Version classiqueVersion mobile

Genre, postcolonialisme et diversité de mouvements de femmes

 | 
Christine Verschuur

3. Féminismes multiples dans les Amériques

Sexe/genre, classe, race : décoloniser le féminisme dans un contexte mondialisé. Réflexions à partir de la lutte des femmes indiennes au Chiapas

Sabine Masson

Note de l’éditeur

Référence : Masson, Sabine. “Sexe/genre, classe, race : décoloniser le féminisme dans un contexte mondialisé. Réflexions à partir de la lutte des femmes indiennes au Chiapas” in Christine Verschuur, Genre, postcolonialisme et diversité de mouvements de femmes, Genève, Cahiers Genre et Développement, n°7, Genève, Paris : EFI/AFED, L'Harmattan, 2010, pp. 297-312, DOI : 10.4000/books.iheid.5900 – Acheter le .pdf chapitre éditeur.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mouvement zapatiste, féminisme et mouvements des femmes au Chiapas

Le zapatisme devient public le 1er janvier 1994, moment du soulèvement de l’armée zapatiste de libération nationale (EZLN) dans plusieurs villes du Chiapas. Au niveau local, cette insurrection rompt toute relation avec l’État, les partis politiques et les organisations syndicales traditionnelles. Au niveau international, elle agit sur le terrain mondialisé des nouvelles technologies de la communication et choisit pour cible l’un des mécanismes clés du néolibéralisme régional : le traité de libre-échange nord-américain (ALENA)1. Au-delà de l’EZLN, c’est une large mobilisation civile (nationale et internationale) qui se manifeste en solidarité avec les insurgé-e-s et contre la répression militaire au Chiapas. Au Mexique, ce « mouvement social zapatiste » (Leyva Solano 1999) rassemble des secteurs essentiellement non institutionnels et non corporatistes, comme les mouvements pour la démocratie et pour les droits humains,...

Auteur

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search