Un film du réalisateur malien Adama Drabo présenté lors du colloque

Résumé

Taafé Fanga, a film by Adama Brabo, presented during the symposium

Substituting an evening at the television goddess, a praise singer takes his listeners back to the past of the dogon people, toward the sacred cliff of Bandiagara. Symbol of power, the big Albarga mask, behind which hides the spirits of the cliff, falls into the hands of women who soon exchanged their roles: men wear the skirts, cook and take care of the children; while their companions in trousers spend their time conversing and drinking at the village square, they have great difficulties freeing themselves from domestic duties.

A former teacher, born in 1948 at Bamako, Adama Drabo persists and signs: after Ta dona (Au Feu, 1991), which attacked the power in place, the Mali film-maker produces an irresistible comedy by taking sides with and speaking for women. This Molière styled advocacy has had a phenomenal success in Mali and at Fribourg!

Taafé Fanga (the Power of the loincloth), 1997, Mali, colour, 1h40; script and directing: Adama Drabo; picture: Lionel Cousin; Editing: Rose Evans-Decraene; music: Harouna Barry; production: Taare Movie (Bamako); with F. Bérété, R. Drabo, J. S. Koïta, etc.

1Se substituant le temps d’une soirée à la déesse télévision, un griot replonge ses auditeurs dans le passé du peuple dogon, vers la falaise sacrée de Bandiagara. Symbole du pouvoir, le grand masque Albarga, derrière lequel se cachent les esprits de la falaise, tombe aux mains des femmes ; celles-ci ont tôt fait d’échanger les rôles ; les hommes portent le pagne, font la cuisine et s’occupent des enfants ; tandis que leurs compagnes en pantalon passent le temps en conversant et en buvant sur la place du village, ils éprouvent bien des difficultés à s’acquitter des devoirs domestiques…

2Ancien instituteur, né en 1948 à Bamako, Adama Drabo persiste et signe : après Ta dona (Au Feu, 1991), qui égratignait le pouvoir en place, le cinéaste malien réalise une comédie souvent irrésistible en prenant fait et cause pour les femmes… Ce plaidoyer à la Molière a remporté un succès phénoménal au Mali et… à Fribourg !

3Taafé Fanga (Pouvoir de pagne), 1997, Mali, couleur, 1h40 ; scénario et réalisation ; Adama Drabo ; image : Lionel Cousin ; montage : Rose-Evans-Decraene ; musique : Harouna Barry ; production : Taare Film (Bamako) ; avec F. Bérété, R. Drabo, J. S. Koïta, etc.