Version classiqueVersion mobile

On m'appelle à régner

 | 
Fenneke Reysoo
, 
Christine Verschuur

Biographies

Texte intégral

Ont participé à ce colloque

Mohamadou Abdoul

1De nationalite mauritanienne, Mohamadou Abdoul réside au Sénégal où il a soutenu un doctorat en histoire à l’Université de Dakar. Il travaille actuellement pour le compte de l’organisation internationale non gouvernementale ENDA Tiers Monde. Il allie l’action sur le terrain urbain en accompagnant les dynamiques porteuses de changement social et la recherche sur ces mêmes questions. C’est ainsi qu’il coordonne l’équipe sénégalaise du programme de recherche MOST (Unesco) sur « Villes, environnement et rapports sociaux entre hommes et femmes », coordonné par la Commission nationale suisse pour l’Unesco. Ses investigations concernent la thématique de l’espace public et des jeux de pouvoir entre acteurs.

Jean-Francois Cuénod

2Formation de juriste et diplôme de l’iuéd à Genève en 1982. Six ans de collaboration avec le PNUD en Afrique (Madagascar et Niger). Treize ans de collaboration avec la DDC dans diverses fonctions au siège et en Amerique latine (Bolivie et Equateur). Depuis 2001, responsable de la section Gouvernance à la DDC à Berne.

Marina Decarro

3At the Swiss level actively engaged in the Women’s March 2000, an international women’s campaign focusing on poverty and violence from a gender perspective.

Etudiants iuéd
  • Cosme Gosshé Mekpo, Bénin.

  • Richard Muragwabugabo, Burundi.

  • Marie-Brigitte Nkoo Mabantula, République démocratique du Congo.

  • Sandra Walter, Suisse.

Jules Falquet

4Docteure en sociologie. Spécialisée sur les mouvements sociaux en Amérique latine et les Caraïbes (mouvements féministes, mouvement zapatiste, mouvement des travailleurs sans terre). Auteure d’un récent rapport sur les femmes et le développement durable, Ecologie… quand les femmes comptent.

Chrystel Ferret

5Chrystel Ferret est sociologue dans les domaines de l’éducation environnementale et la formations-sensibilisation à la notion d’égalité hommes-femmes. Depuis 1999, chargée des questions d’égalité homme-femme dans les programmes de la DDC – développement de la nouvelle politique et d’un tool kit en 2003.

Alexandra Flores B

6Activista en la Coordinadora de Defensa del Agua y de la vida.

7Vive en el departamento de Cochabamba – Bolivia, tiene 23 anos y es estudiante de la Carrera de Comunicacion Social en la Universidad Publica Major de San Simon. De 1999 al 2000 fue dirigente del Comite de Agua Villa Venezuela, como secretaria de actas et secretaria de hacienda respectivamente. Actualmente participa de movimientos sociales activistas al nivel general.

Souad Guennoun

8Architect and photographer from Morocco, feminist activist for many years. In Morocco she is member of Morocco Attac and co-organiser of the first Social Forum in Morocco held in 2002. She is connected to the Moroccan women’s rights association which works in solidarity with Palestinian refugee women.

Joanna Kerr

9Executive Director of AWID (Association Women in Development). Previously she was a senior researcher at the North-South Institute in Ottawa, Canada. She managed the gender programme at the North-South Institute for almost seven years, where she started the Gender and Economic Reforms in Africa programme (GERA). The GERA programme is an action research initiative that brings together sixteen African organisations to influence economic policies from a gender perspective. She holds an MA in gender and development from IDS, Sussex University in the UK. She has experience in policy research, participatory research, advocacy, gender training, project management and monitoring, writing and public speaking – on issues related to gender dimensions of economic reform, trade and investment, women’s human rights, and women’s empowerment.

10Some of her publications include Demanding Dignity : Women Confronting Economic Reforms in Africa (2000), co-edited with Dzodzni Tsikata, The Gender Dimensions of Economic Reforms in Africa (1997), editor with Lynn Brown, Gender and Jobs in China’s New Economy (1996), co-authored with Julie Delahanty, and Ours by Right : Women’s Rights as Human Rights (1993), published by ZED Press.

