensions à la fois matérielle, économique, juridique et symbolique, cet ouvrage ouvre de nouvelles pistes de recherche sur la sphère domestique. L’habitat doit ainsi être perçu comme un révélateur des changements et des permanences des rapports sociaux de sexe dans la société française contemporaine.

]]>
https://books.openedition.org/ined/17315 2021-12-03 Anne Lambert, Pascale Dietrich-Ragon et Catherine Bonvalet Ined Éditions fr Ined Éditions
Procréation et imaginaires collectifs Parce qu’elle touche à l’origine de la vie, à l’organisation sociale et au devenir des populations, la reproduction a, depuis l’aube de l’histoire, nourri des mythes et alimenté les imaginaires collectifs. En va-t-il différemment dans les sociétés contemporaines assistant au développement des technologies reproductives ? C’est la question à laquelle tente de répondre cet ouvrage qui explore des représentations littéraires, artistiques et sociales, laissant entrevoir la persistance d’un lien fort entre de nouvelles possibilités reproductives et le sentiment d’un basculement « civilisationnel ». De quelle manière la recherche scientifique et les innovations biomédicales alimentent-elles l’imaginaire public et quelle place ont, notamment, les fictions décrivant un monde où la maîtrise de la reproduction façonne un nouvel ordre social ? Comme en témoigne le succès intemporel du Meilleur des mondes d’ Aldous Huxley ou l’engouement pour d’autres fictions dystopiques comme La servante écarlate, cette technicisation est un thème d’inspiration inépuisable. La fabrique de l’imaginaire reproductif offre des projections prophétiques et se fait l’écho de craintes séculaires, tout en perpétuant des modèles reproductifs, sexuels ou de genre. L’étude de ces représentations et de ces mythes confirme leur place, consciente ou inconsciente, dans notre rapport à la reproduction médicalisée.

]]>
https://books.openedition.org/ined/17119 2021-12-02 Doris Bonnet, Fabrice Cahen et Virginie Rozée Ined Éditions fr Ined Éditions
Aspects biométriques de la fécondité humaine De l’antique “Croissez, multipliez et remplissez toute la terre”, aux débats sur le thème “Objectif : un taux de croissance démographique nul” (“Zero population growth”), en passant par les thèses de Malthus, l’humanité a parcouru un bien grand chemin – y compris sa fraction de tradition judéo-chrétienne. Un bien grand chemin dans le domaine de la maîtrise et de la régulation de sa fécondité, et pourtant un bien petit chemin dans le domaine de la connaissance et de la maîtrise des mécanismes physiologiques, psychologiques ou sociologiques, qui ont permis, ou accompagné, ou renforcé, ou suscité cette évolution.

]]>
https://books.openedition.org/ined/3628 2021-10-08 Henri Leridon Ined Éditions fr Ined Éditions
Portraits de famille La famille, le couple, les relations entre générations revêtent aujourd’hui des réalités multiples. Y a-t-il de nouvelles formes de conjugalité ? Que signifie être en couple sans vivre ensemble ? Quelle influence la religion a-t-elle sur le mariage et les naissances ? Quelles sont les implications d’une séparation sur l’histoire familiale des enfants ? Le partage des tâches au sein du couple a-t-il changé ? Les grandes étapes du « passage à l’âge adulte » ont-elles évolué depuis 20 ans ? Désire-t-on un deuxième enfant dans les mêmes conditions que le premier ? Les relations entre parents et enfants adultes ont-elles changé ? Qui sont les grands-parents d’aujourd’hui ?

Afin de rendre compte des nouveaux comportements démographiques en France, l’Ined et l’Insee ont interrogé 10 000 personnes, représentatives de la population en 2005 (Enquête Étude des relations familiales et intergénérationnelles). Parce que la famille n’en finit pas de se réinventer et que ces évolutions concernent ce qui nous touche le plus, ces témoignages, analysés ici par des sociologues, démographes, économistes et statisticiens, permettent de dresser différents « portraits de familles », représentatifs des évolutions en profondeur qui touchent nos sociétés depuis ces dernières décennies.

]]>
https://books.openedition.org/ined/4953 2021-10-07 Arnaud Régnier-Loilier Ined Éditions fr Ined Éditions
Parcours de familles Six ans après Portraits de familles, ce deuxième volet de l’Étude des relations familiales et intergénérationnelles (Érfi) retrace les parcours de vie des 10 000 personnes ayant participé à l’enquête. Que sont-elles devenues ? Se sont-elles mises en couple, se sont-elles séparées ? Ont-elles eu des enfants ? Quelle influence a eu leur parcours familial sur leur vie professionnelle, et réciproquement ? Dans quelle mesure les événements de vie activent l’entraide entre générations ? Constate-t-on des différences de comportements entre les hommes et les femmes ?

