Version classiqueVersion mobile

L’Europe centrale et ses minorités : vers une solution européenne ?

 | 
Andre Liebich
, 
André Reszler

Notices bio-bibliographiques des auteurs

Texte intégral

Gáspár Biró : juriste formé à l’Université Babes Bolyai de Cluj, il vit depuis 1986 en Hongrie, et est professeur au Collège István Bibo de Budapest. En tant que conseiller auprès du Secrétariat chargé des Minorités nationales et ethniques du Conseil des Ministres, il est l’auteur du premier projet relatif au statut des minorités en Hongrie.

Sebastian Bartsch : est candidat au doctorat en sciences politiques au Center on Transatlantic Foreign and Security Policy, Université libre de Berlin. Il a publié, entre autres, Bundeswehr und NVA. Die gegenseitigne Darstellungen zwischen Konfrontation und Vertrauensbildung (1989) et prépare une thèse sur la protection des minorités nationales comme problème de coopération internationale.

Anton A. Bebler : professeur à la faculté de sciences sociales à l’Université de Ljubljana, il est, depuis avril 1992, représentant de la Slovénie auprès des Nations Unies à Genève. Spécialiste de la politique comparée et des questions de sécurité, il a publié, entre autres, The Scientific/Technological Challenge and East European Socialism (1989), et Soviet Policies under M. Gorbatchev : Implications for Yougoslavian Security (1990).

Jean-Paul Bled est professeur d’histoire contemporaine à l’Université Robert Schumann de Strasbourg. Directeur du Centre d’Etudes Germaniques de Strasbourg, il préside le Groupe d’Etudes de la Monarchie des Habsbourg et dirige la revue Etudes Danubiennes. Il est notamment l’auteur d’une biographie de François-Joseph et d’une étude sur les fondements du conservatisme autrichien 1859-1879.

Béla Borsi-Kálmán est professeur à l’Université Loránd Eötvös de Budapest. Il est l’auteur de nombreuses publications sur les relations entre la Hongrie et la Roumanie, dont Együtt vagy külön utakon (Ensemble ou sur des voies séparées), 1984. Il est actuellement l’attaché culturel de la Hongrie à Bucarest.

Géza Entz est historien d’art, auteur de nombreuses publications sur l’architecture du moyen âge. Il est, depuis 1990, Secrétaire d’Etat auprès du Conseil des ministres de Hongrie chargé des problèmes des minorités hongroises à l’étranger.

Victor-Yves Ghebali est professeur à l’Institut Universitaire de Hautes Etudes Internationales (Genève). Spécialiste des problèmes des Nations Unies et du processus de la Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (C.S.C.E.), il a publié, entre autres, L’Organisation internationale du travail (1987) ; La crise du système des Nations Unies (1988) ; La diplomatie de la détente. La CSCE, d’Helsinki à Vienne, 1973-1989 (1989).

Guy Héraud est professeur émérite à la faculté de droit de l’Université de Pau. Spécialiste des questions de politique linguistique, ethnique et minoritaire en Europe, il a publié, entre autres, Les principes du fédéralisme et la fédération en Europe (1968), L’Europe des ethnies (nouvelle éd. 1975), Peuples et langues d’Europe (1966).

Victor Karády : directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique et chargé de conférences à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris) pur-suit, depuis son installation en France, des recherches de sociologie historique. Ses principaux travaux portent, entre autres, sur la sélection des élites aux xixe et xxe siècles en France et en Europe centrale et sur le processus d’embourgeoisement et d’assimilation ethnique en Hongrie à l’époque contemporaine.

Stanislav J. Kirschbaum est professeur de science politique et d’études internationales à l’Université York, Collège Glendon, à Toronto. Il se spécialise dans l’étude des pays et des peuples d’Europe centrale, en particulier des Slovaques. Auteur de plusieurs études dans le domaine, il a publié, entre autres, Slovaques et Tchèques (1987), et East European History (1988).

André Liebich est professeur et responsable de la section histoire et politique à l’Institut Universitaire de Hautes Etudes Internationales (Genève). Spécialiste de la pensée politique et des questions de l’Europe centrale et orientale, il a publié, entre autres, Between Ideology and Utopia : The Politics and Philosophy of Au-gust Cieszkowski (1979), Les Menchéviks en exil face à l’Urss (1982), et Le libéralisme classique (1985).

Bernard Michel est professeur à l’Université Paris I (Chaire d’histoire de l’Europe centrale) et directeur de séminaire à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (cycle de l’U.R.S.S. et de l’Europe centrale). Il a publié plusieurs livres sur l’Europe centrale, dont Banques et banquiers en Autriche au début du xxe siècle (1976), La mémoire de Prague (1986), Léopold de Sacher Masoch (1989) et La chute de l’Empire austro-hongrois (1991).

Alessandro Pizzorusso est professeur de droit public à l’Université de Pise ; il a été academic visitor à la London School of Economies and Political Science et professeur invité à l’Université de Genève. Depuis 1990 il est membre du Conseil Supérieur de la Magistrature. Ses publications principales traitent des sources du droit, de la justice constitutionnelle, de la protection des droits de la personne et des minorités ethniques et linguistiques.

André Reszler est professeur de l’histoire des idées et de la culture européennes à la faculté des lettres de l’Université de Genève. Parmi ses publications, signalons L’intellectuel contre l’Europe (1979), Mythes politiques modernes (1981) et Le pluralisme (1991). En 1977, il crée la revue Cadmos dont il est rédacteur en chef jusqu’en 1983.

© Graduate Institute Publications, 1993

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search