Suzanne Lerch

11Suzanne Lerch est active dans le mouvement des femmes depuis une trentaine d’années, au niveau local (Genève) et international. En 1993, elle a participé à la création d’Espace Femmes International (EFI), où est né le projet des Cahiers genre et développement. En tant que membre d’EFI, elle assure le suivi des projets en soutien à des groupes de femmes au Nicaragua. Elle participe également à divers projets en Amérique centrale dans son domaine d’activité professionnel (planification du territoire).

Sonja Lokar

12Born 1948 in Zagreb, living in Ljubljana, Slovenia. Graduated sociologist, specialist in social affairs and gender issues. Founder and leader of the first women’s organisation within a Slovene political party (1990–2000), one of the leaders of the new Yugoslav women’s movement for peace in early nineties. MP and president of the Parliamentary Commission for Labour, Family and Social Affairs (1990–1992). From 1998, Executive Director of the regional social democratic women’s NGO, called CEE Network for Gender Issues. Co-initiator and chair of the Stability Pact Gender Task Force since 1999. Co-author of the Women Can Do It I and II training modules and manuals. Trainer of trainers in 18 countries in transition. Published more than 300 articles in the Slovene, Croat, English, French and German languages.

Jean-Luc Maurer

13Directeur de l’iuéd.

Isabelle Milbert

14Professeure à l’iuéd, Isabelle Milbert travaille principalement sur la gestion des villes des pays du Sud (y compris la décentralisation, les réseaux sociaux urbains, la réhabilitation de bidonvilles et de centres villes anciens). Elle est depuis 2001 responsable de l’IP8, équipe de trente chercheurs travaillant principalement en Bolivie, au Pérou, en Inde et au Kenya sur le thème « Gouvernance, développement humain et environnement ». Ce projet iuéd est développé sous l’égide de l’Université de Berne (NCCR Nord-Sud, financé par le FNS et la DDC).

Maitrayee Mukhopadhyay

15Co-ordinator of the Programme Gender, Citizenship and Governance (GCGP), one of the activities of the Gender section within the Royal Tropical Institute (KIT) of the Netherlands, based in Amsterdam. Longstanding experience in research, consultancy and training with different organisations.

Elisabeth Reusse-Decrey

16Physiothérapeute, Elisabeth Reusse-Decrey est présidente de l’Association pour les droits de l’homme, les réfugiés et le désarmement. Elle est aujourd’hui à la tête de la plus grande coalition d’ONG de Suisse, la Campagne suisse contre les mines antipersonel, et a créé, il y a trois ans, l’Appel de Genève, organisation spécialisée dans les négociations avec les groupes rebelles pour qu’ils renoncent à l’utilisation de mines antipersonel. Elle est également présidente de l’Organisation mondiale contre la torture. Sur le plan politique, elle a été douze ans députée au Parlement de la République et Canton de Genève (Parti socialiste), et fut présidente de ce Parlement en 2000-2001. Enfin, elle est membre du Conseil de fondation de l’iuéd.

Fenneke Reysoo

17Anthropologue néerlandaise possédant une licence en ethnologie de l’Université de Neuchâtel, Fenneke Reysoo se partage entre l’iuéd et l’Université de Nimègue (Pays-Bas). Depuis l’automne 2000, elle est chargée de cours sur les questions d’« Anthropologie, genre et développement ». Elle est le pilier de la perspective genre dans les enseignements à l’iuéd et a une mission de « transversalité » afin de faciliter l’intégration de l’analyse genre dans toutes les disciplines professées et les projets de recherche. Elle a une solide carrière de chercheuse dans différentes universités et au sein de réseaux internationaux dans le large domaine des questions de « genre et développement » ; sa spécialisation concerne les questions de santé et de droits reproductifs et sexuels. Fenneke est co-responsable du Colloque genre avec Ch. Verschuur.

Alide Roerink

18Advisor International Relations at NCDO (National Committee for International Co-operation and Sustainable Development) in the Netherlands, based in Amsterdam. NCDO’s mission is to strengthen public support for international solidarity initiatives and policies. Partnering with iuéd in the preparations and organisation of the iuéd series of colloquia on gender and globalisation (2002 – 2003).