L’interrogation successive, trois puis six ans après des mêmes personnes permet de mieux appréhender les parcours de vie et les comportements démographiques tant individuels que familiaux. Elle offre un éclairage sur les grandes tendances et les diversités des modes de vie face à certaines évènements de l’existence comme l’arrivée d’un enfant, le chômage, une séparation, un départ à la retraite. Ce panorama détaillé permet de saisir les transformations de la famille et de ce qu’elle recouvre aujourd’hui en France.

]]>
https://books.openedition.org/ined/4708 2021-09-30 Arnaud Régnier-Loilier Ined Éditions fr Ined Éditions
Enquêtes sur l’entraide familiale en Europe Avec le vieillissement de la population, la montée de l’individualisme, le retrait de l’État providence, les échanges au sein de la famille sont devenus un des enjeux des sociétés contemporaines. C’est dans un contexte d’inégalités sociales et de précarité, aussi bien économiques que familiales, qu’émerge la notion de solidarité dans les débats actuels, qui relient fracture sociale et affaiblissement de la solidarité.

Pour répondre à ces questions, de grandes enquêtes sur l’entraide et la solidarité familiales ont été effectuées dans les pays industrialisés. Cet ouvrage constitue un premier bilan des enquêtes réalisées en Europe et en Amérique du Nord depuis les années 1950 et met en perspective neuf enquêtes européennes récentes sur l’entraide familiale dans huit pays (Angleterre. Belgique. Espagne. France. Italie. Luxembourg, Portugal. Suisse). Chacun des concepteurs des neuf enquêtes offre selon une grille de présentation identique un éclairage précis et didactique sur la manière dont ils ont construit les indicateurs et dont ils ont appréhendé le concept de l’aide.

À travers la diversité des indicateurs et les principaux résultats des enquêtes, l’ouvrage souligne la persistance des relations de la parenté en Europe malgré les changements majeurs qui traversent les sociétés. Mais si les pratiques de solidarité au sein de la famille, qui varient selon les milieux et les cultures, perdurent encore, les normes d’entraides sont aujourd’hui devenues négociables.

Ce bilan réalisé par C. Bonvalet et J. Ogg dans le cadre de l’appel d’offre lancée en 2000 par la Mission recherche expérimentation (Mire), la cnaf, et le Groupement d’intérêt public « Droit et Justice » sur la parenté comme lieu de solidarités s’avérera utile aux chercheurs et enseignants intéressés et susceptibles de réaliser eux-mêmes une collecte de données dans ce domaine.

]]>
https://books.openedition.org/ined/13972 2021-09-03 Catherine Bonvalet et Jim Ogg Ined Éditions fr Ined Éditions
Être fille ou garçon Naît-on fille ou garçon ou le devient-on ? Comment se constituent les différences sexuées en matière d’éducation, de jeux, de droits, de représentations ? Quel regard portent les enfants sur leur condition de fille ou de garçon, comment sont-ils acteurs des dynamiques à l’œuvre à l’école, à la maison, au travail ? L’ouvrage revisite l’enfance et l’adolescence en prenant en compte le genre dans les processus de construction sociale. En divers lieux, sur des terrains situés en Afrique et en Europe, les auteur-e-s croisent les regards, montrent comment se fabriquent les différences entre filles et garçons.
Les questions de l’accès à l’instruction, des tâches domestiques, du travail des enfants, de leurs migrations, prennent toute leur mesure lorsqu’il s’agit de définir l’enfance comme une période de la vie, différemment construite et définie selon les cultures et les normes dans lesquelles elle prend place. Les expériences abordées ici montrent à quel point ces questions sont fondamentales pour comprendre le devenir des sociétés contemporaines.

