Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Des brèches dans la ville

 | 
Christine Verschuur
, 
François Hainard

Instrumentalisation des femmes ou nouvelles perspectives ? Recherche et politiques publiques

Un outil pour la diffusion des résultats des recherches en sciences sociales

Vincent Maugis

Résumé

Outil de recherche MOST pour les politiques. L’outil de recherche et d’information sur les politiques conçu par le Programme MOST (Gestion des transformations sociales) de l’UNESCO vise à transmettre aux décideurs les résultats des expériences de recherche en sciences sociales. L’objectif du projet est d’encourager la mise en place de nouveaux modes de décision, basés sur des faits concrets en lien direct avec les situations vécues par la communauté.

MOST Policy Research Tool. The policy research tool designed by the MOST (Management of Social Transformations) Programme at UNESCO aims at transferring social science research results to decision makers. This project is expected to foster new modes of decision-making, based on actual evidence from situations in the community.

La herramienta de investigación para las políticas diseñada por el Programa MOST (Gestión de las Transformaciones Sociales) de la UNESCO busca transmitir a los actores políticos los resultados de las experiencias de investigación en ciencias sociales. Este proyecto espera favorecer nuevas formas de toma de decisiones, basándose en experiencias concretas de la comunidad.

Texte intégral

1Le besoin accru de connaissances pertinentes destinées à informer les décideurs nationaux et internationaux a dépassé les capacités actuelles d’accès à l’information, de recherche documentaire, d’organisation et d’interprétation des données. Ce problème prend une importance particulière en sciences sociales, domaine dans lequel les connaissances, si elles se veulent utiles pour la formulation de politiques, se doivent d’être faciles d’accès, comparables et vérifiables. En effet, sans un accès direct aux conclusions d’une recherche de qualité il est difficile d’obtenir des réponses politiques efficaces, ciblées et dans les temps, tant au niveau national qu’international. Les décideurs seraient donc bien servis par des outils aux contenus et aux fonctionnalités adaptés qui leur permettent de réduire l’incertitude et l’ambiguïté des choix qui s’offrent à eux, et prendre ainsi des décisions mieux informées.

2Des décideurs seraient bien servis notamment par un accès mieux privilégié aux résultats de la recherche comparative présentée lors du colloque « Organisations urbaines, environnement et transformations des rapports de genre ». Le bilan de cette recherche conduite durant sept années dans sept pays différents rend en effet compte des stratégies imaginées par des populations locales, tout particulièrement celles initiées par les femmes dans leurs quartiers, pour tenter de pallier les problèmes d’environnements urbains vécus au quotidien. Il amène à penser le changement social selon d’autres paradigmes de développement que ceux qui prédominent actuellement, passant par l’empowerment des femmes dans les organisations de base.

3C’est afin de donner meilleure visibilité à des innovations comme celles du réseau « Ville, environnement et genre » et pour permettre leur utilisation opérationnelle pour la formulation des politiques publiques que le Programme MOST a spécialement conçu un service en ligne de recherche et d’information. Celui-ci a pour but de transmettre aux décideurs politiques les résultats des expériences de recherche en sciences sociales. Le projet vise ainsi à encourager la mise en place de nouveaux modes de décision basés sur des faits concrets en lien direct avec les situations vécues par la communauté.

4L’outil fournira un accès rapide à une information comparative nationale, régionale et internationale pertinente pour la formulation de politiques. Les utilisateurs pourront créer des profils de recherche individuels basés sur des catégories thématiques et produire des rapports « à la carte » en sélectionnant des contenus au sein même des documents originaux. Grâce à un format standardisé pour les documents (chaque élément du format agit comme un document à part entière), cet outil novateur de gestion des connaissances permettra de comparer les cas ayant des caractéristiques similaires et d’évaluer l’applicabilité des options politiques disponibles.

5Dans le cadre d’une recherche documentaire sur le thème des relations de genre et de l’environnement urbain, on accèdera donc aux neuf études de cas qui nous sont présentées pendant ce colloque. L’utilisateur sera à même de naviguer simplement, via le format standardisé, entre les différents documents. Il pourra compiler, au sein de chacun d’entre eux et selon ses besoins, des informations détaillées sur les problématiques, les cadres réglementaires et les programmes existants ainsi que des recommandations, des indicateurs et des références, pour créer un rapport personnalisé. Ce dernier sera ainsi une collection d’expériences (d’options) provenant de terrains différents, contextualisées et documentées en fonction de la situation spécifique qui occupe l’utilisateur ; il contient l’information réellement pertinente puisque sélectionnée par celui-ci, et présentée sous une forme qui facilite la comparaison et favorise les inférences.

6Cet exemple illustre l’utilité des résultats de recherche du réseau « Ville, environnement et genre » et montre de façon pratique comment ils peuvent aider à soutenir la formulation de politiques également dans d’autres pays que ceux directement concernés. Le service sera gratuit et disponible dans plusieurs langues, en commençant par l’anglais, le français et l’espagnol, avant d’être étendu aux autres langues de travail des Nations unies. Il permettra aux politiques d’être « la meilleure des options possibles » du fait qu’elles seront basées sur des données empiriques liées aux dynamiques locales et documentées par une vaste évaluation d’expériences similaires. L’objectif premier de ce projet est de permettre que l’intervention politique soit la mieux adaptée aux besoins spécifiques du public concerné.

Auteur

Consultant auprès du Programme de Gestion des Transformations Sociales (MOST) de l’UNESCO, Vincent Maugis est responsable des méthodologies de transfert de connaissances recherche-politique. Après un Master Information Stratégique et Innovation Technologique à l’Institut des Sciences et Techniques de l’Ingénieur d’Angers (ISTIA), Vincent Maugis a collaboré avec le Système pour le Développement Durable Mondial (GSSD), un laboratoire du Département des Sciences Politiques du Massachusetts Institute of Technology (MIT) où il a mené des recherches sur les contributions des technologies de l’information à la prise de décision en matière de développement durable.

Lire

Open access