Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Femmes, villes et environnement

 | 
Isabelle Milbert
, 
Yvonne Preiswerk

Avant-propos

Jean-Luc Maurer

Texte intégral

1La diversité de nos activités, que ce soit l’enseignement, la recherche ou encore la gestion de projets opérationnels de développement, donne à notre institution un champ extrêmement large, riche et varié dans lequel s’inscrivent les réflexions sur les rapports sociaux entre hommes et femmes et l’analyse de genre aujourd’hui.

2Depuis quelques années, notre volonté a été de souligner la problématique « genre » dans toutes les études sur le développement dans une perspective transversale touchant les différentes disciplines abordées dans notre maison : l’économie, l’anthropologie, la sociologie politique. Tous ces champs, appliqués aux études rurales ou urbaines, aux questions de l’environnement, aux problèmes de santé et à toutes les études sectorielles, s’articulent et s’entrecroisent avec l’enseignement, la recherche et les projets de développement. Ainsi, certains séminaires reliés à l’économie et à l’environnement ont été enrichis par l’éclairage des rapports hommes/femmes.

3La problématique de l’urbain et du développement des villes ne pouvait faire l’impasse sur l’approche genre ; il en va de même pour tous les enseignements et toute la recherche inter et transdisciplinaire se rapportant à l’éducation, aux zones rurales ou marginales, à l’industrialisation de l’Asie du Sud-Est, par exemple.

4S’il est inutile d’énumérer ici tous les enseignements, recherches, activités opérationnelles, colloques, groupes de travail et travaux d’étudiants avancés entrepris dans les champs croisés des disciplines de l’iuéd, il est en revanche primordial de souligner notre souci et notre volonté d’un éclairage transversal permanent que permettent la problématique genre et celle des rapports sociaux équilibrés entre les sexes. Le développement est aujourd’hui l’affaire de tous et concerne les femmes comme les hommes en tant que partenaires d’un même projet de société.

5Que soient ici remerciés ceux qui veillent à ce juste équilibre mais aussi ceux qui, par leurs apports scientifiques, culturels et financiers, dont la DDA et l’UNESCO, permettent que des colloques et séminaires viennent enrichir et élargir notre réflexion vers un public plus grand. C’est l’objet de la présente publication « Femmes, villes et environnement ».

Lire

Open access

Acheter