]]>
https://books.openedition.org/ined/4022 2021-09-02 Mélanie Jacquemin, Doris Bonnet, Christine Deprez, Marc Pilon et Gilles Pison Ined Éditions fr Ined Éditions
La famille à distance L’évolution des mobilités, l’élargissement des espaces de travail et la transformation des modes de vie ont-ils une incidence sur l’organisation des familles et leurs fonctionnements? Comment se caractérise aujourd’hui une famille supposément éclatée en différents lieux? Le groupe familial se dé nit comme un ensemble dont les différents membres ne résident pas nécessairement, et pas toujours, sous le même toit. Il se déploie sur un territoire aux contours variés. Distances, proximités et frontières administratives et internationales impriment des dynamiques particulières sur les liens familiaux. À partir d’une série de situations familiales et de contextes géographiques variés, cet ouvrage offre de nouvelles pistes d’analyses. Le fait de vivre sous plusieurs toits différents, les relations avec les parents âgés, les liens des migrants avec la famille d’origine, la vie de couple sans cohabitation, la pratique du télétravail ou la mobilité professionnelle sont autant de manifestations du fonctionnement à distance de la famille qui, en s’adaptant à ces nouvelles contraintes, invente de nouvelles solidarités.

]]>
https://books.openedition.org/ined/15898 2021-09-02 Christophe Imbert, Éva Lelièvre et David Lessault Ined Éditions fr Ined Éditions
Précarités en eau Depuis 2010, l’accès à une eau de qualité et à des installations sanitaires est reconnu comme un « droit humain fondamental et universel ». Or, dans des pays bien dotés, notamment en Europe, l’eau est devenue inaccessible ou d’accès incertain pour une part croissante de la population. Habituellement cantonné aux pays du Sud, ce phénomène reste mal connu. Pourtant, l’évolution des cadres légaux et des politiques publiques de lutte démontrent que l’enjeu est majeur. À travers des expériences du quotidien (accès aux bains-douches, habitat en logements dégradés, sans-abrisme, etc.) et quelques aperçus historiques et juridiques, l’ouvrage révèle combien la propreté et l’intimité restent fortement liées à l’accès à un espace approprié, dont l’absence constitue une épreuve quotidienne influant sur le rapport avec soi-même, avec l’autre et avec les institutions. Pauvreté en eau, précarité hydrique et risque sanitaire sont les différentes facettes de ces nouvelles formes de précarités. Dans un contexte d’accès marchand à l’eau et de déficit en équipements ­publics, la réhabilitation des installations sanitaires dégradées, une tarification abordable et la gratuité des dispositifs publics d’accès à l’eau et à l’hygiène doivent s’imposer comme une priorité dans la prise en compte de ces populations vulnérables par les pouvoirs publics.

]]>
https://books.openedition.org/ined/16070 2021-09-02 Lucie Bony, Claire Lévy-Vroelant et Marie Tsanga Tabi Ined Éditions fr Ined Éditions
Naissance des sciences de la population Au début du XVIIIe siècle, à la mort de Charles XII, et après des années de guerres, la Suède entame une période de changements politiques connue sous le nom d’« ère des libertés », avec notamment l’avènement d’une monarchie constitutionnelle. Le nouveau pouvoir souhaite développer la croissance et le bien-être de la nation. C’est dans ce cadre que l’Académie royale des sciences est créée et mise à contribution pour redonner au royaume toute sa puissance.
La population étant perçue comme un élément moteur du développement du pays, il s’agit, pour les savants de l’Académie des sciences, de mettre en place un système exhaustif et uniforme de collecte de données relatives à l’ensemble des sujets du royaume. Pionnière, la Suède devient ainsi le premier pays à mettre en place un recensement de sa population et à créer le tout premier institut de statistique au monde.
C’est dans ce cadre que des savants enthousiastes mènent durant plusieurs décennies des travaux pionniers en matière d’arithmétique politique et de démographie. Le plus créatif d’entre eux, Pehr Wargentin, astronome de formation, établit les premières tables de mortalité pour la Suède. Grand visionnaire, il imagine des représentations de la population sous forme de pyramide des âges et utilise le concept moderne d’unité du ménage. Il est l’un des premiers à analyser la saisonnalité des naissances, et initie le dénombrement du solde migratoire.
L’ouvrage retrace cette formidable aventure à travers une série de mémoires jamais traduits en français, apportant ainsi une contribution essentielle à l’histoire des sciences de la population. Une riche introduction complète cet apport en le replaçant à la fois dans son contexte historique et en insistant sur le rôle non seulement scientifique de ces savants, mais également sur leur poids politique. Quelque peu occultés par leurs célèbres collègues Halley, Linné ou Celsius dans l’histoire des sciences, ces savants méconnus retrouvent ici la place qui leur est due.

]]>
https://books.openedition.org/ined/16758 2021-07-21 Nathalie Le Bouteillec, Jean-Marc Rohrbasser et Pehr Wargentin Ined Éditions fr Ined Éditions