Version classiqueVersion mobile

Quel genre d’homme ?

 | 
Christine Verschuur

Des hommes contre la violence masculine

La masculinité dans les discours sur le développement et le processus de formation de l’Etat Palestinien. La paix est-elle mâle ?

Rima Hammami

Résumé

Le nationalisme palestinien a souvent désigné quelques aspects de la nation comme étant féminins. Explicitement, quand on parle de la patrie (et sa perte) on l’identifie couramment à une perte par l’homme de son amante. D’autre part, comme il a été signalé par plusieurs théoriciens féministes du nationalisme (Yuval-Davis et Anthias), la femme est perçue comme le « sanctuaire intérieur » de la nation qui représente la continuité par rapport au passé. Par contre, en ce qui concerne le point de vue du nationalisme sur le passé, le discours du développement, qui est plutôt évolutionniste et moderniste, conceptualise la nation comme dynamique et tournée vers le futur. Depuis le début du processus de paix d’Oslo, il y a un parallélisme entre les discours précédents sur le nationalisme et l’indépendance palestinienne et les discours sur le développement. Comment ce discours plus récent sur le nationalisme développementaliste est-il engendré ? Qui et quels sont les sujets de développement nécessaires à la construction de l’Etat et la libération de la nation ? Cette intervention essaie de faire des observations préliminaires sur les questions précitées en se référant spécifiquement à trois acteurs différents dans le domaine politique de la Palestine contemporaine : le Mouvement des femmes, les Agences internationales du développement et l’Autorité palestinienne.

Note de l’auteur

Rima Hammami n’a malheureusement pas pu nous adresser son article, c’est pourquoi nous publions uniquement le résumé de son intervention.

Auteur

Women’s Studies, Birzeit University, Palestine.

Lire

Open access

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search