Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Genre, mouvements populaires urbains et environnement

 | 
Christine Verschuur

4. Recherche et politiques publiques à l'épreuve du genre : l'angle mort ?

Changement climatique : analyse de genre et expériences des organisations de femmes

Irene Dankelman
Traduction de Emmanuelle Chauvet

Résumé

Le changement climatique1 n’est pas un phénomène prévu pour un futur lointain mais un processus en cours en ce moment même. Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), créé par les Nations unies en 1988 pour rassembler des données et produire des connaissances sur le changement climatique, a présenté son Troisième rapport d’évaluation (Groupe de travail 1) en 2001. Il concluait que le réchauffement mondial était une réalité, et que des éléments nouveaux et plus probants permettaient d’affirmer que la plus grande partie du réchauffement observé ces 50 dernières années était attribuable aux activités humaines. Des observations de plus en plus nombreuses montrent que la planète se réchauffe et que d’autres changements sont en cours dans le système climatique…

Note de l’éditeur

Référence : Dankelman, Irene. “Changement climatique : analyse de genre et expériences des organisations de femmes”, in Christine Verschuur et Fenneke Reysoo, Genre, mouvements populaires urbains et environnement. Genève, Cahiers Genre et Développement, n°6, Genève, Paris : EFI/AFED, L'Harmattan, 2007, pp. 309-322, DOI : 10.4000/books.iheid.5832 – Pour des questions de droit, nous ne pouvons pas publier l’article en sa version intégrale – Acheter le .pdf chapitre éditeur.

Notes

1 Dans le langage du GIEC, le changement climatique désigne tout changement du climat dans le temps, qu’il soit dû à la variabilité naturelle ou à l’activité humaine. La Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques donne une autre acception : un changement climatique est un changement du climat, imputé directement ou indirectement à l’activité humaine, qui modifie la composition de l’atmosphère terrestre et qui s’ajoute à la variabilité naturelle observée sur des périodes comparables.

Auteur

Biologiste, Institute for Science, Innovation and Society, Université de Nimègue (Pays-Bas).

Emmanuelle Chauvet (Traducteur)

Lire

Freemium

open access

Offert par L’éditeur de ce site