Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Genre, postcolonialisme et diversité de mouvements de femmes

 | 
Christine Verschuur

2. Mouvements féministes et intersectionnalité : genre, classe, race

Mouvements féministes

Dominique Fougeyrollas-Schwebel

Abstract

Le féminisme comme mouvement collectif de luttes de femmes ne se manifeste comme tel que dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Ces luttes reposent sur la reconnaissance des femmes comme spécifiquement et systématiquement opprimées, l’affirmation que les relations entre hommes et femmes ne sont pas inscrites dans la nature mais que la possibilité politique de leur transformation existe. La revendication de droits naît de l’écart entre l’affirmation de principes universels d’égalité et les réalités du partage inégalitaire des pouvoirs entre les hommes et les femmes. En ce sens la revendication politique du féminisme ne peut émerger qu’en relation avec une conceptualisation de droits humains universels ; elle s’ancre dans les théories des droits de la personne dont les premières formulations juridiques sont issues des révolutions américaine puis française (Fraisse 1992)…

Nota dell’editore

Référence : Fougeyrollas-Schwebel, Dominique “Mouvements féministes” in Christine Verschuur, Genre, postcolonialisme et diversité de mouvements de femmes, Genève, Cahiers Genre et Développement, n°7, Genève, Paris : EFI/AFED, L'Harmattan, 2010, pp. 103-109, DOI : 10.4000/books.iheid.5871 – Pour des questions de droit, nous ne pouvons pas publier l’article en sa version intégrale. Acheter le .pdf chapitre éditeur.

Autore

Chargée de recherche, Université Paris Dauphine, France.

Leggi

Freemium

open access

Offerto da L’éditeur de ce site