Version classiqueVersion mobile

Polyphonie sur l’identité de l'Europe communautaire

 | 
Sophie Huber

Remerciements

Texte intégral

1Au terme de six années de recherches, qui ont vu s’enchaîner lectures, travail dans les archives, conférences et rédaction, qu’il me soit permis ici de remercier très chaleureusement tous ceux et celles qui m’ont fait l’honneur d’être à mes côtés pendant cette période.

2Au professeur Andre Liebich, qui a accepté de diriger mon travail, mes remerciements les plus sincères pour sa confiance, sa patience et son intérêt toujours renouvelé pour mes recherches. Ses conseils ont été source d’encouragements à mener plus loin la recherche et la réflexion, sans craindre de chercher et de trouver, loin des territoires habituellement explorés par les historiens, les outils et matériaux nécessaires à une approche différente de l’identité européenne.

3Au professeur Bruno Arcidiacono, qui a été le deuxième lecteur attentif, tous mes remerciements pour avoir bien voulu partager sa passion pour l’histoire de l’idée européenne et m’avoir ainsi permis de remettre en perspective ma propre réflexion.

4Au professeur Bo Stråth, mes chaleureux remerciements pour m’avoir accueillie à l’Institut universitaire européen de Florence au printemps 2005, me permettant d’intégrer l’équipe de jeunes chercheurs qui l’entourait. L’émulation née de ces rencontres m’a permis de parachever recherches et rédaction du manuscrit avec enthousiasme et passion.

5A mes parents et ma sœur, fidèles soutiens, de tout cœur merci d’avoir partagé ces moments avec moi.

6A Frank, pour sa confiance indéfectible en ma force de caractère et ses encouragements patients et attentionnés.

7A tous mes amis, Marianne, Flore-Anne, Pipit, Laurent, Nathalie, Katrin, Jérôme, Yves, Nicolas, Emmanuel, Adeline, Xavier, Louis, Marc, Bob, Valérie, Chiemi, Midori, Brian, Giovanni, Sabina, Jasmine, Rachel, Rawaz, Catherine, Anne-Françoise, qui, de près ou de loin (parfois des milliers de kilomètres !), n’ont jamais été avares ni de temps, ni d’encouragements.

8A Monsieur Jean Freymond et son épouse, toute ma gratitude pour leur confiance en mes capacités à mener de front travail de thèse et activité professionnelle. Le CASIN a été pour moi un espace privilégié de réflexion et de rencontres, où mon intérêt pour l’analyse des relations internationales dans une perspective historique a pris tout son sens.

9Aux personnes de l’Institut qui m’ont accompagnée depuis mon arrivée à Genève, avec une pensée particulière pour Mme Danièle Avanthay, M. Yves Corpataux et Mme Martine Basset.

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search