19She is anthropologist by training, with a masters in women and development (ISS, The Hague). Action research experience in Thailand on the issue of prostitution and sextourism. Involved in strategic gender and international co-operation organisations and advocacy programmes since twenty years, such as co-founding the Foundation against Trafficking in Women in the Netherlands, co-ordinating the Dutch network of gender experts in the field of development, Steering Group member of WIDE (Network on Women and Development in Europe), facilitating NGO representation in UN conference processes on women (Beijing and Beijing +5), social development (Copenhagen and Copenhagen +5) and sustainable development (Johannesburg 2002). NGO representative to CEDAW (UN Committee for the Convention to End All Forms of Discrimination against Women) in 2001.

Rina Sen Gupta

20Is a Bangladeshi National, working in the field of gender and development for more than fifteen years. Completed her masters in business management and started her career teaching in a college. Served more than ten years in senior management positions in different international organisations. Is an active core member of Naripokkho, an activist women’s organisation in Bangladesh, and contributes to its training and consultancy component. Rina has extensive experience in dealing with human rights, legal and gender issues affecting lives of the urban and rural poor, particularly women and children. She is a reknowned gender trainer in Bangladesh and took part in several studies, research and evaluation projects. Co-author of an article on « Who Takes the Credit ? Gender, Power and Control over Loan Use in Rural Credit Program in Bangladesh », with Dr. Anne Marie Goetz of IDS/Sussex. Since 2001, Rina has been serving in the International Organisation for Migration (IOM), an intergovernmental agency, as a national program officer in the Counter Trafficking Unit and also serves as a gender focal point for IOM South Asian Office located in Bangladesh.

Nahda Sh’hada

21Palestinian, doing her Ph. D. at the Institute of Social Studies in The Hague, Netherlands.

Germán Solinís

22Fonctionnaire de l’UNESCO auprès du Programme de recherce MOST (Gestion des transformations sociales) du Secteur des sciences sociales et humaines. Docteur en sociologie, il a également une maîtrise d’urbanisme et aménagement du territoire et un diplôme d’architecte. Il a occupé des postes dans des cadres universitaires (chercheur et professeur), dans la fonction publique locale et nationale (expert auprès des entités publiques mexicaines chargées de la planification urbaine), et dans le monde associatif (Réseau de recherche coopérative internationale). Il enseigne actuellement à l’Institut d’études politiques de Paris. Dernière publication : Democracia e Governança Mundial. Que regulaçoes para o século XXI ? (avec C. Milani et C. Arturi), UFRGS-UNESCO, Porto Alegre, 2001. Traduit en français en 2003 : Démocratie et gouvernance mondiale. Quelles régulations pour le XXIe siècle ?, Karthala ; UNESCO, Paris.

Christine Verschuur

23Anthropologue, chargée de cours à l’iuéd (Genève), Christine Verschuur travaille depuis longtemps sur le thème genre et développement, dans des projets de recherche, des évaluations de projet ou des programmes de formation en genre et développement. Elle est coordinatrice du projet de recherche MOST-Suisse « Villes, environnement et rapports sociaux entre hommes et femmes » depuis 1996. Coordinatrice des livres de la collection Cahiers genre et développement, qui paraissent annuellement depuis l’an 2000 chez L’Harmattan (Paris). Elle est coresponsable du Colloque genre avec Fenneke Reysoo.

24Autre publication : avec F. Hainard, Femmes dans les crises urbaines. Relations de genre et environnements précaires, Karthala, Paris, 2001.

Isabel Yépez

25Docteure en sociologie et professeure à l’Institut d’études du développement (IED) de l’UCL (Université catholique de Louvain) en Belgique, où elle dirige les Recherches genre et développement et le Groupe de recherches interdisciplinaires sur l’Amérique latine (GRIAL).

Veronica Zebadúa Yáñez

26Holds a bachelor degree in political science at the Technological Autonomous Institute in Mexico. Worked in various organisations linked to the Mexican women’s movement, and has also engaged in research on feminist political theory. Currently, she co-ordinates the gender-sensitive budget project at Fundar, Centre for Analysis and In vestigation, an independent, non-partisan research centre dedicated to democratisation, citizen participation, and governmental transparency.

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search